L. BERTAUD,
Chirurgien-dentiste privé,
BASSE TERRE - GUADELOUPE

 

RÉSUMÉ
La pathologie tumorale bénigne des maxillaires regroupe un nombre important de lésions d’étiologies variées, pour lesquelles la découverte est régulièrement fortuite, à l’occasion d’un examen radiographique de routine. Le kyste radiculo-dentaire, est une de ces lésions les plus fréquentes. Le diagnostic positif est posé après examen histologique. Le traitement est chirurgical.

L. KISSI, KH. MOUKRAM, I. BEN YAHYA
Service d’Odontologie Chirurgicale,
Faculté de médecine dentaire de Casablanca. Maroc


RÉSUMÉ
Le carcinome verruqueux est une forme rare, de bas grade et bien différenciée de carcinome épidermoïde rencontrée sur les surfaces muqueuses et cutanées. Il s’agit d’une tumeur à croissance lente et localement agressive dont le traitement est chirurgical.
Le cas que nous présentons est celui d’un homme âgé de 43 ans, tabagique qui est venu consulter pour  une lésion végétante au niveau de la demi-lèvre inférieure droite.

H. MECHAKRA, F. NOUIOUA , C. BENTAHAR, A. KERNOUA
Service de prothèse, service d’ODF,
Clinique Dentaire Saouli Abdelkader, CHU Annaba - Algérie


RÉSUMÉ
Les édentements chez l'enfant, pour cause d'anomalies de nombre, nécessitent une compensation pour le maintien de l'espace et l'installation correcte des fonctions buccales. De ce fait, le praticien doit tenir compte des facteurs  qui influencent la croissance maxillo-faciale tout au long des différentes phases de réalisation et du suivi de la prothèse.

J. HAMAMA*, A. ABOUCHADI**, M. NASSIH***.
* 5ème Hôpital militaire - GUELMIM
** Hôpital militaire d’instruction Mohammed V - Rabat
*** Hôpital militaire Moulay Ismail - Meknès


RÉSUMÉ

Introduction :
L’améloblastome est une tumeur odontogène bénigne mais localement invasive et  potentiellement  récidivante. L’objectif de notre travail est de démontrer l’efficacité du traitement radical à réduire ce risque de récidive.

A. GHARIBI, N. KHLIL, S. CHEMLALI, J. KISSA
Service de Parodontologie
Faculté de Médecine Dentaire de Casablanca.

RÉSUMÉ
Le Pemphigus vulgaire (PV) est une affection auto-immune, cette forme profonde  représente 80 % de tous les cas de Pemphigus.
Les manifestations buccales de cette maladie sont fréquentes, souvent révélatrices (75 % à 80 % des cas), les dentistes sont donc amenés à les reconnaître et à participer à la prise en charge de cette pathologie.

I. OUNI, B. MOGAADI, L. MANSOUR
Service de Prothèse Partielle Amovible
Faculté de Médecine Dentaire de Monastir, Université de Monastir - Tunisie

RÉSUMÉ
Les édentements partiels en extension ou de grande étendue peuvent être qualifiés de complexes, leur traitement par une prothèse partielle amovible classique s’avère toujours très délicat, voire même impossible. Grâce à l’implantologie, l’adjonction d’un ou de plusieurs piliers à des endroits stratégiques permet de concevoir d’autres solutions aux problèmes esthétiques et biomécaniques permettant ainsi une optimisation des restaurations prothétiques.

H. MECHAKRA, C. BENTAHAR, F. NOUIOUA, N. SAIFI
Clinique Dentaire Saouli Abdelkader
CHU ANNABA - ALGERIE
 

RÉSUMÉ
Chez de nombreux patients, le port d'anciennes prothèses complètes peut être à l'origine de diverses lésions au niveau de la muqueuse buccale. Ces lésions peuvent être hyperplasiques, de type épulis fissuratum ou crêtes flottantes ou non tumorales telles que la stomatite sous prothétique.

indexation index medicus
Publier un article
Septembre 2019
L Ma Me J V S D
26 27 28 29 30 31 1
2 3 4 5 6 7 8
9 10 11 12 13 14 15
16 17 18 19 20 21 22
23 24 25 26 27 28 29
30 1 2 3 4 5 6
Aller au haut