IRVINE, Californie, États-Unis : Rien qu'en 2020, plus de 37 millions d'Américains ont utilisé des produits de blanchiment des dents, et la demande de solutions de blanchiment a augmenté. Bien que les traitements de blanchiment à domicile, principalement à base de peroxyde, soient efficaces, ils s'accompagnent d'effets secondaires tels que l'irritation gingivale et l'hypersensibilité dentinaire.

 

 

Un rapport de l'Observatoire européen des systèmes et des politiques de santé évalue l'accès aux soins dentaires dans 31 pays européens et montre le potentiel du tourisme dentaire.

 

 

 

SYDNEY, Australie : La pénurie de professionnels de la santé en Australie a conduit à un examen de la bureaucratie liée au recrutement et à l'installation de travailleurs de la santé qualifiés venant de l'étranger. Cet examen a révélé que les procédures d'enregistrement et d'immigration des professionnels de santé étrangers sont plus lentes et plus complexes que dans d'autres pays et que ces procédures peuvent coûter jusqu'à 20 000 dollars australiens (12 300 euros) et durer 35 mois, même pour les professionnels de santé originaires de pays bénéficiant d'une "procédure accélérée".

 


La pandémie les a presque proscrits :

Les services dentaires, y compris les visites de contrôle régulières, ont indéniablement figuré parmi les services de santé primaires les plus perturbés par les confinements dus à la COVID-19. La réticence des personnes à consulter un dentiste en temps normal a été exacerbée par la peur de s’aventurer dans une clinique ouverte ou tout simplement de ne pas pouvoir le faire à cause des restrictions. L’hésitation dentaire a toujours été présente, mais depuis le début de la pandémie, il y a plus de deux ans, la situation s’est empirée.

 

 

 

Nous sommes tous d'accord pour dire que la dentisterie n'est pas la profession la plus respectueuse de l'environnement. Il suffit de prendre en considération le nombre de matériaux à usage unique tels que le plastique, la pierre et le plâtre, les barrières de protection et, bien sûr, les équipements de protection individuelle. Sont-ils tous nécessaires pour maintenir le niveau de soins et un contrôle approprié des infections ? Considérons maintenant les étapes d'un flux de travail analogique typique pour une restauration indirecte. L'empreinte est prise, mise en boîte, envoyée par véhicule au laboratoire et coulée. La couronne est fabriquée et renvoyée à la clinique, toujours par véhicule. Cette méthode est-elle viable ? Je pense que nous disposons d'outils qui peuvent contribuer à améliorer le flux de travail et l'empreinte environnementale.

 

 

LONDRES, Royaume-Uni : Dans le but d'améliorer la détection et le traitement du cancer de la bouche, des chercheurs de l'université Queen Mary de Londres ont mis au point le premier test de réaction en chaîne par polymérase (PCR) pour la détection du cancer de la bouche. En plus de donner des résultats rapides, le test, appelé système de diagnostic quantitatif de l'indice de malignité (qMIDS), est rentable et facile à utiliser et pourrait soulager la pression sur les services de santé du pays.

 

BETHLEHEM, Pennsylvanie, États-Unis : Les formes agressives de parodontite associées à Aggregatibacter actinomycetemcomitans sont souvent difficiles à traiter avec les thérapies traditionnelles, et très peu de nouvelles options thérapeutiques ont été développées ces dernières années.


FREIBURG, Allemagne : Afin d'offrir aux professionnels du secteur dentaire la possibilité d'améliorer leurs compétences en dentisterie reconstructrice à l'aide de solutions numériques, la Fondation pour la reconstruction orale organisera la Digital Dentistry Week ce mois-ci et en mars. Organisé en coopération avec le partenaire fondateur BioHorizons Camlog, l'événement comprendra quatre webinaires en ligne et quatre jours de formation pratique à l'université de Freiberg.

 

 


FARMINGTON, États-Unis : De nombreux facteurs peuvent influencer les décisions thérapeutiques en orthodontie. Par exemple, les orthodontistes peuvent parfois interpréter les données scientifiques de manière inexacte, et la décision d'effectuer ou non un traitement invasif ou une extraction dentaire peut ne pas reposer sur des critères objectifs. Afin de rationaliser les soins orthodontiques, des chercheurs américains ont récemment inventé un outil d'intelligence artificielle (IA) qui donnera un deuxième avis et aidera les cliniciens à choisir les meilleures options de traitement pour les patients.

 

 

Cette étude évalue et détermine l'effet que la salive peut avoir sur divers matériaux CAD/CAM dans les restaurations indirectes.

 

Formation continue

Publier un article

index medicus

indexation index medicus
Février 2024
L Ma Me J V S D
29 30 31 1 2 3 4
5 6 7 8 9 10 11
12 13 14 15 16 17 18
19 20 21 22 23 24 25
26 27 28 29 1 2 3

Articles récents

Aller au haut