SYDNEY, Australie : La pénurie de professionnels de la santé en Australie a conduit à un examen de la bureaucratie liée au recrutement et à l'installation de travailleurs de la santé qualifiés venant de l'étranger. Cet examen a révélé que les procédures d'enregistrement et d'immigration des professionnels de santé étrangers sont plus lentes et plus complexes que dans d'autres pays et que ces procédures peuvent coûter jusqu'à 20 000 dollars australiens (12 300 euros) et durer 35 mois, même pour les professionnels de santé originaires de pays bénéficiant d'une "procédure accélérée".

 

Un rapport provisoire rédigé par des examinateurs du gouvernement fédéral a révélé que la lenteur et le coût de la procédure d'installation en Australie décourageaient l'immigration de professionnels de la santé formés à l'étranger, aggravant ainsi la pénurie de main-d'œuvre. Les employeurs ont indiqué aux examinateurs qu'ils perdaient des candidats au profit d'employeurs de pays où les délais de traitement étaient nettement plus courts. Un employeur a cité la Nouvelle-Zélande voisine et son délai de traitement moyen de trois mois pour les médecins généralistes formés à l'étranger, déclarant que les 12 à 21 mois nécessaires pour que ses médecins généralistes formés à l'étranger puissent travailler rendaient l'Australie non compétitive.

 

"C'était une lutte mentale quotidienne parce que, à ce moment-là, on doute de soi"  Dr Shaily Sharma, dentiste dans le Queensland

 

Le Dr Shaily Sharma, dentiste qui s'est installée dans le Queensland en 2014 après avoir étudié et pratiqué la dentisterie en Inde, a déclaré à la chaîne nationale ABC que le système devait être modifié. Le Dr Sharma a déclaré qu'elle voulait absolument travailler comme dentiste lorsqu'elle est arrivée en Australie, mais qu'il lui a fallu plus de trois ans avant d'obtenir l'autorisation d'exercer. "Je préparais des repas à la maison et les livrais chez les gens, mon mari travaillait dans un magasin et n'avait pas assez de travail", a déclaré le Dr Sharma à l'ABC. "C'était une lutte mentale quotidienne car, à l'époque, on doute de soi", a-t-elle ajouté.

 

L'ABC a rapporté qu'il y a une pénurie nationale de dentistes et d'assistants dentaires en Australie et que l'Association dentaire australienne (ADA) a plaidé en faveur d'un plus grand soutien aux travailleurs internationaux de la santé bucco-dentaire qui souhaitent exercer dans le pays. Le président fédéral de l'ADA, le Dr Stephen Liew, a fait part de ses observations dans un document soumis à l'examen : "Dans certains pays, nous disposons d'une reconnaissance mutuelle, de sorte que ces dentistes peuvent voir leur qualification reconnue assez rapidement. Le Dr Liew a déclaré que c'était une bonne chose, mais que le processus d'évaluation des candidats devait être rationalisé. "Bien que cela soit très important, [le nombre de personnes qui réussissent] est assez faible et les obstacles, notamment le coût et le temps, sont considérables", a déclaré le Dr Liew, cité par l'ABC.

 

Le rapport provisoire, qui peut être consulté ici, contient une série de suggestions visant à améliorer le processus de demande et à réduire les formalités administratives, notamment en offrant la résidence permanente dans les zones prioritaires aux étudiants étrangers et aux jeunes diplômés, ainsi qu'aux cliniciens chevronnés qui ne peuvent souvent pas y prétendre en raison de restrictions liées à l'âge.

 

Les recommandations finales de l'étude sont attendues dans le courant de l'année.

Formation continue

Publier un article

index medicus

indexation index medicus
Juin 2024
L Ma Me J V S D
27 28 29 30 31 1 2
3 4 5 6 7 8 9
10 11 12 13 14 15 16
17 18 19 20 21 22 23
24 25 26 27 28 29 30

Articles récents

Aller au haut