Un rapport de l'Observatoire européen des systèmes et des politiques de santé évalue l'accès aux soins dentaires dans 31 pays européens et montre le potentiel du tourisme dentaire.

 

Le rapport, intitulé "Oral health care in Europe : Financing, access and provision Health Systems in Transition, Vol. 24 No. 2, " ( indique que les maladies bucco-dentaires sont de plus en plus reconnues comme l'une des affections les plus répandues en Europe, touchant près de la moitié de la population européenne. Malgré leur forte prévalence, la couverture légale des soins dentaires est limitée dans de nombreux pays européens, comme en témoignent les offres de services restreintes et le financement privé élevé par rapport aux autres services de santé.

 

carte d'Europe 

 

 

L'étude examine un large éventail de sujets relatifs aux soins bucco-dentaires en Europe, allant de la santé bucco-dentaire et des inégalités, aux lacunes de couverture, à la protection financière et aux besoins non satisfaits, aux soins communautaires préventifs, aux effectifs, à la dentisterie d'entreprise et aux soins transfrontaliers. Elle identifie les tendances et les défis communs en matière de financement, d'accès, de couverture et de prestation de soins bucco-dentaires dans 31 pays européens.

 

Les principales conclusions sont les suivantes :

- Les maladies bucco-dentaires restent une charge de morbidité importante malgré la diminution de la prévalence dans tous les groupes d'âge et l'accent mis sur les soins préventifs.

- Les données manquent dans pratiquement tous les domaines des soins bucco-dentaires, en particulier sur les causes sous-jacentes et la prévalence des maladies bucco-dentaires, ainsi que sur l'efficacité des activités préventives communautaires et des services de santé bucco-dentaire. Cette situation empêche l'élaboration de politiques éclairées.

- Dans de nombreux pays, les dépenses privées jouent un rôle important dans la couverture des services de soins dentaires. En particulier pour les adultes, la couverture publique est en moyenne plus limitée que pour les enfants et les autres groupes vulnérables.

- Les soins dentaires sont le type de soins le plus fréquent pour lequel les gens signalent des besoins non satisfaits pour des raisons financières, ce qui touche particulièrement les populations vulnérables et à faible revenu.

- Il existe de grandes différences dans les ratios de dentistes entre les pays européens, mais la plupart des pays ont connu une augmentation du nombre de dentistes associée à la croissance du secteur privé et à l'augmentation du tourisme dentaire transfrontalier.

- Les coûts des soins dentaires varient considérablement d'un pays à l'autre en Europe, ce qui favorise le tourisme dentaire.

 

La variation de la couverture publique des soins dentaires est également identifiée comme un moteur du tourisme dentaire. En France et en Allemagne, le régime public d'assurance maladie incluant les soins dentaires est assorti de limites précises, mais il autorise les traitements dentaires à l'étranger à des coûts moindres pour éviter le partage des coûts dans le pays d'origine.

 

Ces voyages pour des traitements dentaires se font principalement de l'Europe occidentale vers l'Europe centrale et les pays limitrophes, notamment l'Autriche et la Hongrie. Budapest est considérée comme la capitale du tourisme dentaire en Europe, bien que cette affirmation repose sur des informations et des opinions historiques plutôt que sur des statistiques réelles. La Roumanie et la Croatie considèrent que le tourisme dentaire a du potentiel.

 

Outre le nombre croissant de cliniques dentaires privées en Hongrie et en Pologne qui ciblent les touristes dentaires, de nombreux dentistes traversent les frontières pour se rendre en Allemagne, en Suède et en Norvège afin de proposer aux habitants des traitements dentaires à moindre coût.

 

Le rapport offre plus de détails sur le tourisme dentaire mais doit être lu avec précaution car de nombreuses statistiques sont très anciennes, certaines remontant à 2010.  S'il montre que le tourisme dentaire existe depuis longtemps, les informations et les statistiques actuelles sont très limitées, de sorte que l'on ne sait pas exactement comment le tourisme dentaire a évolué au cours de la dernière décennie, ni qui va d'un endroit à l'autre et pourquoi.

 

Formation continue

Publier un article

index medicus

indexation index medicus
Février 2023
L Ma Me J V S D
30 31 1 2 3 4 5
6 7 8 9 10 11 12
13 14 15 16 17 18 19
20 21 22 23 24 25 26
27 28 1 2 3 4 5

Articles récents

Aller au haut