BLOG

Mieux cerner la maladie des gencives

Un bon pourcentage de la population mondiale souffre d’une maladie des gencives (légère ou grave) au cours de leur vie. Cette maladie parodontale est un problème dentaire majeur et il est essentiel d’en comprendre les ramifications.

 

Définition de la maladie des gencives

C’est l’infection des tissus environnants près ou autour des dents. Les bactéries commencent à s’accumuler autour des dents et sont décrites comme une « pellicule molle » ou plaque. Les bactéries de la plaque libèrent des toxines qui endommagent les gencives, les os et les dents. Le problème est aggravé par le système immunitaire de l’organisme, qui provoque des dommages annexes (os et gencives).

La maladie des gencives peut être divisée en deux stades distincts :

La gingivite,
La parodontite.

 

La gingivite

C’est le début de la maladie des gencives. Les tissus gingivaux commencent à s’enflammer. Les patients signalent des gonflements, des rougeurs et des saignements. Si vous la traitez correctement, elle n’entraînera pas de dommages permanents aux gencives, aux os ou aux dents.

 

La parodontite

La parodontite est l’exacerbation de la gingivite et constitue le deuxième stade de la maladie parodontale. Au cours de cette phase, les gencives, les os et les dents sont exposés à des bactéries/toxines indésirables. Les dommages peuvent devenir permanents ou le deviennent, entraînant la chute des dents ou nécessitant leur extraction.

 

Indicateurs de la maladie parodontale

Aux premiers stades de la maladie des gencives (gingivite), le patient ne ressent pas de douleur ni d’inconfort.

annonce Quick ADN horizontal

C’est pourquoi les dentistes recommandent de prêter attention aux principaux indicateurs de la maladie parodontale.

 

Que doit rechercher un patient ?

Gencives gonflées (sensibles),
Saignement des gencives (souvent lors du brossage ou de l’utilisation du fil dentaire),
Rougeur des gencives,
Mauvaise haleine persistante (halitose),
Dents déplacées,
Modification de l’occlusion
Goût métallique dans la bouche,
Pus au niveau de la gencive,
Espaces plus importants entre les dents,
Dents déchaussées.

Les professionnels dentaires analysent les gencives et le niveau osseux d’un patient pour diagnostiquer une maladie des gencives. S’ils constatent une rougeur, un saignement des gencives ou des symptômes apparentés, le diagnostic est confirmé. Au préalable, le professionnel dentaire s’attache à mesurer la profondeur des poches parodontales (espace entre la dent et la gencive). La présence de poches profondes est souvent le signe d’une perte osseuse ou d’une perte d’attachement de la gencive. Dans ce cas, le dentiste va réaliser des radiographies pour analyser la structure osseuse.

 

Facteurs potentiels de développement d’une maladie des gencives

Qu’est-ce qui peut amener un patient à développer une gingivite ?

Le diabète,
Le tabagisme,
Médicaments spécifiques (médicaments anticancéreux, médicaments pour le cœur, stéroïdes, contraception orale),
Génétique,
Changements hormonaux (grossesse, ménopause, puberté),
Mauvais alignement des dents,
Obturations, couronnes ou bridges inadéquats.

N’oubliez pas que la meilleure ligne de défense est toujours une bonne hygiène bucco-dentaire.

Les patients doivent reconnaître la corrélation entre la santé bucco-dentaire et la santé générale. Des études ont établi le lien entre les maladies des gencives et d’autres affections telles que le cancer, les accidents vasculaires cérébraux et les maladies cardiaques, pour n’en citer que quelques-unes. En fait, la corrélation la plus forte est observée chez les diabétiques en raison de l’augmentation du taux de sucre dans le sang.

 

Catalyseur de problèmes de santé supplémentaires

Des chercheurs ont réalisé une étude approfondie pour analyser des patients souffrant de maladies des gencives à différents stades. Les chercheurs ont comparé ces patients à des sujets ne souffrant pas de maladie des gencives pour voir s’il existait des tendances claires.

L’étude a révélé que les patients souffrant d’une maladie des gencives étaient enclins à développer une augmentation du taux de sucre dans le sang et des maladies cardiaques.

D’autres études ont observé des femmes souffrant de maladies des gencives pour voir si des tendances se dégageaient. Les études ont révélé que les femmes souffrant de maladies des gencives étaient plus susceptibles d’accoucher prématurément pendant leur grossesse.

Les chercheurs continuent d’étudier la corrélation entre les maladies des gencives et d’autres problèmes de santé.

Toutes les conclusions soulignent l’importance de traiter les maladies des gencives dès les premiers stades.

 

Traitement des maladies des gencives

Les professionnels dentaires établissent un plan de traitement personnalisé en fonction de l’état du patient.

Le traitement peut comprendre :

Antibiotiques oraux,
Chirurgie des gencives,
Bain de bouche antimicrobiens,
Détartrage ou surfaçage radiculaire (nettoyage en profondeur),

 

Deux traitements chirurgicaux sont possibles : la chirurgie par lambeau ou les greffes d’os et de tissus.

– Chirurgie par lambeaux :

annonce Quick ADN horizontal

Cette procédure chirurgicale consiste à éliminer les dépôts de tartre dans les poches profondes. Par ailleurs, le dentiste s’efforcera de réduire la taille de la poche parodontale. Cela peut faciliter l’accès aux futurs nettoyages.

Au cours de cette intervention chirurgicale, le dentiste soulève les gencives pour éliminer le tartre. Une fois cette opération terminée, les gencives sont suturées.  Une fois l’intervention terminée, les gencives peuvent cicatriser et se rétablir.

 

– Greffes d’os et de tissus :

Pour régénérer les tissus osseux et gingivaux, le dentiste peut préconiser l’utilisation de greffes. Cette procédure utilise des matériaux naturels ou synthétiques comme substituts. Avec une greffe, le tissu se régénère et favorise la croissance future.

Au cours de cette intervention, le dentiste met en place un matériau en forme de filet et le place entre le tissu gingival et l’os (régénération tissulaire guidée). L’objectif est de faciliter la croissance dans la zone sans entrave. Dans certains cas, le dentiste peut également recommander l’utilisation de protéines pour stimuler la croissance.

En cas d’absence de tissu gingival, le dentiste mettra en place un greffon de tissu mou (matériau synthétique) pour abriter les racines dentaires non protégées.

 

Mesures préventives

Comme indiqué ci-dessus, une bonne hygiène bucco-dentaire est le meilleur rempart contre les maladies des gencives. Il est conseillé aux individus de maintenir un régime de soins bucco-dentaires quotidiens adéquat. Si ce n’est pas le cas, l’accumulation de plaque peut devenir un problème majeur, entraînant une calcification et un durcissement. Lorsque la calcification se produit, un professionnel des soins dentaires doit utiliser des méthodes spécifiques pour l’éliminer.

Il est essentiel de prendre régulièrement rendez-vous avec un dentiste spécialiste pour maintenir une bonne santé bucco-dentaire.