Les antibiotiques sont-ils nécessaires après une chirurgie dentaire ?

Dernière mise à jour le 20/04/2022

Comme en médecine générale, les antibiotiques sont parfois prescrits en dentisterie. Dans cet article, nous vous proposons un bref résumé des cas où la chirurgie dentaire nécessite des antibiotiques, et des cas où elle n’en nécessite pas. Aux fins de cet article, notre définition pratique de la “chirurgie dentaire” inclut les procédures dentaires invasives, telles que l’extraction d’une dent, les obturations et réparations, le traitement de canal, les couronnes dentaires, le traitement des maladies des gencives et les implants dentaires.

 

Quand les antibiotiques ne sont généralement pas nécessaires

En général, les antibiotiques ne sont pas nécessaires pour les procédures de routine, comme les radiographies dentaires, les examens dentaires, les nettoyages dentaires de routine ou les traitements cosmétiques (comme l’orthodontie, le blanchiment des dents, etc.).

En outre, l’alvéole sèche ne sera pas toujours traitée par des antibiotiques. L’alvéole sèche se produit lorsque le caillot qui est censé se former après l’extraction d’une dent ou des dents de sagesse ne se forme pas correctement ou est délogé prématurément. Cette complication courante provoque une douleur et une gêne buccales importantes, mais ne constitue pas nécessairement une infection. Cependant, si elle a été causée par une infection bactérienne préexistante ou si elle se développe en une infection, des antibiotiques seront nécessaires.

 

Cas où la chirurgie dentaire peut nécessiter des antibiotiques

Infection

Chaque patient possède des bactéries buccales qui peuvent provoquer une infection si elles pénètrent dans la circulation sanguine. Chez la plupart des patients en bonne santé, le système immunitaire les protège d’une telle éventualité et les antibiotiques ne sont prescrits après une intervention dentaire que si une infection survient comme complication. Cependant, certaines interventions nécessitent la prise d’antibiotiques dans le cadre du traitement, par exemple au cabinet dentaire pendant le traitement de canal pour éliminer les bactéries dans une dent cariée, au cabinet et à domicile si un abcès dentaire s’est propagé aux dents voisines et/ou à l’os de la mâchoire, et au cabinet et à domicile pendant le traitement des maladies des gencives.

 

Prophylaxie antibiotique

Sous la direction du dentiste et/ou du chirurgien buccal du patient, des antibiotiques sont parfois prescrits avant ou après une intervention dentaire invasive, même en l’absence d’infection, afin de prévenir l’apparition d’une infection. C’est ce qu’on appelle la “prophylaxie antibiotique“. Votre chirurgien dentiste devrait savoir si l’antibioprophylaxie est appropriée à votre situation particulière ou non.

Certains patients présentent des conditions préexistantes qui les rendent plus sensibles aux infections, ou des conditions qui présentent une menace sérieuse pour la santé en cas d’infection. Ces conditions incluent, sans s’y limiter, les patients souffrant de certaines maladies cardiaques et ceux dont le système immunitaire est affaibli par le cancer, les traitements de chimiothérapie, la polyarthrite rhumatoïde, le diabète, l’utilisation chronique de stéroïdes et bien d’autres raisons.

Certaines circonstances peuvent même justifier des antibiotiques avant un nettoyage de routine! Fait intéressant, les association dentaires et de chirurgie orthopédique ne recommandent plus la prophylaxie aux antibiotiques pour tous les patients ayant subi une arthroplastie.

 

Effets négatifs d’un excès d’antibiotiques

Au cabinet dentaire, les dentistes tiennent bien compte des antécédents médicaux et des besoins de santé uniques de leurs patients lorsqu’ils créent leur plan de traitement personnalisé, de sorte qu’ils ne prescrivent pas trop d’antibiotiques. Il faut savoir que la surprescription et surconsommation d’antibiotiques ont entraîné une augmentation du nombre de bactéries difficiles à éliminer, même avec le traitement antibiotique le plus puissant disponible.

Parmi les maladies qui sont devenues plus résistantes aux traitements antibiotiques, citons la tuberculose, certaines infections cutanées et les infections à pneumocoques qui provoquent des sinusites, des otites, des pneumonies et des méningites. En plus de créer des bactéries résistantes aux antibiotiques, les antibiotiques peuvent provoquer des effets secondaires inconfortables et même dangereux pour le patient. Les bonnes bactéries de l’intestin peuvent être éliminées par une série d’antibiotiques, ce qui entraîne des diarrhées, une déshydratation et des infections intestinales. Parmi les autres effets secondaires possibles, citons les nausées, une réaction allergique, des crampes, des vomissements et bien d’autres encore (selon le médicament).