Comment gérer une extraction dentaire ?

Il est parfois nécessaire de se faire enlever une dent à l’âge adulte. Reste à savoir comment gérer l’avant, pendant et l’après cette extraction dentaire.

 

Raisons de l’extraction dentaire

Bien que les dents permanentes soient censées durer toute la vie, il existe un certain nombre de raisons pour lesquelles l’extraction d’une dent peut être nécessaire. Une raison très courante est qu’une dent est trop endommagée, à la suite d’un traumatisme ou d’une carie, pour être réparée. Parmi les autres raisons, on peut citer :

 

Une bouche encombrée :

Parfois, les dentistes enlèvent des dents pour préparer la bouche à l’orthodontie. Le but de l’orthodontie est d’aligner correctement les dents, ce qui peut ne pas être possible si vos dents sont trop grandes pour votre bouche. De même, si une dent ne peut pas percer la gencive (éruption) parce qu’il n’y a pas de place dans la bouche pour elle, votre dentiste peut vous recommander de l’extraire.

 

Infection :

Si la carie ou les dommages s’étendent à la pulpe (le centre de la dent contenant des nerfs et des vaisseaux sanguins), les bactéries présentes dans la bouche peuvent pénétrer dans la pulpe, ce qui entraîne une infection. Souvent, cela peut être corrigé par un traitement de canal (RCT), mais si l’infection est si grave que les antibiotiques ou le RCT ne la guérissent pas, une extraction peut être nécessaire pour empêcher la propagation de l’infection.

 

Risque d’infection :

Si votre système immunitaire est affaibli (par exemple, si vous suivez une chimiothérapie ou si vous subissez une transplantation d’organe), l’extraction dentaire est recommandée s’il existe le moindre risque d’infection d’une dent particulière.

Maladie parodontale (gencive) : Si la maladie parodontale (une infection des tissus et des os qui entourent et soutiennent les dents) a provoqué le déchaussement des dents, il peut être nécessaire d’extraire la ou les dents.

 

À quoi s’attendre avec l’extraction dentaire ?

Les dentistes et les chirurgiens buccaux (dentistes ayant reçu une formation spéciale pour effectuer des interventions chirurgicales) procèdent à des extractions dentaires. Avant d’extraire la dent, votre dentiste vous fera une injection d’un anesthésique local pour engourdir la zone où la dent sera retirée. Dans certains cas rares, votre dentiste peut utiliser un anesthésique général puissant (dans un bloc opératoire). Cela empêchera la douleur dans tout votre corps et vous fera dormir pendant l’intervention.

Si la dent est touchée, le dentiste écartera  la gencive et le tissu osseux qui la recouvre, puis, à l’aide de pinces, il saisira la dent et la fera osciller délicatement d’avant en arrière pour la détacher de l’os de la mâchoire et des ligaments qui la maintiennent en place. Parfois, une dent difficile à extraire doit être retirée par morceaux.

Une fois l’extraction dentaire effectuée, un caillot de sang se forme généralement dans l’alvéole. Le dentiste introduit un tampon de gaze dans l’alvéole et vous fait mordre dessus pour arrêter le saignement. Parfois, le dentiste pose quelques points de suture généralement auto-dissolvants, afin de fermer les bords de la gencive sur le site d’extraction.

Parfois, le caillot de sang dans l’alvéole se détache, exposant l’os dans l’alvéole. Il s’agit d’une affection douloureuse appelée alvéolite sèche. Si cela se produit, votre dentiste placera probablement un pansement sédatif sur l’alvéole pendant quelques jours pour la protéger lorsqu’un nouveau caillot se forme.

 

Que dire à votre dentiste avant de vous faire arracher une dent ?

Bien que l’extraction dentaire soit généralement très sûre, la procédure peut laisser entrer des bactéries nocives dans le sang. Un risque d’infection du tissu gingival est alors présent. Si vous souffrez d’une affection qui vous expose à un risque élevé d’infection grave, vous devrez peut-être prendre des antibiotiques avant et après l’extraction. Avant de vous faire extraire une dent, informez votre dentiste de vos antécédents médicaux complets, des médicaments et des compléments que vous prenez et si vous avez l’une des affections suivantes (notez que cette liste n’est pas complète) :

 

Valves cardiaques endommagées ou artificielles,

Malformation cardiaque congénitale,

Système immunitaire affaibli,

Maladie du foie (cirrhose),

Maladie rénale,

Enceinte,

Diabète,

Hypertension,

Articulation artificielle, comme une prothèse de la hanche,

Historique de l’endocardite bactérienne.

 

Après s’être fait enlever une dent

Suite à une extraction, votre dentiste vous renverra chez vous pour vous rétablir. La convalescence prend généralement quelques jours. Les mesures suivantes peuvent contribuer à minimiser l’inconfort, à réduire le risque d’infection et à accélérer la guérison :

 

Prenez les analgésiques prescrits.

Mordez fermement mais doucement sur le tampon de gaze placé par votre dentiste pour réduire le saignement et permettre la formation d’un caillot dans l’alvéole dentaire. Changez les tampons de gaze avant qu’ils ne soient imbibés de sang. Sinon, laissez le tampon en place pendant trois à quatre heures après l’extraction.

Appliquez un sac de glace sur la zone affectée immédiatement après l’intervention pour limiter le gonflement. Appliquez de la glace pendant 10 minutes à la fois.

Détendez-vous pendant au moins 24 heures après l’extraction. Limitez votre activité pour le jour ou les deux jours suivants.

Évitez de rincer ou de cracher avec force pendant 24 heures après l’extraction dentaire pour ne pas déloger le caillot qui se forme dans l’alvéole.

Après 24 heures, rincez-vous la bouche avec une solution composée d’une demi-cuillère à café de sel et de 250 ml d’eau chaude.

Ne buvez pas à la paille pendant les 24 premières heures.

Ne fumez pas, ce qui peut entraver la guérison.

Mangez des aliments mous, tels que de la soupe, du pudding, du yaourt ou de la compote de pommes le lendemain de l’extraction. Ajoutez progressivement des aliments solides à votre alimentation au fur et à mesure que le site d’extraction guérit.

 En position allongée, soutenez votre tête avec des oreillers. S’allonger à plat peut prolonger le saignement.

Continuez à vous brosser les dents et à utiliser le fil dentaire, et à vous brosser la langue, mais veillez à éviter le site d’extraction. Cela permettra d’éviter les infections.

 

Quand appeler le dentiste ?

Il est normal de ressentir une certaine douleur une fois que l’anesthésie s’est dissipée. Pendant les 24 heures qui suivent l’extraction d’une dent, vous devez également vous attendre à un certain gonflement et à un saignement résiduel.

Toutefois, si le saignement ou la douleur est toujours intense plus de quatre heures après l’extraction de la dent, vous devez appeler votre dentiste. Vous devez également appeler votre dentiste si vous présentez l’un des symptômes suivants :

 

Signes d’infection, y compris fièvre et frissons,

Nausées ou vomissements,

Rougeur, gonflement ou écoulement excessif de la zone affectée,

Toux, essoufflement, douleurs thoraciques, ou nausées ou vomissements graves.

 

La période initiale de guérison dure généralement une à deux semaines. De nouveaux tissus osseux et gingivaux vont se développer dans l’interstice. Cependant, avec le temps l’absence d’une ou plusieurs dents peut entraîner un déplacement des dents restantes, ce qui affecte votre occlusion et rend la mastication difficile.

C’est pourquoi votre dentiste peut vous conseiller de remplacer la ou les dents manquantes par un implant, un bridge fixe ou un dentier.