La mycose de la bouche

Dernière mise à jour le 02/10/2022

La mycose de la bouche ou muguet buccal est une infection fongique de la bouche. Elle n’est pas contagieuse et est généralement traitée avec succès par des médicaments antifongiques.

Elle est également appelée candidose buccale (ou candiasis) car elle est causée par un groupe de levures appelé Candida.

 

Les symptômes de la candidose buccale peuvent être les suivants :

Des taches blanches (plaques) dans la bouche qui peuvent souvent être essuyées, laissant derrière elles des zones rouges qui peuvent saigner légèrement,

Une perte de goût ou un goût désagréable dans la bouche,

Une rougeur à l’intérieur de la bouche et de la gorge,

Des fissures aux coins de la bouche,

Une sensation de brûlure douloureuse dans la bouche.

 

Dans certains cas, les symptômes de la mycose buccale peuvent rendre difficile le fait de manger et de boire.

 

Quand consulter un médecin ou un dentiste ?

Consultez votre médecin ou votre dentiste si vous présentez des symptômes de mycose buccale. En l’absence de traitement, les symptômes persistent souvent et votre bouche continue à être inconfortable.

Dans les cas graves non traités, il existe également un risque de propagation de l’infection dans votre corps, ce qui pourrait être grave.

Votre médecin généraliste ou votre dentiste sera généralement en mesure de diagnostiquer la mycose buccale en examinant simplement votre bouche. Parfois, il peut également recommander des analyses de sang pour rechercher certaines affections associées à la mycose de la bouche, comme le diabète et les carences nutritionnelles.

 

Quelles sont les causes de la mycose de la bouche ?

De faibles quantités du champignon Candida sont naturellement présentes dans la bouche et le système digestif de la plupart des gens. Ils ne causent généralement aucun problème, mais peuvent entraîner une candidose buccale s’ils se multiplient.

 

Il existe plusieurs raisons pour lesquelles cela peut se produire, notamment :

La prise d’un traitement antibiotique, en particulier sur une longue période ou à forte dose,

La prise de corticostéroïdes en inhalation pour l’asthme,

Le port de prothèses dentaires, en particulier si elles ne sont pas bien ajustées,

Une mauvaise hygiène buccale,

Avoir la bouche sèche, en raison d’un problème de santé ou d’un médicament que vous prenez

Vous fumez,

Une chimiothérapie ou radiothérapie pour traiter un cancer.

 

Les bébés, les jeunes enfants et les personnes âgées courent un risque particulièrement élevé de développer une candidose buccale, tout comme les personnes souffrant de certaines maladies sous-jacentes, notamment le diabète, une carence en fer ou en vitamine B12, une thyroïde inactive (hypothyroïdie) et le VIH.

Comme la plupart des gens ont déjà des champignons Candida qui vivent dans leur bouche, la mycose buccale n’est pas contagieuse. Cela signifie qu’elle ne peut pas être transmise à d’autres personnes.

 

Traitement de la mycose de la bouche

La mycose buccale peut généralement être traitée avec succès à l’aide de médicaments antifongiques. Ceux-ci se présentent généralement sous la forme de gels ou de liquides à appliquer directement dans la bouche (médicaments topiques), bien que des comprimés ou des capsules soient parfois utilisés.

Les médicaments topiques doivent généralement être utilisés plusieurs fois par jour pendant 7 à 14 jours. Les comprimés ou les gélules sont généralement pris une fois par jour.

Ces médicaments n’ont pas souvent d’effets secondaires, bien que certains puissent provoquer des nausées (sensation de malaise), des vomissements, des ballonnements, des douleurs abdominales (ventre) et des diarrhées.

Si l’on pense que les antibiotiques ou les corticostéroïdes sont à l’origine de votre mycose buccale, il peut être nécessaire de modifier le médicament – ou son mode d’administration – ou d’en réduire la dose.

 

Prévention de la mycose buccale

Il y a un certain nombre de conseils que vous pouvez suivre pour réduire le risque de développer une mycose de la bouche :

Se rincer la bouche après les repas,

Se brosser les dents deux fois par jour avec un dentifrice contenant du fluor et se nettoyer régulièrement les espaces interdentaires (fil dentaire ou brossettes interdentaires),

Consulter régulièrement votre dentiste pour des contrôles, même si vous portez un dentier ou si vous n’avez pas de dents naturelles,

Retirer votre prothèse dentaire tous les soirs, la nettoyer avec une pâte ou du savon et de l’eau avant de la faire tremper dans une solution d’eau et de comprimés nettoyants pour prothèses dentaires,

Brosser les gencives, la langue et l’intérieur de la bouche avec une brosse souple deux fois par jour si vous portez un dentier ou si vous n’avez pas ou peu de dents naturelles,

Consulter votre dentiste si votre prothèse n’est pas bien ajustée,

Arrêter de fumer si vous fumez,

Vous rincer la bouche avec de l’eau et la recracher après avoir utilisé un inhalateur de corticostéroïdes, et utiliser un espaceur (un cylindre en plastique qui se fixe à l’inhalateur) lorsque vous prenez votre médicament,

Veiller à ce que toute affection sous-jacente dont vous souffrez, comme le diabète, soit bien contrôlée.

 

Si vous souffrez d’une maladie ou si vous recevez un traitement qui pourrait vous exposer à un risque élevé de développer une mycose de la bouche, votre médecin ou votre dentiste peut vous recommander de prendre un traitement antifongique pour éviter que cela ne se produise.