Bilan parodontal

Le bilan parodontal est une évaluation clinique de l’état des gencives par le parodontiste afin d’établir un diagnostique et un plan de traitement.

Cette évaluation parodontale comporte plusieurs étapes :

Profondeurs de sondage des poches

Sondage parodontal

Le sondage des poches fait partie de l’évaluation parodontale et est utilisé pour obtenir des informations sur l’état de santé du parodonte. Le dentiste ou l’hygiéniste mesure la distance entre le bord gingival et l’épithélium de jonction (base de la poche). Une poche saine normale mesure 1-3 mm. Lorsqu’il y a une migration apicale de l’épithélium de jonction, le tissu devient malade et la lecture devient supérieure à 4 mm. Les dents dont la profondeur de sondage est modérée à sévère présentent un risque plus élevé de perte osseuse.

La plupart du temps, l’augmentation de la profondeur des poches indique une maladie des gencives causée par la réponse immunitaire du corps aux bactéries et au dépôt de tartre qui est attaché aux dents. Une hygiène bucco-dentaire minutieuse ainsi qu’une véritable prise en charge  aideraient à stopper l’action néfaste des bactéries nocives et donc à prévenir la progression de la maladie parodontale.

 

Récession gingivale (déchaussement)

La récession est une migration de la gencive vers la racine, entraînant progressivement l’exposition de la surface de la racine. La présence d’une récession indique une perte d’attache.

L’étiologie de la récession peut provenir de nombreux facteurs. Elle peut être causée par :

– une maladie parodontale (présence d’une poche parodontale, perte osseuse),

– un traumatisme mécanique (brosse à dents dure, pression forte lors du brossage des dents, habitudes parafonctionnelles telles que le grincement, le serrement des dents ou la morsure forte),

récession gingivale

La récession peut contribuer à l’hypersensibilité des dents, aux caries radiculaires ou à un aspect esthétique désagréable.

En présence de plaque et de tartre dentaire, qui se composent d’une grande quantité de bactéries nocives, la réponse immunitaire de l’organisme tente de les combattre et détruit à son tour l’os et les tissus environnants. En raison de ce processus, la perte osseuse progresse et la gencive s’affaisse avec elle.

 

Saignement de la gencive

Le saignement de la gencive fait partie du bilan parodontal. C’est un signe précoce d’inflammation des tissus et peut être un outil de diagnostic utile. Une gencive saine ne saigne pas lorsque le patient se brosse les dents ou utilise du fil dentaire, ou encore lorsque le dentiste ou l’hygiéniste effectue un sondage.

Si un saignement apparaît, il indique une infection des gencives qui peut être causée principalement par des bactéries et une accumulation de dépôts (plaque ou tartre) autour des dents et sous le bord gingival. Les bactéries rendent les gencives rouges, sensibles, gonflées et saignent facilement. Cette infection des gencives est appelée gingivite.

Saignement de la genciveSi l’inflammation gingivale progresse dans les structures parodontales plus profondes, elle entraîne une détérioration de l’os qui maintient les dents en place. On parle alors de Parodontite, infection bactérienne grave.

Les poches et les saignements des gencives sont évalués à chaque rendez-vous. Si, après le traitement parodontal, le patient saigne encore à certains endroits, cela signifie qu’il y a toujours une inflammation et qu’un traitement supplémentaire de ces zones est nécessaire. Si le saignement a diminué de manière significative, cela signifie que le traitement a réussi et que l’état de la gencive s’est amélioré.

 

Exposition de la zone interadiculaire des dents à racines multiples

L’espace entre deux racines d’une molaire est habité par de l’os qui maintient la dent sur l’arcade (mâchoire). À un stade relativement avancé de la maladie parodontale, l’infection gagne cet espace. Cette atteinte est traduite par la destruction de l’os et de la perte d’attache entre les racines.

Implantation de la furcation

Faisant partie du bilan parodontal,  ces zones interadiculaires hébergent de la plaque et des bactéries plus facilement que les dents saines. Il est très important de prendre soin de ces zones.

 

Atteinte Mucogingivale

Il existe une bande de gencive qui entoure les dents, qui est dure et attachée à l’os. On l’appelle la gencive attachée. Ce tissu aide à protéger les dents des forces mécaniques telles que l’alimentation et le brossage. Cette bande de gencive est considérée suffisante lorsqu’elle a une largeur de plus de 1 mm.

On parle de risque d’atteinte mucogingivale lorsqu’il ne reste plus de gencive attachée. Cela signifie que la dent est susceptible de perdre sa stabilité à moyen ou à long terme.

Cette atteinte mucogingivale peut provenir de la perte complète de l’attachement due à de multiples facteurs tels que la profondeur de sondage, la récession, la perte osseuse, l’atteinte de la furcation et l’abcès parodontal.

Gencive saine attachéeGencive attachée saine : Les flèches montrent une gencive attachée rose pâle, ferme et dense, étroitement liée à la racine et à l’os. La ligne pointillée indique la jonction entre la gencive attachée et la muqueuse alvéolaire qui est une surface de couleur rouge foncé.

 

 

Atteinte MucoGingivale (MGI)La photo montre une récession de la gencive. Les flèches indiquent les racines exposées et l’absence de gencive attachée sur la surface de la dent. Les dents impliquées sont entourées juste par une muqueuse alvéolaire rouge foncé et fine.

 

Mobilité des dents

La mobilité est un mouvement de la dent et peut être un signe clinique de perte d’attache, de traumatisme occlusal, d’inflammation ou de maladies de la mâchoire. En général, toutes les dents sont légèrement mobiles en raison de la nature du ligament parodontal qui fixe la dent à l’os.

Dans le cadre du bilan parodontal, le dentiste vérifie la mobilité pour voir si les dents sont stables et si la maladie a progressé depuis le dernier rendez-vous.

Mobilité des dents

Gauche : Parodonte sain : Niveau osseux normal et donc des dents stables.
Droite : Maladie parodontale : Perte osseuse sévère et  des dents mobiles.