Soins dentaires pour les personnes ayant des besoins particuliers

Qui a besoin de soins dentaires spéciaux ?

Tout le monde doit pouvoir bénéficier de soins dentaires. Cependant, certaines personnes ont besoin d’installations ou de services spéciaux pour bénéficier de ces soins dentaires. Les personnes souffrant d’un handicap physique peuvent avoir des difficultés à entrer dans le cabinet. Également même pour s’établir dans le fauteuil dentaire. Les personnes ayant des difficultés d’apprentissage peuvent devenir anxieuses à l’idée d’aller chez le dentiste ou avoir besoin d’être rassurées. Les personnes souffrant de problèmes médicaux graves peuvent avoir besoin de précautions ou de soins supplémentaires. En principe, les équipes dentaires sont en mesure de tenir compte de tous ces éléments lorsqu’elles dispensent des soins dentaires.

 

Qui peut fournir le traitement ?

De nombreux dentistes seront heureux de traiter les personnes ayant des besoins dentaires particuliers dans leur cabinet. Cependant, certaines personnes ont du mal à se rendre au cabinet et d’autres dispositions peuvent être prises par le cabinet. Des visites à domicile et des centres de santé spéciaux en sont les options.

Certaines personnes ont besoin d’un service spécialisé. Le service dentaire communautaire local ou certains centres de santé aideront également les personnes ayant besoin de soins spécialisés. Ils pourront proposer des alternatives de traitement, comme la sédation ou l’anesthésie générale.

 

Comment puis-je organiser des soins spécialisés ?

En général, le dentiste ou le médecin du patient est chargé de l’orienter vers la clinique la mieux adaptée à ses besoins. Normalement, le dentiste ou le médecin rédige une lettre d’orientation et l’envoie, avec les lettres de l’hôpital et les radiographies, pour donner à l’équipe dentaire une idée de l’historique dentaire du patient.

 

Que doit savoir l’équipe dentaire ?

L’équipe dentaire devra connaître les antécédents médicaux du patient et les médicaments qu’il prend. Cela inclut les inhalateurs et les médicaments prescrits régulièrement par le médecin. L’équipe dentaire devra également connaître l’identité du médecin de famille et du consultant de l’hôpital, ainsi que les opérations récentes et les allergies éventuelles du patient.

Il est également utile que l’équipe dentaire connaisse les préoccupations ou les angoisses du patient, afin qu’elle puisse l’aider à se sentir à l’aise. Ces informations peuvent être données par les parents ou le personnel soignant du patient. Cependant, certains patients préfèrent communiquer directement avec le dentiste. Certains patients peuvent avoir d’autres besoins particuliers : par exemple, l’aide d’un interprète ou d’un traducteur, ou avoir un chien guide. Les dentistes sont préparés à travailler dans ces situations.

 

Quel est le meilleur moment pour être soigné ?

Certains patients préfèrent être vus à certains moments de la journée en fonction de leurs besoins. Par exemple, les rendez-vous du soir peuvent ne pas convenir aux patients qui se fatiguent facilement ou qui peuvent passer la journée à s’inquiéter. Certains patients comptent beaucoup sur la routine et peuvent avoir besoin de rendez-vous réguliers à la même heure.

 

Les cliniques de traitement sont-elles accessibles ?

Les cabinets doivent offrir des facilités aux utilisateurs de fauteuils roulants, y compris l’accès au cabinet, et des cabinets au rez-de-chaussée. Si l’accès aux fauteuils roulants est particulièrement important, contactez le cabinet et demandez-lui s’il est prêt à le faire. Certaines cliniques ont des cabinets spécialement adaptés pour les patients ayant des problèmes de mobilité.

 

Qu’en est-il des soins dentaires pour les enfants ?

Les enfants souffrant de troubles de l’apprentissage ou d’autres problèmes médicaux peuvent être orientés vers un service dentaire spécialisé par leur médecin ou leur équipe dentaire. Il est important d’emmener les enfants chez le dentiste dès leur plus jeune âge. Un régime pauvre en sucre est également important, car ils sont plus susceptibles d’avoir des caries en raison de problèmes de brossage et de la prise de médicaments. Veillez à ce qu’ils ne consomment des boissons gazeuses, des aliments et des boissons sucrés qu’au moment des repas, et avec modération.

 

Pourquoi les médicaments posent-ils problème ?

De nombreux patients handicapés doivent compter sur les médicaments pour contrôler leur état. Il est donc important de demander au médecin de prescrire des médicaments sans sucre, surtout s’il s’agit de sirops.

Il est important d’informer l’équipe dentaire de tout médicament que le patient prend, au cas où le traitement serait affecté ou si l’équipe devait prendre des précautions supplémentaires.

 

Y a-t-il quelque chose pour faciliter le brossage ?

Pour certaines personnes, bouger les bras ou les mains peut être un problème, ce qui rend difficile un nettoyage efficace. le brossage doit atteindre toutes les zones de la bouche pour un nettoyage efficace. Les dentistes recommandent d’utiliser une brosse à dents à tête de taille petite à moyenne et à poils souples à moyens. Il existe des poignées spéciales et d’autres adaptations qui peuvent être montées sur les brosses à dents manuelles pour les rendre plus faciles à tenir.

Dans certains cas, les brosses à dents électriques sont recommandées pour les personnes ayant des problèmes de mobilité. Elles sont également utiles aux personnes ayant des difficultés d’apprentissage car elles peuvent constituer une nouveauté et donc encourager le brossage. Le dentiste pourra offrir des conseils et une aide pratique sur le brossage et les soins généraux de la bouche.

 

La sédation est-elle disponible ?

La sédation intraveineuse (une injection) est un moyen efficace de traiter la plupart des patients nerveux. Les médicaments administrés peuvent détendre et calmer le patient, de sorte que le traitement peut être effectué sans que l’équipe dentaire et le patient ne se parlent. Certains éléments influencent l’aptitude d’un patient à recevoir ce type de sédation. Il s’agit notamment du poids, de l’âge et de l’état de santé. Tout cela sera discuté lors de la consultation. Parfois, le patient devra être orienté vers une clinique spécialisée pour ce traitement.

 

Quelle autre aide est disponible ?

L’analgésie relative (AR) peut également aider les patients à suivre leur traitement plus facilement. Dans ce cas, le protoxyde d’azote et l’oxygène sont respirés par un embout nasal. Il s’agit de la forme de sédation la plus sûre et la plus simple, et c’est souvent celle qui convient le mieux aux enfants et aux personnes ayant des besoins particuliers. Cependant, elle ne convient pas à tout le monde, en particulier aux personnes ayant une compréhension limitée. Il en va de soi pour une infirmité motrice cérébrale ou une sclérose en plaques.

Dans certains cas, l’équipe dentaire préfère utiliser d’autres moyens pour calmer le patient. Il peut s’agir de simplement parler, de visiter le cabinet pour rencontrer le personnel, ou même d’hypnose. Toutes ces méthodes peuvent être efficaces pour rendre le patient moins anxieux.

 

À quelle fréquence dois-je rendre visite à l’équipe dentaire pour des soins ?

Il est important de rendre visite à l’équipe dentaire régulièrement. Cela se fait normalement tous les six mois, mais certaines personnes ont besoin d’y aller moins souvent que d’autres. L’équipe dentaire sera en mesure de vous le dire.

Le dentiste peut également recommander des rendez-vous avec un hygiéniste dentaire, qui enlèvera la plaque et le tartre des dents. Il vous donnera aussi des conseils sur la manière d’un brossage efficace afin de garder une bouche propre et saine. L’équipe dentaire peut également donner des conseils aux soignants sur les soins dentaires à prodiguer aux autres.

Il est très important d’établir une relation entre l’équipe dentaire, le patient et la personne qui le soigne. Cela peut être très utile pour les personnes qui ont de graves difficultés d’apprentissage. Des rendez-vous courts mais réguliers semblent plus efficaces pour établir la confiance entre le patient et l’équipe dentaire que de longs rendez-vous à intervalles irréguliers.

 

Quel dentifrice faut-il utiliser ?

Il est recommandé que les enfants jusqu’à trois ans utilisent un dentifrice contenant au moins 1000 ppm (parties par million) de fluor. Au-delà de trois ans, un dentifrice contenant 1350 à 1500 ppm de fluorure est recommandé. Si le dentiste juge que le patient est particulièrement exposé au risque de carie dentaire, il peut prescrire un dentifrice ou un vernis fluoré contenant un niveau plus élevé de fluorure pour offrir une meilleure protection.