BLOG

La pose des implants dentaires

La procédure chirurgicale des implants dentaires

La procédure de pose d’un implant dentaire dure 30 à 60 minutes pour un implant et seulement 2 à 3 heures pour plusieurs implants dentaires. Le nombre de rendez-vous et le temps nécessaire varient d’un patient à l’autre. En principe, le chirurgien-dentiste apporte une grande précision et une attention particulière aux détails du cas du patient.

Avant l’intervention, le patient peut recevoir des antibiotiques et, pour plus de confort, une sédation intraveineuse ou du protoxyde d’azote (gaz hilarant). Ces options sont discutées avec le patient lors de son rendez-vous de consultation. Un anesthésique local sera administré pour engourdir la zone où l’implant dentaire sera placé.

Lorsque le patient se sent à l’aise, le chirurgien-dentiste fait une petite incision dans le tissu gingival pour révéler l’os. Il crée ensuite un espace à l’aide d’instruments spéciaux et insère (visse) délicatement l’implant en titane. Le sommet de l’implant est souvent visible à travers la gencive. Il est parfois préférable, dans les premiers stades de la guérison, que l’implant soit recouvert par le tissu gingival.

Étapes de pose d'implant denraire

annonce Quick ADN horizontal

 

La cicatrisation après la chirurgie des implants dentaires

La cicatrisation commence maintenant. La durée de la cicatrisation varie d’une personne à l’autre, en fonction de la qualité et de la quantité d’os. Dans certains cas, les implants peuvent être restaurés immédiatement après leur pose. Le chirurgien-dentiste conseille sur les soins de suivi et le calendrier. Après la phase initiale de cicatrisation, il placera un pilier (tige de support) ou un capuchon de cicatrisation sur l’implant dentaire lors d’une brève visite de suivi. Cela permet au tissu gingival de mûrir et donne accès à l’implant.

Parfois, des empreintes sont prises au moment de la pose de l’implant. Cela permet à la couronne dentaire d’être prête lorsque les implants sont guéris. La durée de guérison de la bouche est déterminée par divers facteurs. Un suivi (un à quatre rendez-vous) est généralement nécessaire pour s’assurer que la bouche cicatrise bien et pour déterminer quand le patient est prêt pour la phase de restauration du traitement.

Il peut être bénéfique de réaliser une greffe de tissu mou pour obtenir un tissu gingival plus solide, plus facile à nettoyer et d’apparence naturelle dans la zone autour de l’implant. Ce processus consiste à déplacer une petite quantité de tissu gingival d’une partie de la bouche vers la zone autour de l’implant. Le plus souvent, il s’agit d’une procédure brève et relativement confortable.

Qu’il s’agisse de remplacement d’une ou de toutes les dents, le chirurgien-dentiste complètera ensuite la restauration en posant la dent de remplacement (couronne) sur l’implant dentaire.

 

Quand les implants dentaires sont-ils posés ?

Les implants sont souvent posés plusieurs mois après l’extraction. Parfois, un implant peut être posé immédiatement après l’extraction d’une dent. Cela peut comporter un peu plus de risques, mais simplifie le processus : le patient n’aura pas à attendre un autre rendez-vous pour poser l’implant. En présence d’une infection ou d’autres problèmes osseux, la pose immédiate d’un implant n’est pas le meilleur traitement.

annonce Quick ADN horizontal

Si la dent est manquante depuis un certain temps, l’os de soutien adjacent est susceptible de s’amincir et de rétrécir. Cela se produit parce que la racine de la dent naturelle doit être présente pour stimuler l’os. Le patient peut perdre jusqu’à un tiers de l’épaisseur de sa mâchoire dans l’année qui suit l’extraction d’une dent. Si le patient lui manque suffisamment d’os, il pourrait bénéficier d’une greffe d’os supplémentaire dans la zone concernée. Cela permet de garantir que l’implant sera correctement soutenu lorsqu’il sera placé dans la mâchoire.

 

De combien d’implants dentaires le patient a-t-il besoin ?

Habituellement, les chirurgiens-dentistes posent un implant par dent manquante. Étant donné que la plupart des grandes dents situées à l’arrière de la mâchoire ont deux ou trois racines, l’approche la plus courante consiste à remplacer les dents arrière manquantes par des implants plus grands.