0
0
0
s2sdefault

L'homéopathie (ou "semblable souffrance") est une méthode thérapeutique créée dans les années 1800 par un médecin allemand, le Docteur Samuel HAHNEMANN, trop déçu par les limites de la  médecine trop chimique qui se pratiquait à l’époque.
Contrairement à l’Allopathie (médecine « chimique » ou « médecine des contraires »), les remèdes homéopathiques sont d’origine animale ou minérale ou végétale (mais elle n’a rien à voir avec « la thérapie par les plantes » qu'est la phytothérapie). Leur expérimentation a été exclusivement  humaine et ils sont répertoriés dans «la Matière Médicale».

Elle repose sur un principe simple, nécessaire et obligatoire, le principe de similitude.
Autrement dit, on soigne un malade avec la substance qui, expérimentalement, a provoqué les mêmes symptômes que les siens. Pour être plus clair, une substance toxique à dose pondérable devient thérapeutique à dose infinitésimale pour soigner la maladie qu’elle a provoquée.
Exemple pratique: La piqûre d'abeille provoque localement un œdème rapide plus ou moins important et une brusque sensation de brûlure, améliorée par de l’eau froide, aggravée par toute source de chaleur.

Au cours d'une anesthésie locale ou au contact d'un produit chimique, ou lors d’un acte chirurgical, ou suite à un traumatisme (chute d’un enfant à l’école), un sujet peut développer un œdème brutal   et une brusque sensation de brûlure, améliorée par le froid et aggravée par la chaleur.

L’abeille diluée (nom du remède « apis mellifica ») devient ainsi le  médicament homéopathique de ce malade.
Si la réaction est différente, il faut chercher un autre médicament, capable de provoquer les mêmes symptômes que ceux du malade. Autrement dit, en homéopathie, il n'existe pas de traitement standard, contrairement à la médecine classique où le diagnostic permet de prescrire un traitement quasi standard (infection = antibiotique, inflammation = anti-inflammatoire, algie = antalgique, etc...).
Devant les nombreuses guérisons réelles constatées au fil des années, l’homéopathie a continué de faire des partisans parmi le corps médical incapable de trouver des solutions à tous les malades.
Ainsi 200 ans plus tard, elle a pu finalement être intégrée dans plusieurs universités à travers le monde, en Europe, en Amérique du nord et latine, ainsi qu’en Asie et en Afrique.

Aujourd’hui les homéopathes sont fiers d’avoir des Diplômes Universitaires. Et la Faculté de Médecine et de Pharmacie de Rabat n’a pas échappé à la règle puisqu’elle a instauré depuis 2005 le Diplôme Universitaire et a formé plus de 250 médecins, pharmaciens et médecins-dentistes. Aujourd’hui, quatre-vingts pays dans le monde lui accordent un statut légal.
(En Inde par exemple, près de 250 000 homéopathes exercent  et traitent près de 10% de la population indienne avec ces seuls produits).
Par ailleurs, la loi marocaine 17/04  en date de 2006, qui porte code du médicament marocain, stipule que les remèdes homéopathiques sont bien des médicaments et sont ainsi obligatoirement remboursés par les assurances.

L’homéopathie  est utilisée par toutes les spécialités médicales et de plus en plus  par les pédiatres  et les vétérinaires. Ce qui est la preuve que l’effet »placebo » qu’on lui qualifie est erroné.
Dans une maladie aiguë, si le remède est bien choisi, l'action du remède est instantanée et les résultats sont visibles rapidement. Lors d'une maladie chronique ou répétitive, il faut laisser le temps nécessaire à l'énergie vitale de faire le travail en profondeur, car ce n'est pas le remède qui guérit, mais la réaction de l'organisme.
La patience est une qualité que l'organisme exerce et que la guérison requiert.granulation homéopathique

Les médicaments homéopathiques sont de différentes formes, mais les formes  pharmaceutiques les plus utilisées sont les granules et les globules mis sous la langue pour une  absorption sublinguale, équivalente à une injection intramusculaire.
L’avantage est qu’on peut soigner avec la même quantité de granules un nourrisson ou un adulte car  il n'y a pas de véritable relation entre le volume de produit ingéré et son efficacité.

Médicaments homéopatiquesInutile d'augmenter les doses de médicament: ce n'est pas en prenant deux fois plus de produit que l'action sera plus rapide ou plus efficace. Ces remèdes ont comme avantages d’être sans effets secondaires, ne provoquent ni allergie ni interactions médicamenteuses, sans contre-indications sans oublier que leur prix est très bas : « 18,50 dhs le tube et 15,50 dhs la dose ».

Comme tout médicament, les remèdes homéopathiques ont des indications précises.
Toute utilisation selon des principes n'obéissant pas strictement aux règles de l'homéopathie sera vouée à un échec thérapeutique, ce qui suggère la nécessité que les prescripteurs soient formés pour pouvoir prescrire…

Pourquoi intégrer l’homéopathie dans notre pratique quotidienne ?
Il n’est nullement question de détrôner la médecine classique, chimique. Mais proposer dans certains cas une autre médecine (qui sera complémentaire ou  alternative) pour soigner nos patients est très valorisant. L’ordonnance peut être même mixte dans certains cas.
Aphtes sur lèvres- Comment  assurer une meilleure prise en charge de nos patients  après nos actes implantaires, chirurgicaux, soins conservateurs et endodontiques  et avoir une guérison plus rapide, une durée et une intensité des suites opératoires plus réduites ?
- Que proposons-nous pour les patients allergiques aux antibiotiques, aux anti-inflammatoires et au paracétamol ?
- Que proposons-nous s’il y a contre-indication de l’allopathie, surtout pour  la femme enceinte, la femme allaitante  ou l’enfant ?
bébé a mal aux dents- Qu’avons-nous pour soigner les douleurs des  poussées dentaires et les aphtes des enfants de moins de 6 ans ?
- Par quoi remplacer l’anti-inflammatoire pour nos femmes enceintes et allaitantes ?
- Que proposons-nous si l’allopathie a été inefficace ? Pour les douleurs somatisées, les pathologies récidivantes (herpès, aphtes, névralgies dentaires…) et faire  éviter à nos patients de faire le tour des cabinets en quête d’un soulagement ?
- Quelle  corde à notre arc dans notre exercice quotidien avons-nous pour soulager un abcès en attendant que les antibiotiques agissent au bout de 24 à 48 heures. Quelle est la conduite à tenir quand les anti-inflammatoires  pour supporter la douleur causée par l’abcès sont contre-indiqués ?

N’oublions pas aussi que ces patients peuvent être des proches… ou nous-mêmes...
Les praticiens qui n'y croient pas sont peut être "contre" par principe, par peur ou par rigidité.
Pour les réfractaires, je dirai : on ne peut pas parler d'un film que l'on n'a pas vu, d'un livre que l'on n'a pas lu. Et leur argument: "ce n'est pas prouvé scientifiquement". Certes, c’est vrai quelques fois, mais même pour la médecine classique, rien n'était prouvé scientifiquement avant de l'être.

Il a fallu des personnes ouvertes et curieuses pour faire les découvertes scientifiques admises actuellement!
Je dirai pour finir que se cacher derrière cet argument revient à couper toute possibilité de compréhension de l’homéopathie.
Et pour vous montrer les domaines d’action de l’homéopathie au cabinet dentaire, une série d’articles sera prochainement publiée pour vous aider à guérir les cas où la médecine classique n’a pas encore trouvé de remède.

Par Dr Soumia AMOR (Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.)
Docteur d’état en Médecine Dentaire
Master en Thérapeutique Homéopathique (Collège Français des Sciences Humaines - Paris)
DU Thérapeutique Homéopathique (Faculté de Médecine et Pharmacie de Rabat)

indexation index medicus
Publier un article
Juin 2019
L Ma Me J V S D
27 28 29 30 31 1 2
3 4 5 6 7 8 9
10 11 12 13 14 15 16
17 18 19 20 21 22 23
24 25 26 27 28 29 30
Aller au haut