Quels sont les types de maladies parodontales ?

Les maladies parodontales sont des affections qui touchent la gencive et l’os. Les principales maladies parodontales sont la gingivite et la parodontite.

 

Gingivite

La gingivite est la forme la plus bénigne de la maladie parodontale. Elle provoque une rougeur, un gonflement et un saignement des gencives. Il y a généralement peu ou pas de gêne à ce stade. Une hygiène buccale insuffisante peut souvent causer la gingivite. Elle est réversible grâce à un traitement professionnel et à de bons soins bucco-dentaires à domicile.

Les facteurs qui peuvent contribuer à la gingivite sont le diabète, le tabagisme, la prédisposition génétique, les maladies et les affections systémiques, le stress, une nutrition inadéquate, la puberté, les fluctuations hormonales, la grossesse, l’infection par le VIH et la prise de certains médicaments.

” La gingivite est réversible grâce à un traitement professionnel et à de bons soins bucco-dentaires à domicile. “
Parodontite

Une gingivite non ou mal traitée peut évoluer vers une parodontite. Avec le temps, la plaque bactérienne peut s’étendre et s’infiltrer entre la dent et la gencive. Les toxines produites par les bactéries de la plaque irritent les gencives, et engendrent une réaction inflammatoire chronique, qui va être à l’origine de la destruction progressive de l’os qui soutient les dents.

À mesure que la parodontite progresse, les poches (espaces entre les dents et les gencives) se creusent, et davantage de tissus et d’os gingivaux sont détruits. Souvent, ce processus destructeur présente des symptômes très légers, même dans les cas graves de la maladie. À terme, les dents peuvent se déchausser et deviennent de plus en plus mobiles. A ce stade avancé de la maladie, les dents peuvent tomber spontanément ou au cas échéant être extraites.