Que sont les troubles temporo-mandibulaires ?

Les troubles temporo-mandibulaires sont des troubles des muscles de la mâchoire, des articulations temporo-mandibulaires et des nerfs liés à des douleurs faciales chroniques. Tout problème qui empêche le système complexe des muscles, des os et des articulations de fonctionner en harmonie peut entraîner un trouble temporo-mandibulaire.

Les articulations temporo-mandibulaires (ATM) sont les deux articulations qui relient la mâchoire inférieure au crâne. Plus précisément, ce sont les articulations qui glissent et tournent devant chaque oreille. Elles comprennent la mâchoire inférieure (mandibule) et l’os temporal (le côté et la base du crâne). Les ATM comptent parmi les articulations les plus complexes du corps humain. Ces articulations, ainsi que plusieurs muscles, permettent à la mandibule de se déplacer de haut en bas, d’un côté à l’autre, et d’avant en arrière.

Lorsque la mandibule et les articulations sont correctement alignées, des actions musculaires fluides peuvent avoir lieu. Ces actions comprennent la mastication, la parole, le bâillement et la déglutition. Lorsque ces structures (muscles, ligaments, disque, os maxillaire, os temporal) ne sont pas alignées, elles ne bougent pas bien ensemble. Cela peut entraîner plusieurs problèmes.

 

Les chercheurs ont classé les troubles temporo-mandibulaires selon les critères suivants :

Douleur myofasciale :

Il s’agit de la forme la plus courante de troubles temporo-mandibulaires. Elle se traduit par une gêne ou une douleur dans le tissu conjonctif qui recouvre les muscles (fascia) et les muscles qui contrôlent les fonctions de la mâchoire, du cou et de l’épaule.

 

Dérèglement interne de l’articulation :

Il s’agit d’une mâchoire disloquée ou d’un disque déplacé. Le disque est le coussin de cartilage situé entre la tête de l’os de la mâchoire et le crâne. Il peut aussi s’agir d’une blessure au condyle. Il s’agit de l’extrémité arrondie de l’os de la mâchoire qui s’articule avec l’os temporal du crâne.

 

Maladie articulaire dégénérative :

Il s’agit de l’arthrose ou de la polyarthrite rhumatoïde dans l’articulation de la mâchoire.

Vous pouvez présenter une ou plusieurs de ces affections en même temps.

 

Quelles sont les causes des troubles temporo-mandibulaires ?

Dans de nombreux cas, la cause réelle de ce trouble n’est pas claire. Parfois, la cause principale est une tension trop forte sur les articulations de la mâchoire et sur le groupe de muscles qui contrôle la mastication, la déglutition et la parole. Cette tension peut être due au bruxisme. Il s’agit du serrement ou du grincement habituel et involontaire des dents. Une blessure à la mâchoire, à la tête ou au cou peut également être à l’origine du troubles temporo-mandibulaires.

L’arthrite et le déplacement des disques de l’articulation de la mâchoire peuvent également causer des douleurs liées aux troubles temporo-mandibulaires. Dans d’autres cas, un autre problème de santé douloureux, tel que la fibromyalgie ou le syndrome du côlon irritable, peut chevaucher ou aggraver la douleur liée aux troubles temporo-mandibulaires. Une étude récente a identifié des facteurs cliniques, psychologiques, sensoriels, génétiques et du système nerveux qui peuvent augmenter le risque de développer un troubles temporo-mandibulaires chronique.

 

Quels sont les symptômes des troubles temporo-mandibulaires ?

Voici les symptômes les plus courants des troubles temporo-mandibulaires :

 

– Gêne ou douleur à la mâchoire (souvent plus fréquente le matin ou en fin d’après-midi),

– Maux de tête,

– Douleur se propageant derrière les yeux, dans le visage, les épaules, le cou ou le dos,

– Maux d’oreille ou bourdonnements d’oreille (non causés par une infection du conduit auditif interne),

– Cliquetis ou claquements de la mâchoire,

– Blocage de la mâchoire,

– Mouvements limités de la bouche

– Serrement ou grincement des dents,

– Vertiges,

– Sensibilité des dents sans maladie bucco-dentaire,

– Engourdissement ou picotement des doigts,

– Changement dans la façon dont les dents supérieures et inférieures s’emboîtent.

 

Les symptômes des troubles temporo-mandibulaires peuvent ressembler à d’autres pathologies ou problèmes de santé. Consultez un dentiste ou votre prestataire de soins pour obtenir un diagnostic.

 

Comment diagnostique-t-on le troubles temporo-mandibulaires ?

Diverses méthodes sont utilisées pour diagnostiquer les troubles temporo-mandibulaires. Elles comprennent :

 

Les antécédents médicaux :

Votre professionnel de la santé vous demandera si vous avez des antécédents de douleur au visage ou à la mâchoire lorsque vous mâchez, mordez ou ouvrez la bouche. Votre prestataire vous demandera si vous avez eu des craquements, des éclatements ou des bruits lorsque vous ouvrez ou fermez la bouche.

 

Examen physique :

Votre dentiste vérifiera si vous avez des douleurs au visage ou à la mâchoire lorsque vous bougez la mâchoire, ou si vous ne pouvez pas ouvrir la bouche en grand. Il vérifiera également la présence de bruits de l’ATM lorsque vous ouvrez ou fermez la bouche.

 

Tests d’imagerie :

Des radiographies, des scanners et des IRM peuvent être utilisés pour préciser le diagnostic.

 

Comment traite-t-on les ATM ?

Le traitement dépend de vos symptômes, de votre âge et de votre état de santé général. Il dépendra également de la gravité de l’affection.

Le traitement peut inclure :

– La mise au repos de l’articulation temporo-mandibulaire (ATM),

– Des médicaments ou des analgésiques,

– Des méthodes de relaxation et de gestion du stress,

– Des changements de comportement (pour réduire ou arrêter de serrer les dents),

– Une thérapie physique,

– Un appareil orthopédique ou un protège-dents porté dans la bouche (pour réduire le grincement des dents),

– Entraînement à la posture,

– Modification du régime alimentaire, par exemple en mangeant des aliments mous (pour reposer les muscles de la mâchoire),

– Glace et compresses chaudes,

– Chirurgie.

 

Les symptômes du troubles temporo-mandibulaires peuvent réapparaître en période de stress. Il est utile de savoir ce qui déclenche vos symptômes afin de pouvoir prendre des mesures pour éviter leur réapparition. Consultez régulièrement votre dentiste pour qu’il vérifie votre troubles temporo-mandibulaires.

 

Points clés sur les troubles temporo-mandibulaires

– Les troubles temporo-mandibulaires sont des troubles des muscles de la mâchoire, des articulations temporo-mandibulaires et des nerfs liés à des douleurs faciales chroniques,

– Ils peuvent être causés par une trop forte sollicitation des articulations de la mâchoire et du groupe musculaire qui contrôle la mastication, la déglutition et la parole. Cela peut être dû au grincement des dents, à une blessure à la mâchoire, à la tête ou au cou, ou à l’arthrite,

– Les symptômes peuvent inclure des douleurs à la mâchoire, des maux de tête, des maux d’oreille, une limitation des mouvements de la bouche, des claquements, des craquements ou des blocages de la mâchoire. Il peut également y avoir des douleurs au visage, à l’épaule, au cou ou au dos,

– Le traitement peut comprendre la mise au repos de l’articulation temporo-mandibulaire, la physiothérapie, les médicaments, les changements de comportement, un appareil orthopédique ou un protège-dents,

– Les symptômes du troubles temporo-mandibulaires peuvent réapparaître en période de stress. Il est utile d’être conscient de ce qui déclenche vos symptômes afin de prévenir leur réapparition.

 

Étapes suivantes  

Conseils pour vous aider à tirer le meilleur parti d’une visite chez votre prestataire de soins :

– Sachez la raison de votre visite et ce que vous voulez qu’il se passe,

– Avant votre visite, notez les questions auxquelles vous souhaitez obtenir une réponse,

– Amenez quelqu’un avec vous pour vous aider à poser des questions et à vous souvenir de ce que votre prestataire vous dit,

– Lors de la visite, notez le nom d’un nouveau diagnostic, ainsi que tout nouveau médicament, traitement ou test. Notez également toute nouvelle instruction que votre prestataire vous donne,

– Sachez pourquoi un nouveau médicament ou traitement est prescrit et comment il vous aidera. Sachez également quels en sont les effets secondaires,

– Demandez si votre état peut être traité d’une autre manière,

– Demandez pourquoi un test ou une procédure est recommandé et ce que les résultats peuvent signifier,

– Sachez à quoi vous attendre si vous ne prenez pas le médicament ou si vous ne faites pas le test ou l’intervention,

– Si vous avez un rendez-vous de suivi, notez la date, l’heure et l’objet de cette visite,

– Sachez comment contacter votre prestataire si vous avez des questions.