I. DAHABI, H. EL KHAMMAL, H. CHHOUL
Service de Pédodontie-Prévention, Centre de Consultation et de Traitement Dentaire.
Faculté de Médecine Dentaire de Rabat.

RÉSUMÉ
Les colorations dentaires noires exogènes constituent un motif de consultation très fréquent, confondu à tort avec la carie dentaire et présentant une source d’inquiétude aussi bien pour les enfants qui en présentent que leurs parents, étant dans la plupart des temps soucieux quant à l’aspect inesthétique que revêtent ces colorations.


Par conséquent, le praticien se trouve dans l’obligation de répondre à l’exigence esthétique lui étant imposée, ce qui l’amène à procéder à des thérapeutiques qui peuvent être nocives p

 

our les tissus dentaires.

L’objectif de cette revue est de mettre le point sur l’état actuel des connaissances quant à la nature de cette pathologie bénigne, son étiologie, ses facteurs prédisposants, son diagnostic positif et différentiel ainsi que l’approche thérapeutique proposée pour sa prise en charge.
MOTS-CLÉS : Colorations noires extrinsèques – plaque dentaire – carie dentaire.

INTRODUCTION
Les colorations noires exogènes, appelées communément dans la littérature anglo-saxonne « Black Stains », sont des taches apparaissant sous forme de points, de liserés ou de bandes noirâtres discontinues, suivant le rebord marginal de la gencive au niveau des deux tiers cervicaux de la couronne. Elles adhérent fermement à la surface dentaire.
D’une prévalence variant de 2,4% à 18%, plusieurs facteurs sont suspectés dans leur processus de formation, de ce fait, les taches noires extrinsèques sont l’objet de nombreux débats. (1-4).

CLASSIFICATIONS ET DIAGNOSTIC
Le diagnostic des colorations noires extrinsèques est clinique. Plusieurs classifications ont été proposées :

ANNÉE AUTEUR(S) DEGRÉ ASPECT
1947 SHOURIE et coll. (5)

1

2

3

- Aucune ligne
- Coalescence incomplète de taches pigmentées
- Ligne continue formée de taches pigmentées.
1950 LEUNG et coll. (6)

1

2

3

4

- Une ligne inférieure ou égale à 1 mm sur la surface
- Coloration d'un tiers de la surface coronaire
- Coloration de deux tiers de la surface coronaire
- Coloration de toute la surface.
2001 KOCH et coll. (7) - Points noirs de diamètre inférieur à 0,5 mm, formant une décoloration linéaire, parallèle au rebord de la gencive marginale, sur les surfaces dentaires lisses d'au moins deux dents différentes sans cavitation de la surface de l'émail.
2003 GASPARETTO et coll. (Fig.1,2) (8)

1

2

3

- Présence de points pigmentés ou de fines lignes à coalescence incomplète, parallèle au bord gingival;
- Présence de lignes pigmentées continues, faciles à observer et limitées à la moitié du tiers cervical de la surface de la dent ;
- Présence de taches pigmentées s'étendant au-delà de la moitié du tiers cervical de la surface de la dent.

 

Taches noires extrinsèques de degré 1 au niveau de la 51- 52 et de degré 2 sur les autres dents selon la classification de Gasparetto et coll. Service de Pédodontie-Prévention, CCTD-Rabat, Maroc.
Fig.1 : Taches noires extrinsèques de degré 1 au niveau de la 51- 52 et de degré 2 sur les autres dents selon la classification de Gasparetto et coll. Service de Pédodontie-Prévention, CCTD-Rabat, Maroc. 
Taches noires extrinsèques de degré 3 sur les faces linguales de la 31-41 selon la classification de Gasparetto et coll. Service de Pédodontie-Prévention,  CCTD-Rabat, Maroc.
Fig.2 : Taches noires extrinsèques de degré 3 sur les faces linguales de la 31-41 selon la classification de Gasparetto et coll. Service de Pédodontie-Prévention,
CCTD-Rabat, Maroc. 


ETIOLOGIE ET FACTEURS DE RISQUE
Les données de la littérature montrent que les pigmentations brunes et noires contiennent du fer non dissous (9). L'étiologie peu claire des black stains rend difficile la distinction des facteurs impliqués dans leur formation. En effet, il existe dans la littérature des données contradictoires quant à la corrélation entre la prévalence des taches noires extrinsèques et les facteurs qui sembleraient être incriminés, à savoir le sexe (8,10-13), l'âge (12,14), le régime alimentaire (10,12,14), l'hygiène buccale (12,15) le statut socio-économique (12,13) et la médication (1,14,16,17).

Par ailleurs, les résultats de la plupart des études ont prouvé une corrélation inversement proportionnelle entre l’incidence de la carie et les colorations noires extrinsèques chez un même individu (1,2,11,13,18-21).

COMPOSITION CHIMIQUE ET MICROBIOLOGIE
La coloration noire a été considérée comme une forme de plaque dentaire différenciée des autres types par un sel de fer insoluble et une teneur élevée en calcium et en phosphate (15,17,22). Le matériau noir est un composé ferrique, du sulfure ferrique, qui résulte de l'interaction entre l'hydrogène sulfuré produit par les bactéries dans l'environnement parodontal et le fer présent dans la salive ou le fluide gingival (9,22). Une association entre les taches noires exogènes et la bactérie Actinomyces a été rapportée dans plusieurs études (19,20,22).

Par ailleurs, d’autres agents parodontaux pathogènes sont également incriminés, tels que le Porphyromonas gingivalis, Prevotella intermedia et Prevotella nigrescens qui sont des bactéries anaérobies pigmentées en noir. Ces bactéries étant dépendantes de la partie hémique de l'hémoglobine, en raison de l'importance du fer pour leur croissance (21,23).

DIAGNOSTIC DIFFERENTIEL
- Colorations dentaires endogènes :
Généralement, les colorations dentaires endogènes peuvent être facilement différenciées des colorations exogènes. Ces dernières, dont les black stains, étant déposées sur la surface de la dent, peuvent être éliminées par un simple polissage.

- Autres types de colorations exogènes :
→ Taches marron : induites par les tannins présents dans le thé et le café.
Taches oranges : sous forme de dépôts clairs aux contours orange-rougeâtres, causées par des bactéries chromogènes et retrouvées dans les populations avec une hygiène bucco-dentaire très défaillante (24).
Taches verdâtres : apparaissent sous forme de film vert-grisâtre, épais, mou et velu et qui sont produites par des bactéries fluorescentes et des espèces fongiques. Elles sont également associées à la mauvaise hygiène bucco-dentaire (3).

- La carie dentaire :
La carie dentaire est un diagnostic différentiel important à évoquer. Les black stains se présentent sous forme de taches noires pouvant être éliminées par le polissage, tandis que la lésion carieuse qui se manifeste par une coloration noirâtre -lorsqu’elle est arrêtée- persiste (25,26).

Par ailleurs, l’aspect piqueté des colorations noires extrinsèques ainsi que leur localisation souvent proche du rebord marginal de la gencive font que leur diagnostic est aisément posé (2).

TRAITEMENT
Contrairement au biofilm bactérien, les colorations noires extrinsèques ne conduisent pas à une maladie carieuse ou parodontale, leur problème majeur est d’ordre esthétique (27,28). Néanmoins, elles peuvent défier le clinicien, surtout lorsqu’elles sont déposées sur des zones de la dent dont l’anatomie est anfractueuse, ou sur les sites d’accès difficile (Fig. 3A-F) (2).

Fig.3A-F : Vues de côté, maxillaire et mandibulaire des dents chez un enfant présentant des colorations noires exogènes avant et après polissage.
Fig.3A-F : Vues de côté, maxillaire et mandibulaire des dents chez un enfant présentant des colorations noires exogènes avant et après polissage.



Dans un premier temps, il faudrait expliquer au patient et à ses parents la nature de ces colorations, ensuite le traitement consistera en deux volets, préventif et thérapeutique.
Sur le plan préventif, le praticien devrait informer le patient que le traitement des black stains passe par un changement des habitudes alimentaires ayant conduit à leur formation et ce en évitant la consommation de boissons contenant des colorants telles que le café et le thé, les médicaments contenant du fer, d’être prudent avec les préparations à base de chlorhexidine, etc. Ceci afin de prévenir toute nouvelle déposition ou récidive (13,16,18,27,29,30).

L’entretien d’une bonne hygiène bucco-dentaire est également très important. Le brossage dentaire efficace et régulier, avec une pâte dentifrice, permet de prévenir la formation des black stains étant donné que la plupart des pâtes dentifrices contiennent des agents détergents, abrasifs, anti-plaques, voire même éclaircissants (3,30).

Sur le plan thérapeutique, certains auteurs préconisent le recourt aux ultrasons ou à l’air abrasion pour l’élimination de ces taches, cependant, ces méthodes demeurent abrasives pour l’émail dentaire, d’autant plus qu’elles seront amenées à être répétées compte tenu du taux de récidive important de ces colorations (28).

Le traitement consiste en leur élimination par un nettoyage prophylactique professionnel à l'aide d'une brossette ou d’une cupule en caoutchouc et d'une pierre ponce au fluorure (28). Si la coloration persiste, l'excès d'eau peut être éliminé de la pierre ponce et la dent doit être séchée avant la procédure de polissage (31).

CONCLUSION
Les taches noires extrinsèques sont des dépôts pigmentés adhérents à la surface de la dent, dont l’aspect inesthétique amène souvent les patients en consultation. Rencontrés généralement chez l’enfant, leur pronostic est favorable puisque leur disparition se fait progressivement avec l’âge.

Bien que leur traitement soit simple, le taux de récidive demeure élevé, ce qui nécessite d’orienter l’axe de la recherche vers les volets histopathologiques afin de mieux cerner cette pathologie bénigne et par conséquent, mieux la traiter et prévenir.

BIBLIOGRAPHIE
1- Żyla T, Kawala B, Antoszewska-Smith J, Kawala M. Black stain and dental caries - A review of the literature. J  Biomed Int 2015; 2015:469392.
2- Valerie Ronay, Thomas Attin. Black Stain – A Review. Oral Health Prev Dent 2011; 9: 37-45. 
3- Hattab FN, Qudeimat MA, al-Rimawi HS. Dental discoloration: an overview. J Esthet Dent. 1999; 11(6):291-310.
4- Heinrich-Weltzien R, Bartsch B, Eick S. Dental caries and microbiota in children with black stain and non-discoloured dental plaque. Caries Res. 2014;48(2):118-25.
5- K. L. Shourie, “Mesenteric line or pigmented plaque: a sign of comparative freedom from caries,” The Journal of the American Dental Association, vol. 35, no. 11, pp. 805–807, 1947.
6- Leung, S.W., Naturally occurring stains on the teeth of children. J Am Dent Assoc, 1950. 41(2): p. 191-7.
7-    M. J. Koch,M. Bove, J. Schroff, P. Perlea, F. Garc´ıa-Godoy, and H.-J. Staehle, “Black stain and dental caries in schoolchildren in Potenza, Italy,” Journal of Dentistry for Children, vol. 68, no. 5-6, pp. 353–355, 2001.
8- A.Gasparetto, C. A. Conrado, S. M. Maciel, E. Y. Miyamoto,M.Chicarelli, and R. L. Zanata, “Prevalence of black tooth stains and dental caries in Brazilian schoolchildren,” Brazilian Dental Journal, vol. 14, no. 3, pp. 157–161, 2003.
9- C. C. Franc¸a-Pinto, M. S. Cenci, M. B. Correa et al., “Association between black stains and dental caries in primary teeth: findings froma Brazilian population-based birth cohort, Caries Research, vol. 46, no. 2, pp. 170–176, 2012.
10- Garcia Martin JM, Gonzalez Garcia M, Seoane Leston J, et al. Prevalence of black stain and associated risk factors in preschool Spanish children. Pediatr Int. 2013;55(3):355-9.
11- Chen X, Zhan JY, Lu HX, et al. Factors associated with black tooth stain in Chinese preschool children. Clin Oral Investig. 2014;18(9):2059-66.
12- Sruthy Prathap and Prathap MS. Occurrence of Black Chromogenic Stains and its Association with Oral Hygiene of Patients. Annals of Medical and Health Sciences Research, vol. 8, no. 1. pp. 18-21, 2018.
13- Huamán Palacios M. Manejo clínico de la mancha negra en odontolo¬gía. Odontol Pediatr. 2013;12:129-39.
14- Reid JS, Beeley A, Macdonald DG. Investigations into black extrinsic tooth stain. J Dent Res. 1977;56(8):895-9.
15- Slots J. The microflora of black stain of human primary teeth. Scan. J. Dent. Res. 1974; 82: 484–90.
16- Sulieman M. An overview of tooth discoloration: extrinsic, intrinsic and internalized stains. Dent Update. 2005; 32: 463-471.
17- Sutcliffe P. Extrinsic tooth stains in children. Dent. Pract. Dent. Rec. 1967; 17: 175–9.
18- Bonilla Represa V, Martín Hernández J, Jiménez Planas A, Llamas Cada¬val R. Alteraciones del color de los dientes. Rev Eur Odontoestomatol. 2007;17:17-31.
19- Surdacka A.  Black stain and caries in children and adolescents in schools.  Czas. Stomatol. 1987; 40: 763–9.
20- Paredes V, Paredes C. Black stain: A common problem in pediatrics. An. Pediatr. (Barc) 2005; 62: 258–60.
21- Mayta-Tovalino FR, Torres-Quevedo JC. Extrinsic black stains on teeth and its association with tooth decay in children in mixed dentition. Rev. Estomatol. Herediana 2008; 18: 16–20.
22- Saba C, Solidani M, Berlutti F, Vestri A, Ottolenghi L, Polimeni A. Black stains in the mixed dentition: A PCR microbiological study to the etiopathogenic bacteria. J. Clin. Pediatr. Dent. 2006; 30: 219–24.
23- Katica Prskalo et al. Risk Factors Associated With Black Tooth Stain. Acta Clin Croat 2017; 56:28-35.
24- Eisenberg E. Anomalies of the teeth with stains and discolorations.  J Prev Dent. 1975 Jan-Feb;2(1):7-14, 16-20.
25- Gülzow HJ. Schwarze und grüne Zahnbeläge. Untersuchungen über ihre Häufigkeit und über ihre Beziehungen zur Kariesfrequenz. Dtsch Zahnärztl Z 1963;18:1370–1376. In : Valerie Ronay, Thomas Attin. Black Stain – A Review. Oral Health Prev Dent 2011; 9: 37-45. 
26- Leimgruber C. Black stain, Aufbaufaktor und Fluor. Schweiz Monatsschr 1950;124–142. In : Valerie Ronay, Thomas Attin. Black Stain – A Review. Oral Health Prev Dent 2011; 9: 37-45.
27- Theilade J. Development of bacterial plaque in the oral cavity. J Clin Periodontol 1977;4:11–12.
28- Theilade J, Pang KM. Scanning electron microscopy of black stain on human permanent teeth. Scanning Microsc 1987;1:1983–1989.
29- Watts A, Addy M. Tooth discolouration and staining: a review of the literature. Br Dent J. 2001; 190: 309-316.
30- Sruthy Prathap, H. Rajesh, Vinitha. A. Boloor and Anupama. S. Rao. Extrinsic stains and management: A new insight. J. Acad. Indus. Res. Vol. 1(8), 435-42, 2013.
31- Azer, S.S., Hague, A.L. and Johnston, W.M. 2011. Effect of bleaching on tooth color discoloration from food colorant in vitro. J. Dent. 39(3): e52-56.

Publier un article

index medicus

indexation index medicus
Avril 2020
L Ma Me J V S D
30 31 1 2 3 4 5
6 7 8 9 10 11 12
13 14 15 16 17 18 19
20 21 22 23 24 25 26
27 28 29 30 1 2 3
Aller au haut