0
0
0
s2sdefault
S. HAITAMI, L. KABBANI, I. BENYAHYA
Service d’odontologie chirurgicale
Faculté de médecine dentaire de Casablanca


RÉSUMÉ
L’hygiène au cabinet dentaire est beaucoup plus une question d’organisation, d’ergonomie et de cohérence gestuelle que de coût.
L’objectif de ce travail est de faire une évaluation du coût de l’hygiène et de l’asepsie au sein d’un cabinet dentaire au Maroc, de démontrer que ce coût est gérable et de proposer des solutions de gestion.
La 1ère partie de cet article fait le point sur tout le matériel nécessaire pour une consultation, un soin ou une chirurgie ainsi que le coût proprement dit.


La méthode d’évaluation du coût a pris en considération le cas de figure d’un praticien recevant 15 patients par jour et travaillant 5 jours par semaine, ce qui fait un total de 3300 rendez-vous par an. Il a été estimé que les actes chirurgicaux représentent 25 % de la totalité de l’activité.

L’application de l’ensemble des procédures d’hygiène et d’asepsie suivant les normes, les recommandations et les réglementations en vigueur s’élève à un coût annuel estimé à 125333 dhs/an.

Ce montant ainsi que la complexité d’application des mesures d’hygiène nous ont amenés à poser plusieurs interrogations. C’est ainsi que des suggestions basées sur une approche de gestion et de management seront proposées afin d’améliorer le niveau d’asepsie sans pour autant augmenter les coûts.

Mots clés : Matériels et produits d’hygiène, coût, étude, Maroc, normes, critères de choix, guide d‘achat.

INTRODUCTION
L’exercice de l’art dentaire est incontestablement immergé dans une dynamique dirigée par la notion de «principe de précaution». Cette notion entraine derrière elle de nombreux corollaires: matériovigilance, traçabilité, hygiène et asepsie
Il peut sembler paradoxal qu’un lieu de soins soit aussi un lieu de transmission de pathologie, mais ce risque existe au cabinet dentaire et les mécanismes de contamination sont connus de même que les moyens de prévention.

La prévention du risque infectieux vise à tout mettre en œuvre pour assurer la sécurité des professionnels de santé et des patients. Ces derniers, influencés par les médias, sont devenus beaucoup plus exigeants et réclament d’avantage des prestations de qualité à tous les niveaux, particulièrement en matière d’hygiène.


Les recommandations dans ce domaine de lutte contre l’infection s’actualisent régulièrement. Elles sont précises, nombreuses, contraignantes et alourdissent les charges administratives et financières du cabinet dentaire.

Il est vrai que la santé n’a pas de prix, par contre, elle a un coût certain et toutes les mesures visant à améliorer la qualité des soins ont une implication financière non négligeable pour le médecin dentiste.
L’objectif de ce travail est de faire une évaluation du coût de l’hygiène et de l’asepsie appliquée au sein d’un cabinet dentaire.

OBJECTIFS
Cet article a pour objectifs:
- D’évaluer les coûts moyens engendrés par les procédures d’hygiène et d’asepsie actuellement recommandées pour un cabinet dentaire au Maroc.
- De démontrer que ce coût est gérable par l’optimisation des achats et la rationalisation des budgets, mais aussi par l’apport d’une organisation gestuelle et ergonomique.
- De proposer des solutions de gestion en démontrant des possibilités d’amélioration du niveau d’asepsie sans augmenter le coût.

METHODOLOGIE
Matériels et produits d’hygiène utilisés en pratique dentaire
L’ensemble du matériel et des produits qui entrent en compte dans les procédures d’hygiène appliquées au cabinet dentaire est cité.
Liste du matériel utilisé au cabinet dentaire:

 

Les tenues
professionnelles

Le matériel consommable Le matériel amortissable Le matériel pour la protection des surfaces Le matériel ménager Le matériel pour le tri des déchets
- Tenue
Vestimentaire
de base

- Tenue de
chirurgie

- Gants
- Masques
- Charlottes
- Lunettes
- Champs
- Digues
- Bains de bouche préopératoires
- Papiers essuie-mains
- Gobelets
- Canules d’aspirations
- Doigtiers pour la radiovisiographie
- Housses protège-têtières
- Protections pour lampes à photopolymériser
- Protections pour seringue air/eau
- Sachets de stérilisation
- Registre de traçabilité
- Contrôles de stérilisation: indicateurs physico-chimiques et test de Bowie-Dick.
- Distributeurs pour solutions, serviettes et gobelets

- Bacs de prédésinfection ou cuve à ultrasons


- Autoclave

- Distillateur d’eau


- Automate pour le traitement du matériel rotatif

- Thermosoudeuse
Film plastifié ou gaine de protection

- Gants de ménage

- Sceaux


- Balais
- Containers à aiguilles

- Containers à déchets


- Poubelles pour déchets domestiques


 
Les produits:
Les produits désinfectants:
- Produits détergents-désinfectants pour la prédésinfection du matériel médical
- Produits détergents-désinfectants pour la prédésinfection des instruments rotatifs ou à canaux et instruments dynamiques
- Produits désinfectants pour le système d’aspiration
- Produits désinfectants pour le nettoyage du sol, des surfaces et du mobilier du cabinet
- Produits pour la désinfection des plans de travail et zones de soins
- Produits pour l’antisepsie des mains.

Les produits de ménage:
- Produits à récurer
- Produits désinfectants ou détergents-désinfectants
- Produits pour vitres
- Eau de javel
- Produit détartrant pour WC.

METHODE D’EVALUATION DU COÛT
Pour évaluer le coût nécessaire, le cas de figure d’un praticien recevant 15 patients par jour et travaillant 5 jours par semaine, 44 semaines par an a été pris en considération ce qui fait un total de 3300 rendez-vous par an.
Il a été estimé en moyenne que les actes chirurgicaux représentent 25% de la totalité de l’activité. Sur 3300 rendez-vous annuels, 825 nécessiteraient une procédure chirurgicale, alors que 2475 nécessiteraient des soins courants.
Les frais pris en compte sont les frais en produits consommables, en matériel médico-technique ainsi que son amortissement, et les frais d’entretien des locaux de soins.

Un niveau d’hygiène répondant à toutes les recommandations actuelles et aux derniers acquis de la science a été choisi.

Les produits sélectionnés répondent tous aux normes en vigueur.
Les prix retenus sont des prix de gros en dirhams TTC.
Pour cela, les catalogues des 3 distributeurs les plus sollicités des confrères marocains ont été sélectionnés.
Pour chaque article le prix le plus bas et le prix le plus élevé a été relevé et un prix moyen pour chaque article a été calculé et établi.

RESULTATS
Coût de l’hygiène pour l’équipe de soins:
La tenue professionnelle pour les actes courants:
Il a été estimé la nécessité d’avoir 5 tenues vestimentaires par an ainsi qu’une paire de chaussures. Les frais d’entretien au service de blanchisserie sont également pris en compte.

Produit
Prix moyen
Quantité nécessaire
Durée de vie
Coût
Amortissement
Par an Par patient
Tunique et pantalon
242,50 5/an 2 ans 1212,50 606,25 0,18

Frais d’entretien des tenues

25,00 par tenue Par an Par patient
5500,00 1,66
Chaussures

275,00


1/an


1 an


275,00

Amortissement
Par an Par patient
275,00 0,08
Total
6831,25
1,93
Coût moyen pour une tenue d’exercice quotidien

La tenue professionnelle pour les actes chirurgicaux:
Par patient, il a été comptabilisé:
- 2 casaques jetables
- 2 paires de surchaussures.
Soit 1 pour le praticien et 1 pour l’assistante.

Produit

Présentation commerciale

Prix moyen du produit
Prix unitaire moyen
Quantité annuelle nécessaire
Coût
Par an Par patient
Casaque jetable
Sachet de 10 pièces 135,00 13,50 1650 22275,00 27,00

Surchaussures


Sachet de 100 pièces


63 pièces

0,63 la pièce
1,26 la paire

1650
2079,00


2,52

Total
24354,00
29,52
Coût moyen pour une tenue chirurgicale

Les lunettes de protection :

Il est recommandé une paire de lunette de protection par personne au fauteuil. Celle-ci doit être changée tous les trimestres. Un total de 8 paires de lunettes par an est donc nécessaire pour le praticien et son assistante.

Produit
Prix moyen
Durée de vie
Quantité annuelle
Coût
Par an Par patient
Lunettes de protection 44,00 3 mois 8 352,00 0,10
Coût moyen des lunettes de protection

Le masque:
Il a été retenu idéalement le recours à un masque par patient, sans oublier celui de l’assistante, soit un total de 2 masques par patient.

Produit
Présentation commerciale
Prix moyen du produit
Prix unitaire moyen
Quantité nécessaire
Coût
Par patient Par an
Masque Boite de 50 unités 47,00 0,94 2 par patient 1,88 6204,00
Coût moyen des masques

Les gants:
Pour les actes de soins courants, il a été comptabilisé 3 paires de gants non stériles en moyenne:
- Une paire obligatoire pour le praticien
- Une paire obligatoire pour l’assistante
- Une autre paire en cas de déchirure du gant du praticien ou interruption de travail.
Pour les actes chirurgicaux, nous avons besoin de:
- Une paire de gants stériles pour l’opérateur
- Une paire de gants non stériles pour l’assistante, sachant qu’elle ne touche pas au site opératoire et que ses mains gantées sont maintenues à distance de ce dernier.

Produit
Présentation commerciale
Prix moyen du produit
Prix unitaire moyen
Quantité nécessaire par patient
Coût par patient
Gants non stériles
Boite de 100 gants 48,40 0,96 la paire de gants 3 paires 2,88
Gants stériles
Boite de 10 paires 64,00 6,40 la paire de gants 1 paire 6,40
Coût moyen des gants par patient


Nature de l’acte

Nombre de patients annuels
Quantité nécessaire
Coût
Par patient Par an Par patient Par an
Soin courant

2475
3 paires de gants non stériles 7425 paires 2,88
7128,00
Soin chirurgical
825 1 paire stérile
1 paire non stérile
825 paires stériles

825 paires non stériles

7,36 6072,00
Coût moyen des gants par type d’acte

La charlotte:

Il a été estimé l’usage d’une charlotte par demi-journée pour praticien et assistante, soit un total de 4 par jour.

Produit

Présentation commerciale


Prix moyen du produit


Prix unitaire moyen

Quantité nécessaire
Coût
Par jour Par an Par jour Par an
Charlotte Sachet de 100 pièces 87,50 0,87 4 880 765,60 0,23
Coût moyen pour les charlottes

L’hygiène des mains:
Une quantité de 2 ml de solution est généralement largement suffisante pour assurer un lavage efficace.
Il a été comptabilisé:
- 2 ml de solution lavante douce avant et après chaque soin courant aussi bien pour le praticien que pour l’assistante, soit 8 ml par patient.
- 2 ml de solution désinfectante avant et après chaque soin chirurgical aussi bien pour le praticien que pour l’assistante, soit 8 ml par patient.
- 2 serviettes jetables par lavage pour le praticien et pour son assistante avant et après chaque soin, soit 8 essuie-mains par patient.
- 4 distributeurs pour solution.
- 3 distributeurs pour essuie-mains.

Produit

Présentation commerciale

Prix moyen du produit
Quantité nécessaire
Coût
Par patient Par an Par ml Par patient Par an
Solution lavante douce
Bidon de 5l 328,50 8 ml 19800 ml 0,06 0,48 1188
Solution désinfectante
Bidon de 5 l 531,00 8 ml 6600 ml 0,10 0,80 660
Essuie-mains
Bobines d’essuie-mains prédécoupées (100 essuie-mains) 7,5 8 26400** Par patient Par an
0,60 1980
Crème hydratante
Tube de 50 ml 61,40 Par jour Par an   486,28
0,6
3 fois /jour

396 ml
Pour un lavage simple
1,08  
Pour un lavage chirurgical
1,40  
Total annuel des produits de lavage
  4314,28
Coût moyen pour les produits nécessaires au lavage simple et chirurgical des mains

Matériel
Prix unitaire
Quantité nécessaire
Durée de vie
Coût
Amortissement annuel
Distributeurs solution
190,00 4
-2 dans la salle de soins
-1 dans la salle de stérilisation
-1 dans les toilettes

2 ans 760,00 380,00
Distributeurs essuie-mains
214,00 3
-1 dans la salle de soins
-1 dans la salle de stérilisation
-1 dans les toilettes

2 ans 642,00 321,00
Total
1402,00
701,00
Coût moyen pour les distributeurs solutions et essuie-mains

Coût annuel des produits nécessaires au lavage des mains 4314,28
Coût annuel du matériel amortissable pour le lavage des mains 701,00
Total annuel moyen de l’hygiène des mains
5015,28
Coût moyen pour l’hygiène des mains

Coût de l'hygiène pour le patient et la réduction des aérosols:

Les champs:
Nous avons comptabilisé un champ non stérile par soin contaminant et un champ stérile pour toute intervention chirurgicale.

Produit
Présentation commerciale
Prix moyen du produit
Prix unitaire moyen
Quantité annuelle nécessaire
Coût annuel
Champs non stériles
Carton de 500 champs 220,00 0,44 2475 pièces 1089,00
Champs stériles
Emballage unitaire vendu par lot 18,50 par pièce 18,50 825 pièces 15262,00
Collier porte-champ
  50,60 2 101,20
Total
16452,70
Coût moyen des champs et accessoires

Les housses protège-têtière:
Une housse doit être installée pour chaque patient, soit 3300 housses par an.

La protection pour seringue air/eau:
Un embout jetable est réservé pour chaque patient.

La protection pour lampe à photopolymériser:

Des films en plastique peuvent être utilisés. Ils serviront également à la protection des surfaces de travail.

La protection pour capteur RVG:

Un doigtier protecteur est nécessaire pour chaque patient.

Produit
Présentation commerciale
Prix moyen du produit
Prix unitaire moyen
Quantité nécessaire
Coût annuel
Par patient Par an
Housses protège-têtières
Sachet de 500 pièces 378,00 0,75 1 3300 2475,00
Embouts jetables pour seringue air/eau
Boite de 250 pièces 450,00 1,80 1 3300 5940,00
Film plastique en cellophane
Rouleau de 30 mètres 13,00   11/an 143,00
Doigtier pour capteur RVG
Sachet de 100 pièces 33,00   Par patient Par an Par patient Par an
1 3300 0,33 1089,00
Coût moyen des housses protège-têtières, des embouts jetables pour seringue, de la protection des lampes et des capteurs RVG

L’aspiration:
Il a été retenu:
- Une canule salivaire par patient sauf consultation. Sur 15 patients par jour, il a été considéré que la canule salivaire est utilisée pour 10 patients, soit 5 cas de consultation par jour.
- Une canule chirurgicale en cas d’intervention chirurgicale, ou en association à la canule salivaire lors d’un soin courant.

Produit
Présentation commerciale
Prix moyen du produit
Prix unitaire moyen
Quantité annuelle nécessaire
Coût
Par an Par patient
Canule salivaire
Sachet de 100 canules 28,33 0,28 2200 pièces 616,00 0,33
Canule d’aspiration chirurgicale autoclavable
Sachet de 10 pièces + adaptateurs 190,00 19,00 1 sachet soit: 10 pièces autoclavables 190,00
Total
806,00
Coût moyen pour l’aspiration

Les antiseptiques:
On estime que:
- La quantité nécessaire de bain de bouche par patient est de 15 ml
- Un seul gobelet est nécessaire pour chaque patient
Un distributeur de gobelets est nécessaire dans la salle d’attente avec une durée de vie de 2 ans.

Produit
Présentation commerciale
Prix moyen du produit
Prix
Quantité annuelle nécessaire
Coût
Par patient Par an Par opération de rinçage
Bain de bouche
Bidon de 5l 192,00 Au ml 49500 ml 0,45 1485,00 0,67
0,003
Gobelets
Sachet de 100 gobelets 22,30 Unitaire moyen 3300 0,22 726,00
0,22
Total
2211,00
Coût moyen pour les produits nécessaires à l’opération de rinçage aux antiseptiques

Produit
Présentation commerciale
Prix moyen du produit
Quantité nécessaire
Durée de vie
Amortissement annuel
Distributeur de gobelets Vente à l’unité 201,50 1 2 ans 100,75
Coût moyen pour les distributeurs de gobelets

La digue:

On estime avoir recours à une seule digue par soin conservateur, en considérant que ceux-ci représentent 60% des actes totaux d’un cabinet dentaire.

Produit
Présentation commerciale
Prix moyen du produit
Prix unitaire moyen
Quantité nécessaire
Coût
Par patient Par an
Digue Boite de 36 unités 140,00 3,88 1980/an 3,88 7682,40
Coût moyen pour la digue

Coût de l'hygiène pour le traitement des dispositifs médicaux
La prédésinfection:
Nous considérons que les bains sont renouvelés chaque jour.
Pour les gros instruments:
Le calcul est fait à partir d’un pot de prédésinfectant en poudre de 5kg permettant de préparer 1000l de solution.
Les doses ont été calculées pour un bac de prédésinfection de 3l à 0,5% soit 15g de poudre/3l d’eau/jour.

Pour la petite instrumentation :
Le calcul a été fait pour un bac de 50 ml. Le prédésinfectant est une solution prête à l’emploi.

Produit
Présentation commerciale
Prix moyen
Quantité nécessaire
Coût annuel
Par jour Par an
Liquide de prédésinfection «gros instruments»
Pot de 5 kg 696,00 15 g 3300 g 429,00
Liquide de prédésinfection «petite instrumentation»
Bidon de 5l
Solution prête à l’emploi
360,00 0,05 l 11 l 792,00
Coût moyen pour les solutions de prédésinfection

Produit
Prix moyen
Quantité nécessaire
Durée de vie
Amortissement annuel
Bac de prédésinfection (3l)
516,00 1 5 ans 103,20
Bac de prédésinfection (50 ml)
55,00 1 2 ans 27,50
Coût moyen pour les actes de prédésinfection
http://localhost/lecourrier_site
Le total annuel des procédures de prédésinfection est la somme du coût investi pour la prédésinfection des gros et des petits instruments soit un coût de 1351,70 DHS.

Le nettoyage:

Le nettoyage manuel nécessite une brosse et un produit de nettoyage qui pour des raisons de gestion des stocks, de manipulation et de simplicité d’utilisation est le même détergent-désinfectant que celui utilisé dans le bac de contamination.
Le nettoyage automatisé est réalisé à l’aide d’un autolaveur type lave-vaisselle.
Le cas standard d’un cabinet qui utilise une cuve à US pour les procédures de nettoyage a été pris en exemple pour effectuer le calcul.

Produit
Prix moyen
Quantité nécessaire
Durée de vie
Amortissement annuel
Brosse
15,00 1 1 an 15,00
Autolaveur type lave-vaisselle
6200,00 1 5 ans 1240,00
Cuve à US
5650,00 1 5 ans 1130,00
Coût moyen pour le nettoyage

Le conditionnement:
2 types de sachets sont utilisés par patient:
- 1 sachet grand format de 20×25 cm pour un plateau de soin complet
- 1 sachet petit format de 10×20 cm contenant 2 instruments rotatifs.
Le coût annuel des procédures de conditionnement est la somme du coût annuel des sachets petit et grand format à laquelle on additionne le coût de l’amortissement annuel d’une thermosoudeuse.

Produit
Prix moyen
Présentation commerciale
Quantité nécessaire
Coût
Par patient Par an Par patient par an
Sachets de stérilisation (10×20cm)
386,00 Rouleau de 200 mètres 1 3300 0,38 1254,00
Sachets de stérilisation (20×25cm)
686,00 Rouleau de 200 mètres 1 3300 0,85 2805,00
Coût moyen des sachets de stérilisation

Produit
Prix moyen
Quantité
Durée de vie
Amortissement annuel
Thermo-soudeuse 4234,00 1 8 ans 529,00
Coût moyen pour une thermo-soudeuse

La stérilisation:

Pour établir les calculs, nous avons estimé que 2 cycles de stérilisation sont réalisés par jour.
Nous avons donc besoin de :
- Un test de Bowie-Dick par jour
- Un indicateur physico-chimique pour chaque charge
- Un autoclave dont le coût est de 37306,66 dhs avec un amortissement annuel de 4663,33 dhs.
- Un distillateur d’eau dont le coût moyen est de 3600,00 dhs, 450,00 dhs étant le montant de son amortissement annuel.

Produit
Présentation commerciale
Prix moyen
Prix unitaire moyen
Quantité nécessaire
Coût
Par patient Par an
Test de Bowie-Dick
Paquet de 10 tests 77,50 7,75 220/an 0,51 1705,00
Indicateurs physico-chimiques
Boite de 250 indicateurs 150,00 0,60 440/an 0,08 264,00
Coût moyen pour les moyens de contrôle de la stérilisation

La traçabilité:
Les procédures de traçabilité nécessitent:
- Un registre de stérilisation
- Des rouleaux d’étiquettes

Produit
Présentation commerciale
Prix moyen du produit
Quantité nécessaire
Coût annuel
Registre de stérilisation
Vente à l’unité 35,00 6/an 210,00
Rouleau d’étiquettes
Rouleau de 100 étiquettes 19,00 Environ 100 rouleaux/an 1900,00
Total
2110,00
Coût moyen pour le matériel nécessaire pour la traçabilité

Les instruments rotatifs:

Produit
Prix moyen
Quantité nécessaire
Durée de vie
Amortissement annuel
Autolaveur pour instruments rotatifs 51666,66 1 8 ans 6458,34
Coût moyen pour un autolaveur pour instruments rotatifs

Coût de l’hygiène des locaux:

Pour les surfaces, l’utilisation des lingettes a été choisie à titre d’exemple.

Moment des procédures
Produit
Présentation commerciale
Prix moyen
Prix unitaire
Quantité nécessaire
Coût annuel
Par jour Par an
Entre chaque patient (l’unit)
Lingettes Boîte de 100 lingettes 68,50 0,68 15 3300 2244,00
En fin de journée (l’unit)
2 440 299,20
En fin de journée (salle de soins et pièces annexes)
5 1100 748,00
Total
18
4840
3291,20
Coût moyen pour le nettoyage des surfaces

Pour les sols, un produit désinfectant présenté sous forme d’un bidon de 5 l a été choisi.
Des gants de ménage, sceaux, balais, eau de javel… sont également nécessaire, le coût total étant estimé à 553,00 dhs/an.

Moment des procédures
Produit
Prix moyen
Quantité nécessaire
Coût annuel
En fin de journée Désinfectant pour les sols 483,00 Par jour Par an 637,56
0,03l 6,6l
Coût moyen pour le nettoyage des sols

Le traitement des tuyaux d’aspiration:
Le traitement des tuyaux d’aspiration est réalisé 2 fois par jour à l’aide d’1l de solution à 2% de produit désinfectant réservé à cet usage.

Produit
Présentation commerciale
Prix moyen
Prix au litre
Quantité nécessaire
Coût annuel
Par jour Par an
Désinfectant pour tuyau d’aspiration Bidon de 5 l 550,00 110,00 0,04 l 8,8 l 968,00
Coût moyen pour la désinfection des tuyaux d’aspiration

L’élimination des déchets:
Une société de ramassage des déchets hospitaliers propose l’élimination des déchets de soins à 350,00 dhs par container.
Elle distribue à chaque cabinet dentaire un container de 60 l, un petit container à objet piquant, coupant, tranchant (OPCT), ainsi que des sacs en plastique et tous les emballages nécessaires à l’élimination.
Il a été retenu qu’un container de 60 l ainsi qu’un container pour OPCT par mois sont suffisants pour un cabinet dentaire.
Si les déchets infectieux nécessitent un autre container pour OPCT, le praticien pourra se le procurer de lui-même, ou le réclamer à la société de ramassage, 150,00 dhs est alors rajouté pour chaque container.
Donc l’élimination des déchets revient à 350,00 dhs/mois, soit un total de 3850,00dhs/an.

Synthèse des coûts:

Protection du praticien
Coût annuel
Coût par patient
Tenue d’exercice quotidien
6381,25 1,93
Tenue chirurgicale
24354,00 29,52
Lunettes de protection
352,00 0,10
Masques
6204,00 1,88
Gants pour acte courant
13326,00 2,88
Gants pour acte chirurgical
7,36
Charlottes
765,60 0,23
Hygiène des mains
Lavage des mains pour acte courant 5015,28 1,08
Lavage chirurgical 1,40
 
Protection du patient Coût annuel Coût par patient
Champs pour acte courant 16452,70 0,44
Champs pour acte chirurgical 18,50
Housse protège-têtière 2475,00 0,75
Protection pour seringue air/eau 5940,00 1,80
Film plastique 143,00 0,04
Doigtier pour capteur RVG 1089,00 0,33
Procédure de rinçage à l’aide d’un antiseptique 2311,75 0,67
Digue 7682,40 3,88
Canule salivaire et aspiration chirurgicale 806,00 0,33

 

 
Traitement des dispositifs médicaux
Coût annuel
Coût par patient
Prédésinfection
1351,70 0,40
Nettoyage
1145,00 0,34
Conditionnement
4588,25 1,39
Stérilisation
7082,33 2,14
Traçabilité
2110,00 0,63
Instruments rotatifs
6458,34 1,95
     
 
Traitement et entretien
Coût annuel
Entretien des locaux et des sols
4481,76
Traitement des tuyaux d’aspiration
968,00
Elimination des déchets d’activité de soins
3850,00
Coût de l’hygiène et de l’asepsie appliquées en pratique dentaire :i
 
- Global : 125333,36 dhs/an
11393,94 dhs/mois
- Pour une consultation : 11,42 dhs
- Pour un soin courant : 19,31 dhs
- Pour un soin sous digue : 23,19 dhs
- Pour une chirurgie : 69,43 dhs


DISCUSSION

L’application de l’ensemble des mesures d’hygiène et d’asepsie suivant les normes, les recommandations et les réglementations en vigueur s’élève à un coût annuel estimé à 125333,36 dhs/an.
Ce montant ainsi que la complexité d’application des procédures d’hygiène nous amènent à poser plusieurs questions :
- Ce coût est-il supportable par tous les cabinets dentaires ?
- Les soins sont-ils possibles en respectant les normes et en appliquant toutes les recommandations précédemment décrites ?
- Peut-on garantir une assurance qualité à nos patients si l’on ne respectait pas ces recommandations ?

La maitrise des coûts passe par une gestion réfléchie, des comportements raisonnés, une organisation de travail et une gestuelle ergonomique.
La 1ère proposition étant « l’ergonomie » apporte des solutions. En effet, il vaut mieux garder les patients plus longtemps sur fauteuil afin de réaliser plus d’actes dans la même séance. L’hygiène est ainsi mieux maitrisée, le risque de contamination croisée entre les différents patients est réduit et les coûts induits sont plus limités.

L’importance d’une assistante dentaire qualifiée et compétente est capitale afin d’éviter les fautes d’asepsie, car toute faute nécessite la reprise du protocole d’hygiène ce qui implique un travail en plus et un coût supplémentaire.
La 2ème suggestion concerne «la rationalisation des achats» des fournitures dentaires qui est primordiale.
Pour un praticien ayant de l’expérience, il est facile de cerner les besoins annuels en produits de consommation et de bien gérer son stock. Cependant lorsqu’on est débutant, ceci est bien plus difficile, d’où l’indispensable formation du médecin dentiste en gestion et en management.

Par ailleurs, les fournisseurs ont coutume d’accorder des remises en fonction des quantités achetées par produit. Il vaut donc mieux acheter son matériel en une seule fois pour toute l’année plutôt qu’en 4 ou 5 fois. Une évaluation devrait être faite par chaque praticien pour déterminer les produits et les quantités dont il a besoin, en tenant compte des dates de péremption. Si cela n’est pas possible, nous suggérons que plusieurs médecins dentistes se groupent pour passer une seule commande en quantités suffisantes pour permettre de diminuer le prix unitaire de chaque article. Il semblerait donc, qu’aujourd’hui, l’exercice en groupe soit une voie d’avenir.

Il est important de noter aussi que le coût des amortissements est relativement faible. Il convient donc de s’équiper en matériel fiable, efficace et pratique. Il est également utile de souscrire à des contrats de maintenance. En effet, la révision annuelle des instruments dynamiques et du stérilisateur permet de maintenir leur fonctionnement.
De nombreuses autres suggestions basées sur une approche de management, traitant de l’organisation et de la gestion permettent également une meilleure rentabilité tout en améliorant la qualité d’hygiène.
Le premier pas vers cette stratégie de logique économique étant le « changement », c’est-à-dire la volonté de vouloir changer ses anciennes habitudes.

En effet, la complète adhésion à la mise en place de nouveaux concepts d’hygiène nécessite de la part du praticien et de son assistante un changement notable de comportement et d’organisation du travail, ce qui n’est pas toujours possible d’obtenir rapidement.
Le praticien sentira une contrainte très lourde du fait de devoir modifier ses habitudes de travail. Il va lui falloir laisser tomber certains gestes de routine et en accepter d’autres. Une information régulière, répétitive, motivante, de qualité, théorique et pratique, ainsi qu’une remise en question dans un groupe de travail aideront le praticien à réorganiser certaines structures pour une optimisation des conditions de soins. D’où l’idée d’intégrer l’hygiène dans les formations continues dans chaque discipline. Des modules théoriques et pratiques pour le praticien et son assistante aboutiront à une meilleure efficacité. Il est, en effet, logique que le personnel soit également formé pour aboutir aux meilleurs résultats.

Par ailleurs, il y a actuellement une dynamique très intéressante vers la démarche qualité, et l’hygiène en est une composante essentielle. De plus, les patients informés par les médias opteront naturellement pour la sécurité. Ils sélectionneront le cabinet qui démontrera la meilleure pratique visuelle de l’hygiène qui est de ce fait mobilisatrice de patientelle.

Une gestion réfléchie des investissements en temps et en matériel permet donc de réduire les coûts, mais évidemment pas de les supprimer.
Le coût élevé de l’hygiène implique l’augmentation des honoraires du médecin dentiste. Cette augmentation est prise en charge en partie par les patients et les compagnies d’assurance privées. Il est donc indispensable que l’évolution des coûts et la hausse permanente des prix des fournitures dentaires dues au progrès scientifique soient prises en compte par les pouvoirs publics afin que les actes soient honorés à leur juste valeur. En effet, des normes d’hygiène élevées diminuent de 3% le taux d’infections post-opératoires et donc les dépenses de santé.

Le conseil de l’ordre pourra établir une demande de réduction du taux de la TVA auprès du gouvernement pour diminuer les dépenses relatives à l’hygiène.
Les autorités compétentes doivent reconnaitre ces éléments et établir une révision ainsi qu’une revalorisation de la nomenclature des actes professionnels.

BIBLIOGRAPHIE

1. ADF
Hygiène et asepsie : le coût de la sécurité dans l’exercice quotidien.
Quintessence du congrès 2003.
2. Clinical research associates
Infection control cost –ten years post OSHA-
CRA newsletter mars 1999.
3. Ministère de la santé, direction générale de la santé au Maroc.
Guide de prévention des infections liées aux soins réalisés en chirurgie dentaire et en stomatologie, Juillet 2006.
4. Zeitoun R.
L’asepsie, l’hygiène, quel coût?
Inf dentaire, 2003, vol 41.
5. Zeitoun R.
Asepsie, hygiène, quel coût ?
Inf dentaire, 2006, n°30.
6. OMS
Recommandations OMS pour l’hygiène des mains au cours des soins.
Edition 2005.
7. Duplan PH.
Les normes et la stérilisation.
Le fil dentaire, 2007, n°25, 48.
8. Grenier D.
Les bioaérosols dentaires, risques infectieux et mesures préventives.
J de l’ordre des dentistes du Québec, Février/Mars 2009, vol 46, n°1.
9. Huber Michaell A., Holton Ronald H., Terezhaimy Geza T.
Cost analysis of hand hygiene using antimicrobial soap and water versus an alcohol-based hand rub.
The J ofcontempory dent pract, May 2006, vol 7, n°2.
10. Sylvin A-M., Drouhet G.
Le nécessaire pour un nettoyage optimal au cabinet dentaire.
Act odonto stomato, hors série asepsie 2004.

indexation index medicus
Publier un article
Juin 2019
L Ma Me J V S D
27 28 29 30 31 1 2
3 4 5 6 7 8 9
10 11 12 13 14 15 16
17 18 19 20 21 22 23
24 25 26 27 28 29 30
Aller au haut