BRUXELLES, Belgique / CINCINNATI, États-Unis : Selon un rapport récent, publié en ligne par le Financial Times, un dirigeant de Procter & Gamble a révélé que P&G essaie d’influencer la Commission européenne, pour assouplir les restrictions qui l'empêchent de vendre certains produits de blanchiment des dents directement aux utilisateurs.

 

blanchiment dents

Charles E. Pierce, président du département des soins bucco-dentaires et de la création et innovation de nouvelles entreprises chez P & G, a déclaré que la société est en pourparlers avec les délégués de l'Union européenne sur ce sujet. Comme les produits de blanchiment des dents sont de plus en plus populaire dans les pays tels que les États-Unis, le Brésil et la Chine, Pierce pense qu'il existe aussi une demande pour ces produits en Europe.

Suite à l'avis du Comité scientifique européen relatif à la sécurité des consommateurs, le Conseil de l'Union européenne a modifié la directive sur les produits de blanchiment des dents en 2011. Actuellement, les produits de blanchiment des dents ou produits contenant plus de 0,1 pour cent et jusqu'à 6 pour cent de peroxyde d'hydrogène, ne peuvent être vendus qu'aux dentistes. Seuls les produits contenant jusqu'à 0,1 pour cent de peroxyde d'hydrogène peuvent être vendus directement aux consommateurs.

Cependant, certaines bandes de blanchiment et bains de bouche de P & G dépassent ces limites, et sont donc interdits à la vente en Europe. Selon le Financial Times, les bandes de blanchiment Crest 3D White Whitestrips contiennent entre 6 et 10 pour cent et le bain de bouche 3D White en contient 1,5 pour cent du produit chimique.

Source : www.dental-tribune.com

Publier un article

index medicus

indexation index medicus
Juillet 2020
L Ma Me J V S D
29 30 1 2 3 4 5
6 7 8 9 10 11 12
13 14 15 16 17 18 19
20 21 22 23 24 25 26
27 28 29 30 31 1 2
Aller au haut