G. SAYEGH*, F. BOURZGUI**

*   Pratique privée

** Département d’Orthopédie Dento-faciale, Faculté de Médecine Dentaire

Université Hassan II de Casablanca Maroc


RÉSUMÉ

Objectif : Le but de cette revue détaillée de la littérature était de mettre le point sur les différentes techniques d’accélération et d’optimisation des mouvements dentaires et d’étayer leur efficacité clinique. Qu'elles soient chirurgicales, conservatives ou combine plusieurs techniques.


Matériel et méthodes 
: Une recherche électronique a été réalisée en utilisant des mots clés spécifiques « Mesh» dans les bases de données suivantes : MEDLINE  (PubMed) EMBASE (Scopus; Science Direct) Cochrane Library ; EbscoHOST ainsi qu’une recherche manuelle rassemblant les essais cliniques randomisées, non randomisées, les revues systématiques et méta-analyses menés sur des êtres humains publiés en langue anglaise entre 2015 et 2020.


Résultats
: Après l’analyse des critères d’éligibilité et le traitement des références ; nous avons a abouti à 21 études : 16 essais et 5 revues systématiques ; ensuite nous avons appliqué les critères PICO a l’ensemble des articles retenues puis nous avons réalisé une synthèse globale et une comparaison entre les résultats des différentes études selon plusieurs paramètres : type de l’étude ; type d’intervention et  moyen d’évaluation. Notre revue détaillée de la littérature a révélé que les méthodes chirurgicales sont actuellement les mieux documentées, et pourraient être décrites comme des méthodes d'efficacité documentées.


Conclusion
: D’après les résultats de nos études de nombreuses méthodes d'accélération du mouvement des dents pendant le traitement orthodontique existent, mais un nombre important d'entre elles sont motivées par des preuves scientifiques plutôt limitées. Les méthodes utilisant des stimuli, peut s'avérer difficile à appliquer dans la pratique quotidienne. Les méthodes chirurgicales sont actuellement les mieux documentées, et pourraient être décrites comme des méthodes d'efficacité documentées. Malheureusement, elles sont associées à des effets significatifs (bien que diminuant constamment) l'invasion, exposant le patient au stress supplémentaire et à la douleur postopératoire.

Mots clés : Techniques de mouvement dentaire, Orthodontie, Corrective, accélération du mouvement dentaire.


ABSTRACT

Objective: The aim of this literature review was to review the various techniques for accelerating and optimising dental movement and to support their clinical effectiveness. These techniques can be surgical, conservative or a combination of several techniques.


Methods:
 An electronic search was carried out using specific keywords "Mesh" in the following databases: MEDLINE (PubMed) EMBASE (Scopus; Science Direct) Cochrane Library; EbscoHOST as well as a manual search of randomised and non-randomised clinical trials, systematic reviews and meta-analyses conducted on humans published in English between 2015 and 2020.


Results:
After analysing the eligibility criteria and processing the references, we identified 21 studies: 16 trials and 5 systematic reviews; then we applied the PICO criteria to all the selected articles and produced a global synthesis and a comparison between the results of the different studies according to several parameters: type of study; type of intervention and means of assessment. Our review of the literature revealed that surgical methods are currently the best documented, and could be described as methods of documented efficacy.


Conclusion:
According to the results of our studies many methods of accelerating tooth movement during orthodontic treatment exist but a significant number of them are motivated by rather limited scientific evidence. Methods using stimuli can be difficult to apply in daily practice. Surgical methods are currently the best documented, and could be described as methods of documented effectiveness. Unfortunately, they are associated with significant (though constantly decreasing) invasion effects, exposing the patient to additional stress and postoperative pain.

Keywords: Tooth Movement Techniques ; Orthodontics, Corrective ; accelerating dental movement.

 

INTRODUCTION

Le profil des patients candidats à orthodontie s’est métamorphosé depuis quelques années, laissant une place importante aux patients adultes avec des exigences esthétiques très pressantes, qui nécessitent le plus souvent une prise en charge particulière, largement pluridisciplinaire.

 

Ces patients sont demandeurs de traitements orthodontiques esthétiques, avec des délais de réalisation les plus courts possible. Ainsi, le succès d'un traitement orthodontique dépendra principalement de son degré d’invisibilité et surtout de la rapidité de mouvements dentaires, permettant la réduction de la durée globale du traitement.

La durée d’un traitement orthodontique classique varie entre 18 et 24mois (1). Cette durée à elle seule peut être un facteur important de démotivation chez les patients, sans compter les autres particularités du traitement comme :

• Une augmentation du risque carieux individuel (RCI) et une altération de la santé parodontale. L'utilisation d'appareils orthodontiques intrabuccaux déclenche des changements qualitatifs et quantitatifs en modifiant les conditions physico-chimiques de la croissance bactérienne.
• Des doléances esthétiques liées aux appareillages sont exprimées par les patients, d’où l’utilisation des techniques « esthétiques » : boîtiers multiattaches en céramique et de plus petite taille, système d’aligneurs transparents et les traitements linguaux.
• Un certain degré de douleur et d’inconfort qui peuvent être ressentis lors de la phonation, mastication et déglutition.
• Et dans certains cas, une rupture du contrat de soin sans atteindre les objectifs du traitement.


La diminution de la durée des traitements est donc un objectif recherché par le patient comme par le praticien, non seulement pour limiter les risques d’effets délétères du traitement mais aussi pour des raisons économiques.


Cette étude a pour objectif de réaliser une revue détaillée de la littérature (literature review) portant sur les différentes techniques d’accélération et d’optimisation des mouvements dentaires à savoir :

• Les méthodes conservatives : Pharmacologiques, physiques, vibratoires, photobiomodulatoires, aligneurs, brackets autoligaturants…,
• Les méthodes chirurgicales : corticitomie, piezicision et microostéoperforation…,
• Et les méthodes combinées, qui associent une ou deux techniques des deux précédentes méthodes.

 

MÉTHODE

Une revue détaillée de la littérature a été réalisée selon les critères PRISMA (Preferred Reporting Items for Systematic reviews and Meta Analysis) (2), et au Guide of  Cochrane Diagnostic Test Accuracy Protocol and reviews.


Les étapes qui ont été entreprises sont les suivantes : une recherche scientifique informatisée et manuelle ; sélection des articles ; le traitement des références ; leurs extractions selon des critères d’admissibilité « DATA EXTRACTIONS » ensuite une lecture critique était réalisée pour chaque article par deux lecteurs suivis d’un consensus pour la synthèse systématique et structurée de l’ensemble de la recherche.

Une recherche documentaire électronique a été réalisée dans les 5 bases de données suivantes :

• MEDLINE (PubMed) =le principal moteur de Recherche
• EMBASE (Scopus ; Science Direct)
• Cochrane Library 
• EbscoHOST


La recherche manuelle a parmi de compléter la recherche électronique dans les revues disponibles à la bibliothèque de la Faculté de Médecine Dentaire de Casablanca.

Les mots clés (Mesh) qui ont été utilisés étaient les suivants : “tooth movement techniques”, “orthodontics”, ‘’corrective”. Les équations de recherche ont été résumées dans le tableau1.

Base de données

Equation de recherche

PUBMED

 ("Tooth Movement Techniques"[Mesh]) AND "Orthodontics, Corrective"[Mesh] Filters applied: Meta-Analysis, Randomized Controlled Trial, Systematic Review, in the last 5 years, English, Adolescent: 13-18 years, Adult: 19+ years. 

SCIENCE DIRECT /EBSCOHOST

Tooth movement techniques AND orthodontics, corrective. Filters : Review and research articles in the last 5 years

COCHRANE

Tooth Movement Techniques  AND Orthodontics, Corrective Filters : Oral health, From 01/01/2015 to 06/30/2020, English Cochrane review and trial.

Tableau 1: Équation de recherche en fonction des bases de données utilisées.

Les critères de sélection ont été étayés comme suit : 

 

Ont été inclus :

• Articles dont la date de publication se situait entre 2015 et 2020. 
• Études cliniques portant sur des humains vivants
• Études cliniques portant sur Sujets nécessitants un traitement orthodontique âgés de 11 ans et plus
• Méta-analyses & revues systématiques sur le sujet
• Études cliniques randomisées (Randomised Clinical Trial = RCT) 
• Les articles publiés en langue anglaise

Ont été exclus :

• Articles dont la date de publication était antérieure à 2015. 
• Les autres types d’études :  études in vitro, rapports de cas cliniques, avis d’auteurs, sur d’autres espèces, les essais non randomisés… 
• Articles incluant des ancrages endo-osseux.
• Articles publiés en d’autres langues que l’Anglais.


Les caractéristiques méthodologiques des articles sélectionnés furent synthétisées selon un format spécifique avec un sommaire structuré de 4 principaux concepts : critères PICO. Le principal résultat était le taux de mouvement des dents, mesuré par diverses méthodes, notamment le taux de fermeture de l'espace, le taux d'alignement des dents ou le taux de changement du périmètre de l'arcade.

 

P : population

Sujets nécessitants un traitement  orthodontique âgés de 11 ans et plus .

I : intervention

Techniques d’accélération du mouvement dentaire .

C : comparaison

intervention versus aucune intervention ou comparaison de 2 techniques ou plus.

O : Outcome

le taux de mouvement des dents, mesuré par diverses méthodes.

Tableau 2 : Description des critères PICO.

Le résultat secondaire était la réduction de la douleur associée au mouvement des dents orthodontiques, en utilisant des mesures telles qu'une échelle visuelle analogique (EVA), un questionnaire validé ou un entretien avec le patient (Tableau 2). Après évaluation de la qualité, les catégories établies étaient :

- Risque de biais faible: si tous les critères sont respectés.
- Risque de biais élevé : si quelques critères ne sont pas respectés.
- Risque de biais incertain : si l’un ou plusieurs critères ne sont pas clairs.

 

RÉSULTATS

La recherche sur les bases de données à l’aide des différents mots-clés et équations booléennes précitées en plus de la recherche manuelle ont abouti à137 articles (Tableau 3).

 

PUBMED

74

SCIENCE DIRECT

38

Cochrane Library

25

Total

137

Tableau 3 : Nombre des articles issus de la recherche par base de données.

 

 


Fig 1 : Résultats des articles selon PRISMA format.

 


Le diagramme du processus de sélection et d’identification des articles selon PRISMA format a été présenté au niveau de la figure 1. 21 études qui répondaient aux critères d’inclusion et à l’objectif primaire du travail ont été réparties en 05 revues systématiques (tableau 4), 10 essais randomisés (ER) sur les méthodes conservatives (tableau 5), 04 ER en méthodes combinées (Tableau 6) et 02 ER en méthodes chirurgicales (Tableau 7). Les extractions d’informations selon la méthode PICO sont respectivement étayées dans les tableaux de 8 à 10.

 

 

Titre

Auteurs

  Pays

Revue

Année de Publication

Non-surgical adjunctive interventions for accelerating tooth movement in patients undergoing fixed orthodontic treatment. (3)

El-Angbawi A, McIntyre GT, Fleming PS, Bearn DR

Royaume-uni

Cochrane Database of Systematic Reviews

2016

Surgical adjunctive procedures for accelerating orthodontic

Treatment. (4)

Fleming PS, Fedorowicz Z, Johal A, El-Angbawi A, Pandis N.

Royaume-uni

Cochrane Database of Systematic Reviews

2015

Open versus closed surgical exposure of canine teeth that are displaced in the roof of the mouth (Review)  (5)

Parkin N, Benson PE, Thind B, Shah A, Khalil I, Ghafoor S.

Royaume-uni

Cochrane Database of Systematic Reviews

2017

Influence of piezotomy and osteo-perforation of the alveolar process on the rate of orthodontic tooth movement: a systematic review (6)

Stefan Hoffmann • Nikolaos Papa-dopoulos • Dominik Vise  • Theresa Vise • Paul-Georg Jost-Brinkmann1 • Thomas Michael Pra ̈ger

Allemagne

J Orofac Orthop

2017

Differences between active and passive self-ligating brackets for orthodontic treatment (7)

Xianrui Yang • Yiruo He • Tian Chen • Mengyuan Zhao • Yinqiu Yan • Hongzhe Wang • Ding Bai1

Chine

J Orofac Orthop

2017

Tableau 4: Tableau descriptive des études retenues dans la revue systématique.

 

Titre

Auteurs

Pays

Revue

Année de Publication

Effects of mechanical vibrations on maxillary canine retraction and perceived pain: a pilot, single‐center, randomized‐controlled clinical trial(8)

Taha K, Conley RS, Arany P, Warunek S, Al-Jewair T.

Etats-unis

Springer

2019

Low-level laser therapy effectiveness in accelerating orthodontic tooth movement:
A randomized controlled clinical trial (9)

Mohammad Moaffak A. AlSayed Hasana; Kinda Sultanb; Omar Hamadahc

Syrie

Angle Orthodontist

2016

AcceleDent Aura does not influence treatment duration or number of visits (10)

Peter Miles and Nikolaos Pandis

Australie

Australian orthodontic journal

2020

A comparison of lower canine retraction and loss of anchorage between conventional and self-ligating brackets: a single-center randomized split-mouth controlled trial (11)

André da Costa Monini & Luiz Gonzaga Gandini Júnior & Alexandre Protásio Vianna  & Renato Parsekian Martins

Allemagne

Clin Oral Invest

2016

Effects of supplemental vibrational force on space closure, treatment duration, and occlusal outcome: A multicenter randomized clinical trial (12)

Andrew T. DiBiase,a Neil R. Woodhouse,b Spyridon N. Papageorgiou,c Nicola Johnson,d Carmel Slipper,d James Grant,d Maryam Alsaleh,b Yousef Khaja,b and Martyn T. Cobourneb

Royaume-Unis

AJO-DO

2017

Speed of human tooth movement in growers and non-growers: Selection of applied stress matters (13)

L. R. Iwasaki, | Y. Liu,  H. Liu,J. C. Nickel,

Etats-unis

John Wiley & Sons Ltd

2017[1]

 

Titre

Auteurs

  Pays

Revue

Année de Publication

The Effect of Using Self-ligating Brackets on Maxillary Canine Retraction: A Split-mouth Design Randomized Controlled Trial(14)

Siba E Hassan, Mohammad Y Hajeer, Osama H Alali, Ayham S Kaddah

Syrie

J Contemp Dent Pract

2016

Effect of supplemental vibration on orthodontic treatment with aligners: A randomized trial(15)

Mina Katchooi, Bobby Cohanim,andra Tai Burcu Bayirli, Charles Spiekerman, and Greg Huang

Etats-unis

Am J Orthod Dentofacial Orthop

2018

Computational and Clinical Investigation on the Role of Mechanical Vibration on Orthodontic Tooth Movement (16)

Zhipeng Liaoa, Selma Elekdag-Turkb, Tamer Turkb, Johnathan Grovec, Oyku Dalcic, Junning Chend, Keke Zhenga, M. Ali Darendelilerc, Michael Swaine, Qing Lia,

australie

Journal of Biomechanics

2017

Effects of diode laser (980 nm) on orthodontic tooth movement and interleukin 6 levels in gingival crevicular fluid in female subjects (17)

S. Yassaei & H. Aghili1 & J. Tavakol Afshari & A. Bagherpour & F. Eslami

Iran

Springer-Verlag

2016

Tableau 5: Tableau descriptif des études retenues dans les essais randomisés (méthodes conservatives).

 

 

Titre

Auteurs

  Pays

Revue

Année de Publication

 Evaluation of piezocision and laser-assisted flapless corticotomy in the acceleration of canine retraction: a randomized controlled trial (18)

Alaa M. H. Alfawal, Mohammad Y. Hajeer , Mowaffak A. Ajaj, Omar Hamadah and Bassel Brad

Syrie

Head and face medicine

2018

 Does Low-Level Laser Therapy Enhance the Efficiency of Orthodontic Dental Alignment? Results from a Randomized Pilot Study (19)

Gianluigi Caccianiga, Alessio Paiusco, Letizia Perillo, Riccardo Nucera, Alberto Pinsino Marcello Maddalone, Giancarlo Cordasco, and Antonino Lo Giudice

Italie

Photomedicine and Laser Surgery

2017

Localized Piezoelectric Alveolar Decortication for Orthodontic Treatment in Adults: A Randomized Controlled Trial (20)

C. Charavet,  G. Lecloux, A. Bruwier, E. Rompen, N. Maes, M. Limme, and F. Lambert

Belgique

Journal of Dental Research

International & American Associations for Dental Research

2016

Efficiency of piezotome-corticision assisted orthodontics in alleviating mandibular anterior crowding—a randomized clinical trial (21)

Flavio Uribe, Leyla Davoody, Rana Mehr,Yasas S.N. Jayaratne, Khalid Almas,Takanori Sobue,Veerasathpurush Allareddy and Ravindra Nanda

Etats-unis

European Journal of Orthodontics,

2017

Tableau 6 : Tableau descriptif des études retenues dans les essais randomisés (méthodes combinées).

Titre

Auteurs

  Pays

Revue

Année de Publication

 Evaluation of corticotomy-facilitated orthodontics and piezocision in rapid canine retraction (22)

Noha Hussein Abbas,a Noha Ezzat Sabet,b and Islam Tarek Hassanc

Egypte

AJO-DO

2016

Patient-reported outcomes measures (PROMs) following a piezocision-assisted versus conventional orthodontic treatments: a randomized controlled trial in adults (23)

Carole Charavet,  Geoffrey Lecloux, Nastasia Jackers, Nathalie Maes,  France Lambert

Belgique

Clinical Oral Investigations

2018

Tableau 7: Tableau descriptif des études retenues dans les essais randomisés (méthodes chirurgicales).

Auteur (année)

Titre

Type d’étude

Cadre et durée du traitement

Participants

Age des patients

Critères d’inclusion

Groupe d’intervention

Conclusion

Taha K, Conley RS, Arany P, Warunek S, Al-Jewair T. Odontology. 2020;108(2):321-330. (8)

Effects of mechanical vibrations on maxillary canine retraction and perceived pain: a pilot, single‐center, randomized‐controlled clinical trial

RTC

12 semaines

21 patients

Entre 12 et 17 ans

-Patient des deux sexes , bon état général.

-suivis pour traitement orthodontique  sur les deux arcades.

-plan de traitement incluant une extraction uni ou bilatérale des premières prémolaires.

-Espace minimal de 3mm pour rétraction de canine.

-Absence caries actives ou intraitées. 

-Prodonte sain

-Dent retractée avec pulpe vivante

Traitement conventionnel avec usage quotidien de  AcceleDent Aura (OrthoAccel Technologies Inc., Bellaire, Texas);

Cette étude n'a révélé aucune différence statistiquement significative entre le groupe expérimental et le groupe témoin en ce qui concerne la rétraction canine et la perception de la douleur.

AlSayed Hasan MMA, Sultan K, Hamadah O. Angle Orthod. 2017;87(4):499-504. (9)

Low-level laser therapy effectiveness in accelerating orthodontic tooth movement:
A randomized controlled clinical trial

RTC

Department dorthopédie dento-facial  université de Damas.

26 patients

De 16 a 24 ans

-bon état général

- Présence de toutes les dents permanantes maxillaires ( excepté les 8 )

-encombrement anterieur modéré  (3-5 mm)(indice de Little 7 mm ou plus indicant la necessite dextraire les 1ere premolaires )

-pas de traitement odf anterieur .

-traitement orthodontique conventionnel + laser de basse fréquence

L’utilisation du LLLT est une méthode efficace pour l’accélération des mouvements orthodontiques

 

Auteur (année) Titre Type d’étude Cadre et durée du traitement Participants Age des patients Critères d’inclusion Groupe d’intervention Conclusion

Yassaei S, Aghili H, Afshari JT, Bagherpour A, Eslami F. Lasers Med Sci. 2016;31(9):1751-1759. (17)

Effects of diode laser (980 nm) on orthodontic tooth movement and interleukin 6 levels in gingival crevicular fluid in female subjects

RTC en bouche divisée

Département d’orthodontie, faculté de médecine dentaire de Shahid Sadoughi Yazd, Iran

(16 semaines )

11 femmes

19 ±4.21 ans 

-protrusion bi maxillaire ( nécessitant une extractions de 4 premières prémolaires avec rétraction de canine)

-pas d’antécédent détraction de dents permanentes

-Bon état général

-pas de grossesse durant la période du traitement

Traitement orthodontique avec brackets autoligaturants + Diode laser (980 nm, 1 W, onde continue, densité de150 J/cm2; Doctor Smile–Lambda Spa)

Aucune preuve concluante n'a pu être fournie pour soutenir l'efficacité du laser à diode (980 nm) dans l'accélération du mouvement des dents orthodontiques chez un sujet féminin.

da Costa Monini A, Júnior LGG, Vianna AP, Martins RP. Clin Oral Investig. 2017;21(4):1047-1053. (11)

A comparison of lower canine retraction and loss of anchorage between conventional and self-ligating brackets: a single-center randomized split-mouth controlled trial

RTC  en bouche divisée

faculté de médecine dentaire Araraquara-, São Paulo, Brazil

25 patients

18 ans et plus

-Adulte

-biprotrusion, class I necessitant lexraction des deux premieres premolaire.

Brackets autoligaturants

Les deux types de Brackets montrent le même taux de rétraction canine et la même perte d'ancrage antéro-postérieur des molaires. Aucun changement n'a été constaté entre les brackets concernant l'inclinaison de canines et de premières molaires.

DiBiase AT, Woodhouse NR, Papageorgiou SN, et al. Am J Orthod Dentofacial Orthop. 2018;153(4):469-480.e4. (12)

Effects of supplemental vibrational force on space closure, treatment duration, and occlusal outcome: A multicenter randomized clinical trial

RTC multicentrique. 

King's College London Dental Institute (Guy's Hospital), the Royal Alexandra Children's Hospital, Brighton, Sussex; and William Harvey Hospital, Ashford, Kent, United Kingdom.

(3 hôpitaux universitaires aux Nations Unies)

81 patients

Moins de 20ans

-âgé de moins de 20 ans au début du traitement

-bon état général

-dentition Permanente

- plan de traitement necessitant l extracion des premieres premolaires .

- irrégularité des incives mandibulaires

Traitement orthodontique conventionnel avec usage quotidien du vibrateur AcceleDent  (Accel group)

La force vibratoire supplémentaire pendant un traitement orthodontique avec des appareils fixes n'affecte pas la fermeture de l'espace, la durée du traitement, le nombre total de visites ou le résultat occlusal final.

Iwasaki LR, Liu Y, Liu H, Nickel JC. Orthod Craniofac Res. 2017;20 Suppl 1:63-67. (13)

Speed of human tooth movement in growers and non-growers: Selection of applied stress matters

RTC en bouche divisée

Départment dorthodontie et orthopedie dentofaciale, université de Missouri-Kansas City, Kansas City, MO, USA

(84 jours)

Non spécifié

13.5±1.7 years and 10 (eight females, two males) and 19.2±5.3 years, respectively. 

Patients consentants avec plan de traitement nécessitant une extraction des deux premières prémolaires maxillaire .

Cette étude randomisée sur la bouche partagée a utilisé la mécanique segmentaire avec un ancrage postérieur définitif et des appareils individuels de rétraction canine maxillaire à boucle verticale et a mesuré les mouvements tridimensionnels des dents. Les changements de hauteur et de superposition céphalométrique ont déterminé les sujets en croissance (G) et les sujets non en croissance (NG).

L'intensité de la force et la croissance résiduelle ont eu un effet significatif sur la vitesse de translation des dents. Les contraintes optimales appliquées étaient de 26-52 kPa, et les vitesses globales étaient 1,5 fois plus rapides en G par rapport aux sujets NG.

 

Auteur (année) Titre Type d’étude Cadre et durée du traitement Participants Age des patients Critères d’inclusion Groupe d’intervention Conclusion 

Hassan SE, Hajeer MY, Alali OH, Kaddah AS. J Contemp Dent Pract. 2016;17(6):496-503. (14)

The Effect of Using Self-ligating Brackets on Maxillary Canine Retraction: A Split-mouth Design Randomized Controlled Trial

RCT en bouche divisée

Département d’orthodontie, université de Damas de médecine dentaire , Damas ,république de Syrie . (44 semaines )

15 patients

De 18 a 24 ans

-parodonte sain

- plan de traitement nécessitant une extraction des deux premières prémolaires maxillaires avec rétraction de la canine  .

Brackets autoligaturants

D'un point de vue clinique, l'espace d'extraction La fermeture peut être accomplie plus efficacement en utilisant les auto-logaturants.

Katchooi M, Cohanim B, Tai S, Bayirli B, Spiekerman C, Huang G. Am J Orthod Dentofacial Orthop. 2018;153(3):336-346. (15)

Effect of supplemental vibration on orthodontic treatment with aligners: A randomized trial

Essai randomisé

Centre de Seattle, Washington à  l’addition de recrutement de sujets à Vancouver, British Columbia, Canada.

 (13 mois)

27 patients

18 ans ou plus

-Adultes 18 ans ou plus

-correction de malocclusion nécessitant 25 aligneurs ou moins.

-Pas de mouvements antéro-post ou transverse importants à réaliser ( ex: Class II à Class I molaire étaient exclus )

-bon état de sante général .

-Parodonte sain .

Aligneurs transparents  + usage du vibrateur AccelDent (30 Hz and 0.25 N)

aucune preuve que le dispositif AcceleDent Aura ait un impact sur la capacité à réaliser une série d'alignements avec un régime de changement d'une semaine ou sur l'alignement final obtenu chez les patients adultes. Il n'a pas non plus eu d'effet significatif sur la réduction de la douleur orthodontique ou des paramètres de qualité de vie liés à la santé orale lorsqu'il est utilisé avec Invisalign.

 

Auteur (année) Titre Type d’étude Cadre et durée du traitement Participants Age des patients Critères d’inclusion Groupe d’intervention Conclusion

Liao Z, Elekdag-Turk S, Turk T, et al. J Biomech. 2017;60:57-64.

(16)

Computational and Clinical Investigation on the Role of Mechanical Vibration on Orthodontic Tooth Movement

Essai randomisé en bouche divisée

School of Aerospace, Mechanical and Mechatronic Engineering, The University of Sydney, NSW 2006, Australia.

13 patients

De 12.1 à  15.5 ans  (13.6 ans en moyenne)

-Pas de traitement orthodontique antérieur

- pas d’antécédent de trauma

- pas de signe de parodontite

-pas de signe de bruxisme

-pas d’historique médical pouvant affecter la dentition 

-pas d’anomalies craniofaciales ou du complexe dentoalvéolaire

-Apexification complète de toutes les dents 

Traitement orthodontique conventionnel associé à une application des vibrations 50 Hz, avec approximativement 0.2N (20 g) sur le côté test à la surface de canine maxillaire

Le mouvement vibratoire des dents orthodontiques peut être décrit par des zones douces, vigoureuses et décroissantes parmi lesquelles la zone douce (50Hz et 20g) est considérée comme cliniquement bénéfique.

Peter Miles and Nikolaos Pandis

(2020) (10)

AcceleDent Aura does not influence treatment duration or number of visits

RCT

12,5 mois

40 patients

Enfants jusqu'à lage de 16 ans

-Enfants jusqu'à lage de 16 ans

-présence des dents sur l’arcade de la première molaire droite a la première molaire gauche

-deuxièmes molaires présentes sur l’arcade , en cours d’éruption ou eruption terminée

-pas de dent permanente extraite ou absente

- subissant un traitement orthodontique complet multiatache

-Malocclusion de Cl II malocclusion , nécessitant une extraction de deux prémolaires maxillaires mais aucune extraction à la mandibule.

Traitement orthodontique conventionnel associé à un usage quotidien de AcceleDent Aura  .

L'appareil AcceleDent Aura n'a pas eu d'effet significatif sur la durée du traitement, le nombre de visites ou le nombre de décollement. La fiabilité de l'appareil a considérablement diminué avec le temps.

Tableau 8: Data extraction : Description de l’analyse PICO appliquée aux études des techniques concervatrices.

 

Auteur (année)

Titre

Type d’étude

Cadre et durée du traitement

Participants

Age des patients

Critères d’inclusion

Groupe d’intervention

Conclusion

Abbas NH, Sabet NE, Hassan IT. Am J Orthod Dentofacial Orthop. 2016;149(4):473-480. (22)

Evaluation of corticotomy-facilitated orthodontics and piezocision in rapid canine retraction

RCT en bouche divisée.

-Université Ain Shams , Caire Égypte .

-12 semaines

20 patients

Entre 15 et 25 ans

-Patient âgé entre15 et 25 ans

-Class II Division 1 malocclusion avec un encombrement minim ou abscence dencombrement

-Pas de traitement orthodontique anterieur

-bonne hygiene buccale

-Pas de problèmes de santé générale pouvant atteindre la structure osseuse (Ostéoporose, carence vit D, hyperparathyroïdie .. )

-absence de poche parodontale dépassant 3mm

-Gencive attachée  d’épaisseur adéquate(1 à 2 mm)

-Absence de signes radiologiques de lésions osseuses .

-Groupe 1 : 1 coté du maxillaire choisi aléatoirement pour être traité par corticotomie  .

- Groupe 2 : 1 coté du maxillaire choisi aléatoirement pour être traité par piézochirurgie

Les corticotomies et piézochirurgies sont des méthodes efficaces pour l’accélération de la rétraction des canines lors des traitements orthodontiques.

Charavet C, Lecloux G, Jackers N, Maes N, Lambert F. Clin Oral Investig. 2019;23(12):4355-4363. (23)

Patient-reported outcomes measures (PROMs) following a piezocision-assisted versus conventional orthodontic treatments: a randomized controlled trial in adults

RCT

-Service d’orthodontie, université de Liège, Belgique.

-Janvier à novembre 2016.

24 patients

Patients adultes ayant fini leur croissance (selon BACCETTI et All 2002 )

-Patients nécessitants un traitement orthodontique maxillaire et  mandibulaire;

-Patients adultes ayant fini leurs croissance (selon BACCETTI et All 2002 )

- Encombrement mandibulaire et maxillaire antérieur minime absent (irregularity index <6; Little 1975);

-Société Américaine d’anesthésistes   I ou II (I = patient sain; II = patient avec maladie systémique modérée);

 -État de santé buccale acceptable  (absence de pathologies parodontales, lésions péri apicales ou caries non traitées).

Traitement orthodontique avec piézochirurgie

Bien que le degré d'appréhension avant la chirurgie et le niveau de douleur plus élevé dans le groupe piézocision, les mesures de résultats liées aux patients ont mis en évidence une consommation similaire d'analgésiques dans les deux groupes et ont révélé une acceptation et une satisfaction élevées de l'approche piézocision.

Tableau 9 : Data extraction : Description de l’analyse PICO appliquée aux études des techniques chirurgicales.

 

Auteur (année)

Titre

Type d’étude

Cadre et durée du traitement

Participants

Age des patients

Critères d’inclusion

Groupe d’intervention

Conclusion

Charavet C, Lecloux G, Bruwier A, et al. J Dent Res. 2016;95(9):1003-1009.(20)

Localized Piezoelectric Alveolar Decortication for Orthodontic Treatment in Adults: A Randomized Controlled Trial

RCT

Service d’orthodontie , université de Liège, Belgique.

-Janvier  à octobre 2013

24 patients

Patients adultes ayant fini leur croissance (base sur maturation des vertèbres cervicales techniques décrites par BACCETTI et All 2002 )

Patients nécessitants un traitement orthodontique maxillaire et  mandibulaire;

-Patients adultes ayant fini leurs croissance (base sur maturation des vertèbres cervicales techniques décrites par BACCETTI et All 2002 )

- Encombrement mandibulaire et maxillaire antérieur minime absent (irregularity index <6; Little 1975);

Société Américaine d anesthésie  I ou II (I = patient sain; II = patient avec maladie systémique modérée);

 -État de santé buccale acceptable  (absence de pathologies parodontales, lésions péri apicales ou caries non traitées).

La durée globale du traitement a été sensiblement réduite de 43 % dans le groupe piézocision par rapport au groupe témoin.

 

Auteur (année) Titre Type d’étude Cadre et durée du traitement Participants Age des patients Critères d’inclusion Groupe d’intervention Conclusion

Uribe F, Davoody L, Mehr R, et al. Eur J Orthod. 2017;39(6):595-600.(21)

Efficiency of piezotome-corticision assisted orthodontics in alleviating mandibular anterior crowding-a randomized clinical trial

RCT

Université du Connecticut

Service d’orthodontie.

- Du 03 fevrier 2012 au 08 Janvier 2016.

28 patients

18 ans ou plus

- Patients nécessitant un traitement orthodontique uni ou bi maxillaire

-Traitement ne nécessitant pas d’extraction a la mandibule non-

-Présence de toutes les dents mandibulaires de 46 a 36

 - pas de diastèmes au niveau de l’arc mandibulaire

Encombrement anterieur minime >5

 (Selon lindex dirregularite de Little)

Sujets avec un parodonte sain

 Avec une perte d’attache ne dépassant pas 2 mm

-plan de traitement n’incluant  pas l’utilisation appareillage intermaxillaire ou intraorale incluant les élastiques , lip bumpers ainsi que les masques extraoraux

Cet essai clinique randomisé n'a trouvé aucune preuve que l'orthodontie assistée par piézotomie était plus efficace pour réduire l'encombrement antérieur de la mandibule.

Alfawal AMH, Hajeer MY, Ajaj MA, Hamadah O, Brad B. Head Face Med. 2018;14(1):4. Published 2018 Feb 17. (18)

Evaluation of piezocision and laser-assisted flapless corticotomy in the acceleration of canine retraction: a randomized controlled trial.

RCT en bouche divisée

- Service d’orthodontie, université de médecine dentaire de Damas.

- 4 mois

36 patients

Entre 15 et 27 ans

-Patient avec une malocclusion  Classe II division I

-Patient nécessitant une extraction de la première prémolaire maxillaire suivie par une rétraction de la canine .

Groupe1 : sur un hemiarcade une Corticotomie minimalement invasive (sans décollement ) a été réalisée

Piezocision

 group (PG; n = served as a control side.

La piézocision et la corticotomie sans lambeau assistée par laser semblent être des méthodes de traitement efficaces pour accélérer la rétraction canine sans effet indésirable significatif sur l'ancrage ou la rotation canine lors d'une rétraction rapide.

Caccianiga G, Paiusco A, Perillo L, et al. Photomed Laser Surg. 2017;35(8):421-426. (19)

Does Low-Level Laser Therapy Enhance the Efficiency of Orthodontic Dental Alignment? Results from a Randomized Pilot Study

RPS

Département de chirurgie et de médecine transrationnelle, section d’orthodontie université de Milano-Bicocca

36 patients

De 13 à 30 Ans

-Présence de toutes les dents permanentes a la mandibule .

- malocclusion Angle class I

-encombrement moyen de 6 à 6 mandibulaire  (mesuré sur modèle en plâtre)

-pas de diastèmes a la mandibule.

-Pas de dent ectopique.

-Encombrement inferieur a 4 mm.

-Plan de traitement ne nécessitant pas d’extraction ou usage de moyens d’ancrage ou traction intra ou extraoraux

-pas de  traitement orthodontique antérieur.

 

Les résultats de cette étude pilote suggèrent que l'administration de LLLT pourrait augmenter de manière significative l'efficacité du traitement orthodontique pendant l'alignement dentaire.

Tableau 10: Data extraction : Description de l’analyse PICO appliquée aux études des techniques combinées.

DISCUSSION

L'accélération de la vitesse de déplacement des dents peut contribuer à réduire la durée du traitement orthodontique et les effets indésirables associés, notamment la résorption des racines et la déminéralisation de l'émail. Plusieurs méthodes, y compris les techniques chirurgicales, non chirurgicales et combinant plus de méthodes ont été préconisées pour accélérer la vitesse de déplacement des dents.

 

Cette revue détaillée de la littérature, avait pour objectif de mettre le point sur les différentes techniques d’accélération et d’optimisation des mouvements dentaires et d’étayer leur efficacité clinique. La recherche automatique et manuelle a permis de retrouver 138 articles. Après l’utilisation de la méthode PRISMA, 21articles ont été retenues dans cette étude et qui ont été répartis comme suit :

 

Les revues détaillées de la littératures (sytematic review) :

Au nombre de 5, dont 3 sont réalisées par la ‘’Cochrane Database of Systematic’’et 2 par des auteurs indépendants. Le choix d’inclure ce type de publication a été motivé par le fait que ces revues ont été toutes publiées après 2015 et donc recouvraient et synthétisaient les essais cliniques randomisés qui ont été publiés avant 2015.

 

El-Angbawi et al. 2015 (3) s’est intéressé aux moyens non chirurgicaux permettant l’accélération des mouvements orthodontiques en retenant 2 articles qui ont conclu que les preuves sont insuffisantes pour confirmer un effet positif des méthodes non chirurgicales pour accélérer le mouvement des dents. Les résultats des études actuelles n'ont pas de signification statistique ou clinique et présentaient un risque élevé de biais.

 

Fleming et al. 2015 (4) qui se sont intéressés aux méthodes chirurgicales ont conclu sur la base de 4 essais randomisés que la qualité des preuves concernant le taux de déplacement des dents a été jugée faible pour les évaluations effectuées un mois et trois mois après la procédure.

 

Nicola Parkin, et al. 2017 (5) se sont penchés sur la comparaison des techniques chirurgicales avec ou sans lambeaux d’accès. Ils ont conclu que les deux techniques peuvent être aussi efficaces l'une que l'autre pour exposer les canines en position palatine pour les trois études. Le niveau de preuve était de faible qualité.

 

Concernant les études indépendantes de la ‘’Cochrane Database of Systematic’’, Hoffmann et al. 2017 (6) en s’intéressant à la piézotomie et l’ostéopérforation ont conclu qu’il existe très peu de preuves que la corticocision avec un piézotome ou l'ostéoperforation pouvaient accélérer le mouvement des dents et réduire la durée du traitement orthodontique.

 

Yang et al. 2017 (7) ont réalisé une systématique revue et méta-analyse sur l’effet des brackets autoligaturants actifs et passifs sur la vitesse du déplacement dentaire. Ils ont conclu que les autoligaturants actifs semblaient plus efficaces pour l'alignement, tandis qu'aucune des deux formes ne présentait d'avantage pour le changement d’expansion d’arcade.

 

Les méthodes conservatives :

L'application des agents pharmacologiques : au niveau cellulaire, la prédominance de l'activité des ostéoclastes sur celle des ostéoblastes est responsable de la résorption osseuse. Elle résulte de l'intensification du processus inflammatoire dans le tissu parodontal. Les ostéoclastes matures peuvent être stimulés par des signaux pro-inflammatoires provenant de périopathogènes (bactéries LPS Gram-négatives), de fibroblastes (MMP-1, MMP-2, MMP-3), les macrophages (IL-1β, IL-6, TNFα, PGE2), ou les lymphocytes Th (IL-6, IL-11, IL-17).

 

Une autre voie de résorption osseuse est basée sur le mécanisme de différenciation des ostéoblastes et des précurseurs cellulaires vers les ostéoclastes. C'est un effet du système du récepteur du facteur nucléaire kappa B (RANK) et du récepteur activateur du ligand du facteur nucléaire kappa-Β (RANKL) en concurrence avec l'ostéoprotégérine (OPG) (24).

 

Iwasaki et al. 2017 (13) ont comparé la vitesse de déplacement des dents chez des patients en cours de croissance par rapport aux patients en fin de croissance. Ils ont conclu que l'intensité de la force et la croissance résiduelle ont eu un effet significatif sur la vitesse de translation des dents. Les contraintes optimales appliquées étaient de 26-52 kPa, et les vitesses globales étaient 1,5 fois plus rapides en cas de croissance par rapport aux sujets sans croissance. Cette étude peut constituer un fondement théorique pour avoir plus de recherche sur l’utilisation de produit pharmacologique pour activer les déplacements orthodontiques.

 

Dans la littérature orthodontique, les effets de la force vibratoire supplémentaire sur l’accélération des déplacements dentaires ont été largement étudié. En effet Taha et al. 2020 (8), DiBiase et al. 2018 (12) et Peter Miles et al. 2020 (10) qui ont étudié les effets de vibration avec appareils multitâches ainsi que Katchooi et al. 2018 (15) qui a associé vibration et aligneur (Invisalign) n’ont trouvé aucun bénéfice à l’adjonction de cette technique pour la réduction de la durée du traitement, le nombre total de visites ou le résultat occlusal final. Par contre Liao et al. 2017 (16) concluaient que le mouvement vibratoire des dents orthodontiques peut être décrit par des zones douces, vigoureuses et décroissantes parmi lesquelles la zone douce (50Hz et 20g) était considérée comme cliniquement bénéfique.

 

Pour l’efficacité de la thérapie laser à bas niveau (Low-level laser therapy LLLT) pour accélérer le mouvement des dents orthodontiques. AlSayed et al. 2017 (9) ont affirmé que l’utilisation du LLLT était une méthode efficace pour l’accélération des mouvements orthodontiques. Yassaei et al. 2016 (17), ont étudié les effets du laser à diode (980 nm) sur le mouvement des dents orthodontiques en mesurant le taux d'interleukine 6 dans le fluide gingival chez des femmes ont affirmé que aucune preuve concluante n'a pu être fournie pour soutenir l'efficacité du laser à diode (980 nm) dans l'accélération du mouvement des dents.

 

Les brackets autoligaturants ont été présenté par les fournisseurs comme étant un outil magique et moderne permettant des traitements orthodontiques efficients. da Costa Monini et al. 2017(11), comparant la rétraction canine inférieure et de la perte d'ancrage entre les brackets conventionnels et les brackets autoligaturants ont trouvé le même taux de rétraction canine et la même perte d'ancrage des molaires. Aucun changement n'a été constaté entre les deux types de brackets concernant l'inclinaison des canines et des premières molaires. Hassan et al. 2016 (14) quant à eux, ils se sont intéressés aux effets de l'utilisation de brackets autoligaturants sur la rétraction des canines maxillaires. Ils ont conclu que d'un point de vue clinique, la fermeture d'espace d'extraction par rétraction canine peut être accomplie plus efficacement en utilisant les attaches auto-ligaturants.

 

Les méthodes chirurgicales :

Les méthodes chirurgicales sont plus invasives, mais elles élargissent aussi considérablement le champ des options thérapeutiques. Elles sont utilisées principalement lorsque les autres méthodes sont insuffisantes, c'est-à-dire ; principalement après la fin de la période de croissance. Elles se caractérisent par une intervention chirurgicale sur le tissu osseux, qui est plus sensible à l'action des forces orthodontiques lorsqu'il subit un remodelage après un traumatisme. Diverses techniques chirurgicales ont été utilisées, mais il existe des incertitudes quant à l'efficacité de ces procédures et aux éventuels effets négatifs qui y sont liés.

 

En effet, notre étude a montré que selon, Abbas et al. 2016 (22) qui ont évalué l’association de la corticotomie et de la piézocision dans la rétraction rapide des canines, ont trouvé que les corticotomies et piézochirurgies sont des méthodes efficaces pour l’accélération de la rétraction des canines lors des traitements orthodontiques. Alors que Charavet et al. 2019 (23), qui se sont intéressé aux effets secondaires de la piezocission et à la gestion de ces effets par les patients, ont conclu que bien que le degré d'appréhension avant la chirurgie et le niveau de douleur plus élevé dans le groupe piézocision, les mesures de résultats liées aux patients ont mis en évidence une consommation similaire d'analgésiques dans les deux groupes comparés et ont révélé une acceptation et une satisfaction élevées de la piézocision par les patients.

 

Les méthodes combinées :

Dans cette revue, les articles retenus ont associé principalement la chirurgie à l’utilisation de laser ou aux brackets autoligaturants. En effet Charavet et al. 2016 (20), en étudiant la rétraction canine rapide chez des adultes, par corticotomie et piézocision ont conclu que la durée globale du traitement a été sensiblement réduite de 43% dans le groupe piézocision par rapport au groupe témoin. Par contre Uribe et al. 2017(21) ont conclu qu’il n'y avait aucune preuve que l'orthodontie assistée par piézotomie était plus efficace pour réduire l'encombrement antérieur à la mandibule.

 

Caccianiga et al. 2017 (19) quant à eux ont étudié si l’association LLLT, brackets autoligaturants amélioraient l'efficacité de l'alignement dentaire orthodontique. Leur conclusion était que LLLT pourrait augmenter de manière significative l'efficacité du traitement orthodontique pendant la phase l'alignement dentaire.

 

Alfawal et al. 2018 (18) ont étudié les effets de la piézocision et de la corticotomie sans lambeau assistée par laser dans l'accélération de la rétraction canine, et attestaient que la piézocision et la corticotomie sans lambeau assistées par laser semblent être des méthodes de traitement efficaces pour accélérer la rétraction canine sans effets indésirables significatifs sur l'ancrage ou la rotation canine lors de son déplacement.

 

Qualité des preuves :

Il existe des limites relatives à la conception et à la mise en œuvre des études incluses dans notre recherche. Bien que la conception globale des études incluses ait été généralement adéquate, nos évaluations du risque de partialité exposent les limites en la qualité des études incluses. Un certain nombre d'études méthodologiques et les aspects relatifs à l'établissement de rapports ont besoin d'être clarifiés.

 

La présence d'une hétérogénéité clinique et l'impossibilité d'extraire beaucoup de données utilisables font qu'il est difficile d'évaluer davantage la cohérence des résultats entre les études. Le nombre assez limité d'études, de taille d'échantillon limitée et de durée relativement courte, examinant diverses interventions, qui ont été incluses dans cette étude n'a pas permis d'évaluer de manière substantielle le degré de précision de l'effet. Des efforts ont été faits pour limiter les biais dans le processus d'examen en assurant une recherche exhaustive des études potentiellement éligibles.

 

CONCLUSION

De nombreuses méthodes d'accélération du mouvement des dents pendant le traitement orthodontique ont été étayées dans ce travail, mais un nombre important d'entre elles, en particulier celles qui utilisent des agents pharmacologiques, sont motivées par des preuves scientifiques plutôt limitées en raison du fait que des études cliniques randomisées sont rarement retrouvées.

 

Les méthodes utilisant des stimuli, malgré le nombre plus important d'essais publiés, peut s'avérer difficile à appliquer dans la pratique quotidienne en raison de l'utilisation d'équipements coûteux et spécialisés et la nécessité pour l'administration régulière et répétée d'agents spécifiques.

 

Les méthodes chirurgicales sont actuellement les mieux documentées, et pourraient être décrites comme des méthodes d'efficacité documentées. Malheureusement, elles sont associées à des effets significatifs (bien que diminuant constamment) l'invasion, exposant le patient au stress supplémentaire et à la douleur postopératoire.

 

RÉFÉRENCES

1- Tsichlaki A, Chin SY, Pandis N, Fleming PS. How long does treatment with fixed orthodontic appliances last? A systematic review. Am J Orthod Dentofacial Orthop. 2016;149:308–318.
2- Moher D, Shamseer L, Clarke M, et al. Preferred reporting items for systematic review and meta-analysis protocols (PRISMA-P) 2015 statement. Syst Rev. 2015;4(1):1. Published 2015 Jan 1.
3- El-Angbawi A, McIntyre GT, Fleming PS, Bearn DR. Non-surgical adjunctive interventions for accelerating tooth movement in patients undergoing fixed orthodontic treatment. Cochrane Database Syst Rev. 2015;2015(11):CD010887. Published 2015 Nov 18.
4- Fleming PS, Fedorowicz Z, Johal A, El-Angbawi A, Pandis N. Surgical adjunctive procedures for accelerating orthodontic treatment. Cochrane Database of Systematic Reviews 2015, Issue 6. Art. No.: CD010572.
5- Parkin N, Benson PE, Thind B, Shah A, Khalil I, Ghafoor S. Open versus closed surgical exposure of canine teeth that are displaced in the roof of the mouth. Cochrane Database Syst Rev. 2017;8(8):CD006966. Published 2017 Aug 21.
6- Hoffmann S, Papadopoulos N, Visel D, Visel T, Jost-Brinkmann PG, Präger TM. Influence of piezotomy and osteoperforation of the alveolar process on the rate of orthodontic tooth movement: a systematic review. Einfluss von Piezotomie und Osteoperforation des Alveolarfortsatzes auf die Geschwindigkeit der orthodontischen Zahnbewegung: Ein systematisches Review. J Orofac Orthop. 2017;78(4):301-311.
7- Yang X, He Y, Chen T, et al. Differences between active and passive self-ligating brackets for orthodontic treatment : Systematic review and meta-analysis based on randomized clinical trials. J Orofac Orthop. 2017;78(2):121-128.
8- Taha K, Conley RS, Arany P, Warunek S, Al-Jewair T. Effects of mechanical vibrations on maxillary canine retraction and perceived pain: a pilot, single-center, randomized-controlled clinical trial. Odontology. 2020;108(2):321-330.
9- AlSayed Hasan MMA, Sultan K, Hamadah O. Low-level laser therapy effectiveness in accelerating orthodontic tooth movement: A randomized controlled clinical trial [published correction appears in Angle Orthod. 2018 Jan;88(1):125]. Angle Orthod. 2017;87(4):499-504.
10- Miles P, Fisher E, Pandis N. Assessment of the rate of premolar extraction space closure in the maxillary arch with the AcceleDent Aura appliance vs no appliance in adolescents: A single-blind randomized clinical trial. Am J Orthod Dentofacial Orthop. 2018;153(1):8-14.
11- da Costa Monini A, Júnior LGG, Vianna AP, Martins RP. A comparison of lower canine retraction and loss of anchorage between conventional and self-ligating brackets: a single-center randomized split-mouth controlled trial. Clin Oral Investig. 2017;21(4):1047-1053.
12- DiBiase AT, Woodhouse NR, Papageorgiou SN, et al. Effects of supplemental vibrational force on space closure, treatment duration, and occlusal outcome: A multicenter randomized clinical trial.Am J Orthod Dentofacial Orthop. 2018;153(4):469-480.e4.
13- Iwasaki LR, Liu Y, Liu H, Nickel JC. Speed of human tooth movement in growers and non-growers: Selection of applied stress matters. Orthod Craniofac Res. 2017;20 Suppl 1:63-67.
14- Hassan SE, Hajeer MY, Alali OH, Kaddah AS. The Effect of Using Self-ligating Brackets on Maxillary Canine Retraction: A Split-mouth Design Randomized Controlled Trial. J Contemp Dent Pract. 2016;17(6):496-503. Published 2016 Jun 1.
15- Katchooi M, Cohanim B, Tai S, Bayirli B, Spiekerman C, Huang G. Effect of supplemental vibration on orthodontic treatment with aligners: A randomized trial. Am J Orthod Dentofacial Orthop. 2018;153(3):336-346.
16- Liao Z, Elekdag-Turk S, Turk T, et al. Computational and clinical investigation on the role of mechanical vibration on orthodontic tooth movement. J Biomech. 2017;60:57-64.
17- Yassaei S, Aghili H, Afshari JT, Bagherpour A, Eslami F. Effects of diode laser (980 nm) on orthodontic tooth movement and interleukin 6 levels in gingival crevicular fluid in female subjects. Lasers Med Sci. 2016;31(9):1751-1759.
18- Alfawal AMH, Hajeer MY, Ajaj MA, Hamadah O, Brad B. Evaluation of piezocision and laser-assisted flapless corticotomy in the acceleration of canine retraction: a randomized controlled trial. Head Face Med. 2018;14(1):4. Published 2018 Feb 17.
19- Caccianiga G, Paiusco A, Perillo L, et al. Does Low-Level Laser Therapy Enhance the Efficiency of Orthodontic Dental Alignment? Results from a Randomized Pilot Study.
Photomed Laser Surg. 2017;35(8):421-426.
20- Charavet C, Lecloux G, Bruwier A, et al. Localized Piezoelectric Alveolar Decortication for Orthodontic Treatment in Adults: A Randomized Controlled Trial. J Dent Res. 2016;95(9):1003-1009.
21- Uribe F, Davoody L, Mehr R, et al. Efficiency of piezotome-corticision assisted orthodontics in alleviating mandibular anterior crowding-a randomized clinical trial. Eur J Orthod. 2017;39(6):595-600.
22- Abbas NH, Sabet NE, Hassan IT. Evaluation of corticotomy-facilitated orthodontics and piezocision in rapid canine retraction. Am J Orthod Dentofacial Orthop. 2016;149(4):473-480.
23- Charavet C, Lecloux G, Jackers N, Maes N, Lambert F. Patient-reported outcomes measures (PROMs) following a piezocision-assisted versus conventional orthodontic treatments: a randomized controlled trial in adults. Clin Oral Investig. 2019;23(12):4355-4363.
24- Alicja Kacprzak, Adrian Strzecki. Methods of accelerating orthodontic tooth movement: A review of contemporary literature. Dent Med Probl. 2018;55(2):197–206).

 

Publier un article

index medicus

indexation index medicus
Octobre 2020
L Ma Me J V S D
28 29 30 1 2 3 4
5 6 7 8 9 10 11
12 13 14 15 16 17 18
19 20 21 22 23 24 25
26 27 28 29 30 31 1
Aller au haut