QUESTION :
Quelle est la conduite à tenir devant une molaire permanente inférieure qui nécessite un traitement canalaire, à cause d’une pulpite chronique et qui présente une calcification d’une partie importante de la chambre pulpaire allant jusqu’à la furcation (on a 2 canaux accessibles (M.V et M.L) - le canal D inaccessible) sachant que :
* Cas sans symptomatologie :
- L’examen radiographique montre que le canal inaccessible est non atteint c-à-d la pulpe canalaire cachée sous la calcification de la chambre canalaire est saine. Test de vitalité négatif,
- L’examen radiographique qui montre une réaction peri-apicale du canal inaccessible. Test de vitalité négatif.
* Cas avec symptomatologie :
- c-à-d il y a douleur à la percussion.
Dr. S. K (Casablanca)

 

 

REPONSE :
En réponse à votre question à propos de la molaire présentant une calcification, voici ce que je propose :
Quelques soient les signes cliniques et radiologiques, nous devons essayer d’éliminer la calcification afin de pouvoir traiter le canal normalement.
Pour ceci, s’il s’agit de calcification de type pulpolithe, nous pourrons nous aider d’ultrasons pour le mobiliser.
Dans le cas échéant, si la calcification s’avère impossible à surmonter, il est recommandé de traiter la racine concernée chirurgicalement.
L’acte dans ce cas consistera en :
- soit une chirurgie endodontique : avec resection apicale, préparation apicale aux ultrasons et l’obturation à rétro,
- soit une hémisection avec extraction de la racine distale.
J’espère avoir répondu à vos attentes.
Pr. K. LAHLOU

 

QUESTION :
Je tiens à vous remercier beaucoup pour cette rubrique dans laquelle on trouve des réponses à nos questions.
Je vous demande de bien vouloir me préciser la conduite à tenir dans le cas où l'entrée du canal distal sur les 6 supérieures n'est pas repérable même avec une rétro-alvéolaire.
Dr. S. S (Fès)

 

REPONSE :
La première molaire maxillaire est une dent comme vous le savez dont la chambre pulpaire est située du côté mésial du pont d'émail. Cette chambre pulpaire a une forme triangulaire à sommet palatin.
Par ailleurs, cette dent possède trois canaux en général, mais très souvent un quatrième canal existe au niveau mésio-vestibulaire. Il faut donc le chercher systématiquement afin de le traiter.


La particularité de cette dent est que le canal mésio-vestibulaire est directement sous le sommet de la cuspide mésio-vestibulaire. Le canal distal n'étant pas loin, on prend souvent ce canal distal pour le canal mésial et on se met à ouvrir davantage la cavité d'accès en distal. Ce qui est inutile et mutilant pour la dent.
Ce qu'il faudrait faire, c'est élargir la cavité d'accès en mésial pour chercher le canal mésio-vestibulaire. Il faut également utiliser des fraises à extrémités non-travaillantes type zecrya endo afin de ne pas endommager le plancher pulpaire, car sa convexité nous est d'un grand secours pour repérer les entrées canalaires.
Pr. K. LAHLOU

indexation index medicus
Publier un article
Novembre 2018
L Ma Me J V S D
29 30 31 1 2 3 4
5 6 7 8 9 10 11
12 13 14 15 16 17 18
19 20 21 22 23 24 25
26 27 28 29 30 1 2
Aller au haut