×

Avertissement

JFile::read : impossible d'ouvrir le fichier [ROOT]/cache/jsn_time_pro/a3bdc55f5f3b45d2ece923f4b7c6c3f8.css

QUESTION
Un patient âgé de 30 ans, diabétique (D.I.D), s'est présenté 15 jours après extraction de la 47, pour une tuméfaction du même côté. (A rappeler que le protocole de prise en charge du malade diabétique a été respecté ; à savoir l'antibioprophylaxie avant et après extraction).
L'examen clinique a montré une induration dans le fond du vestibule en regard du site extractionnel, non douloureuse.

 


L'examen Radio (R.A) n'a pas mis en évidence d'anomalies osseuses ou dentaires.
1- Diagnostic positif et étiologique ?
2 - C.A.T ?
Z. B (Casa)

RÉPONSE
Les complications post-opératoires peuvent survenir malgré les précautions prises par le chirurgien dentiste et sont encore plus à redouter chez les patients tarés. Ces complications peuvent être de type infectieux qui sont de loin les plus fréquentes telles les alvéolites, les cellulites ou les ostéites. Les autres types, moins fréquents, sont représentés par les complications nerveuses (lésion du nerf dentaire inférieur), tumorales (Kyste - résiduel) et
traumatiques (fracture dentaire ou osseuse).

Pour le cas que vous rapportez, vu le manque d'informations suffisantes pour un diagnostic de précision, à savoir, l'existence ou non d'une infection avant l'extraction, cellulite chronique, l'équilibre diabétique, l'examen radiologique, l'état des dents adjacentes, l'extraction a-t-elle été simple ou chirurgicale, les signes physiques et généraux accompagnants la tuméfaction (l'état général altéré ou non, signes d'inflammation, induration osseuse ou muqueuse ... ),je pense que deux situations sont possibles :
- Il s'agit d'une cellulite chronique existant avant l'extraction et se manifestant par un nodule qui est représenté par l'induration vestibulaire. Situation la plus possible vu l'absence de douleur.
- Il peut s'agir d'un œdème post-extractionnel dû au traumatisme opératoire et qui est en voie de régression.
- La CAT dans le premier cas, c'est le traitement de la cellulite chronique, par l'élimination de la cause (l'extraction étant faite) qui va entraîner la guérison, sinon le traitement chirurgical du nodule par excision et débridement du cordon reliant le nodule à la table alvéolaire.
- Pour la deuxième hypothèse, la CAT est l'abstention, car la tuméfaction va régresser jusqu'à la disparition. En cas de douleur ou de persistance, le recours à une exploration chirurgicale serait souhaitable.
Pr. C. RIFKI

QUESTION
Cher confrère :
J'aurai bien voulu vous envoyer la Radio Panoramique, l'espère que la reproduction sera lisible.
C'est un enfant de 10,5 ans venu pour demander la cause du retard d'éruption des ces dents sachant que l'interrogatoire a révélé qu'il a enlevé toutes ses dents de lait à chaque fois qu'il avait mal sans respecter la chronologie d'éruption des dents permanentes.
L'examen clinique montre une mauvaise hygiène buccodentaire.
Carie sur 47 et nécrose de la 46
Les dents présentes sur l'arcade sont
1l - 12 - 14 - 16 - 21 - 22 - 26 et une dent de lait (63)
41 - 42 - 44 - 46 - 47 - 31 - 32 - 37 L'examen radio, montre:
- Un encombrement au niveau du maxillaire supérieur en forme de bouquet de fleur (prémolaires et molaires) - Difficulté d'éruption des prémolaires inférieures par manque d'espace et absence de dents de lait qui servent de guide.
Question : Dans ce cas que faut-il faire sachant que le patient ne pourra pas mettre un appareil orthodontique faute de moyens et Merci.
A. Y. (Meknès)
Reproction radio panoramique
RÉPONSE

En réponse à votre lettre du 27.04.2001, je voudrais d'abord cher confrère vous préciser que chez cet enfant à 10 ans et demi, on ne peut pas encore parler de retard d'éruption, puisqu'il présente sur l'arcade plusieurs dents permanentes et même la 47 et 37 qui, normalement ne font leur éruption que vers l'âge de 12 ans. Seules les canines permanentes et les 2èmes prémolaires ainsi que la 24 et la 34 sont en sous muqueuse et c'est normal vu l'âge du patient.
Cependant, le véritable problème que vous évoquez est celui de l'encombrement et de la perte d'espace pour l'éruption de certaines dents et ceci est dû aux extractions précoces des dents temporaires qui n'ont pas été suivies de la pose de mainteneurs d'espace, ce qui a engendré la version des dents permanentes adjacentes aux sites d'extractions. je vous conseille d'ailleurs pour arrêter la version mésiale des 6, de poser deux mainteneurs; d'espace (fixes bilatéraux ou amovibles) au maxillaire après extraction de la 63 et à la mandibule. Il faudra ensuite surveiller et suivre l'évolution des dents.
Si l'évolution est défavorable ou si l'encombrement persiste, il faudra alors adresser le patient chez un orthodontiste. En effet, un traitement orthodontique permettra le déplacement des dents versées et la création de l'espace nécessaire à la mise en place correcte des dents permanentes non encore évoluées.
Les extractions de certaines dents permanentes peuvent également être proposées, mais après analyse céphalométrique et analyse de l'espace sur les moulages et ceci bien sûr dans le cadre d'une prise en charge globale orthodontique.
Pr. B. BOUSFIHA

Formation continue

Publier un article

index medicus

indexation index medicus
Juin 2024
L Ma Me J V S D
27 28 29 30 31 1 2
3 4 5 6 7 8 9
10 11 12 13 14 15 16
17 18 19 20 21 22 23
24 25 26 27 28 29 30

Articles récents

Aller au haut