Stéphanie ONILLON
Consultante / Formatrice
Spécialisée en Développement des Cabinets Dentaires
 

Cet article relate : des exigences d'une assistante dentaire, de l’étroite collaboration avec le chirurgien dentiste et des devoirs qu’elle est appelée à remplir.

 

L'assistante dentaire

UN REGARD ÉCLAIRÉ
La place de l’assistante dentaire ces 10 dernières années a été en constante évolution. Les praticiens ont en effet pris conscience de la réelle valeur ajoutée de travailler en étroite collaboration avec une assistante dentaire. L’équipe dentaire, qui constitue une unité de plus en plus complexe et en développement, doit concentrer ses efforts pour s’inscrire dans cette évolution et donc acquérir une approche globale tant concernant le cabinet dentaire que les patients.
 
Et il n’est pas rare de constater que, malgré la quantité de tâches à accomplir dans un cabinet dentaire pour assurer son bon fonctionnement, une majorité de praticiens tente encore de travailler en solo.
Toute profession est appelée à évoluer, particulièrement les professions de santé considérant les normes et les réglementations à respecter, ainsi que les nouvelles technologies. 


Alors, comment trouver l’épanouissement professionnel et maintenir une motivation dans de telles situations ?

Comment allier bien être et sécurité pour l’équipe dentaire ?
La polyvalence des tâches à maîtriser par l’assistante dentaire (aide opératoire, stérilisation, administration, logistique..) peut lui sembler parfois déroutante. Par exemple, rien n’est plus frustrant, lorsque le praticien doit être assisté au fauteuil, qu’un téléphone qui sonne ou qu’un patient nécessitant un renseignement. Il est alors requis de travailler avec 2 collaboratrices en veillant à la bonne distribution des rôles majeurs pour une meilleure qualité de service rendu. Il s’agira alors de bien choisir sa secrétaire médicale et son assistante clinique. Le praticien pourra ainsi déléguer toute la partie administrative et logistique pour enfin ne se consacrer qu’à son c?ur de métier « le Soin Dentaire ».

Le praticien sera soulagé de savoir qu’il pourra accroitre son temps fauteuil, les soins et les multitudes de tâches non cliniques faites par son ou ses assistantes. Il pourra aussi éviter les tâches administratives faites à domicile.
Travailler en solo n’a pas de raison économique, lorsque l’on sait que le gain en efficacité et en qualité est réel pour le chirurgien dentiste qui peut se concentrer au mieux sur les actes de soins à réaliser. Il est à rappeler que le coût horaire d’un chirurgien dentiste est largement supérieur au coût horaire de l’assistante.
 
Puzzle assistante dentaireLES TACHES ET FONCTIONS D’UNE ASSISTANTE DENTAIRE
La principale exigence d'une assistante dentaire est la pluridisciplinarité.
Elle doit posséder une excellente panoplie de compétences et doivent être en mesure d’avoir des compétences techniques, relationnelles et administratives.

Pour ne citer que quelques tâches : préparer et entretenir les instruments dentaires, les fournitures et l'équipement en charge des patients pendant les procédures dentaires; préparer des matériaux dentaires tels que composites, les amalgames et les ciments; prévenir et gérer les urgences dentaires, gérer et contrôler les stocks de fournitures….

SAVOIR DELEGUER POUR RENFORCER EFFICACITÉ ET PERFORMANCE
La délégation permet de remettre la réalisation d'une tâche à une autre personne. Parfois par résistance, le praticien a le sentiment et l’impression de perdre en autorité lorsqu’il délègue. Tout l’art de déléguer réside dans la façon de faire-réaliser ! En acceptant cette approche il gagnera en efficacité et en sérénité.
Il est donc nécessaire de répertorier de manière exhaustive les missions qu’il souhaite confier à l’assistante dentaire et de veiller à leurs contrôles.

Critères de délégation :

- Mesurer les compétences,
- Etre disponible,
- Sonder sa motivation et obtenir l’accord,
- Contrôler.
Les fonctions de l’assistante dentaire ou de la secrétaire médicale devront être listées (1.fonctions administratives, 2. fonctions logistiques, 3.fonctions cliniques) et déclinées par tâches (Exemple : Fonctions cliniques :
1. débarrasser plateau,
2- Nettoyer et préparer le plateau technique de soins, c. stérilisation….


Le rôle de l’assistance dentaire est parfois réduit à des tâches aussi simple qu’ouvrir la porte, répondre au téléphone et porter une canule…Ces tâches peuvent alors se révéler peu valorisantes et démotivantes à terme. Il faut alors souligner à l’assistante que la définition même de son rôle va plus loin que ces aspects premiers. Sont à mettre an avant : l’aspect relationnel, l’approche communicationnelle (orientée satisfaction patients), le travail à 4 mains, ….et la routine laisse place à l’initiative dans la maîtrise de ces tâches.

ACCEUILLIR POUR MIEUX INTEGRER UNE ASSISTANTE DENTAIRE
Il semblerait que le degré d’investissement de la nouvelle recrue dépende directement de la qualité de l’accueil dont elle a pu bénéficier. Il s’agira donc de faciliter son intégration dans une équipe en place.

LES ENJEUX

De longues heures de travail, le manque de temps pour développer et penser à l’organisation, les nouvelles technologies, le respect des réglementations… Autant de facteurs qui menacent le développement de la pratique quotidienne.

Il est bon de casser la routine, même si tout semble aller pour le mieux !

indexation index medicus
Publier un article
Septembre 2019
L Ma Me J V S D
26 27 28 29 30 31 1
2 3 4 5 6 7 8
9 10 11 12 13 14 15
16 17 18 19 20 21 22
23 24 25 26 27 28 29
30 1 2 3 4 5 6
Aller au haut