T. Marquillier, C. Delfosse, C. Leverd, J. Idoux, T. Trentesaux - France

 

RÉSUMÉ

Introduction : Ces dernières années, le Cone Beam (CBCT) a investi le champ de la médecine orale. Grâce à sa précision en trois dimensions et à sa faible irradiation, il constitue un très bon examen complémentaire, notamment pour les cas complexes en traumatologie pédiatrique.

 

Observation : Une fille de 4 ans a consulté après un traumatisme du maxillaire supérieur. Elle avait des douleurs intermittentes et une inflammation gingivale. L'examen clinique a montré une légère version palatine des dents 51, 61, 62 et une absence d’inconfort occlusal. Pourtant la palpation de la paroi osseuse a révélé une protubérance indolore et immobile face à la racine de la dent 62. 

 

L'imagerie bidimensionnelle (radiographie à long cône, orthopantomogramme) n'a rien révélé. Un CBCT a été effectué. Les coupes sagittales passant par les dents antérieures maxillaires ont révélé une position subnormale des dents 51 et 61. L’examen a révélé que la racine des 62 avait traversé la paroi alvéolaire vestibulaire après l'avoir perforée. 

 

Le début de consolidation de la nouvelle position des dents nous a conduit à réévaluer la situation une semaine plus tard. Lors du rendez-vous de contrôle, la persistance de la douleur et la mobilité affectant la nutrition nous ont conduit à retirer les dents traumatisées et à proposer une prothèse pédodontique.

 

Discussion : Même s'il est moins utilisé chez les enfants, le CBCT permet d'obtenir des informations fiables et de qualité avec de faibles risques pour une prise en charge optimale. Cependant, la limite de réalisation de cet examen reste conditionnée par le comportement de l'enfant.

 

Source: http://www.santetropicale.com/ostelec/fr/resume_oa.asp?id_article=2502

Publier un article

index medicus

indexation index medicus
Août 2020
L Ma Me J V S D
27 28 29 30 31 1 2
3 4 5 6 7 8 9
10 11 12 13 14 15 16
17 18 19 20 21 22 23
24 25 26 27 28 29 30
31 1 2 3 4 5 6
Aller au haut