0
0
0
s2sdefault

 

Dans les cas plus complexes d'orthodontie linguale, il est recommandé d'employer la technique de collage indirect. Après le contrôle des supports diagnostiques et la préparation de tout le matériel nécessaire, on commence dans ce cas par l'isolation du modèle et par le tracé des repères.

Les bords incisaux, la position des brackets et, au besoin, les axes des dents sont tracés dans le maxillaire inférieur et supérieur.
Puis, on procède au choix des brackets.
Afin d'éliminer les éventuelles contaminations, les bases des brackets doivent être nettoyées méticuleusement à l'acétone avant le collage.

Une fois l'adhésif appliqué, les brackets sont collés les uns après les autres sur les faces linguales aux emplacements préalablement tracés sur le modèle.

Comme les dents 34 et 44 présentent une très petite surface linguale pour le collage, il est recommandé de créer des cuspides linguales sur ces faces.

Une fois tous les brackets en place sur le modèle, on procède à la photopolymérisation.

À ce stade, on choisit ensuite la forme adaptée pour les arcs. FORESTADENT propose un gabarit spécial pour arcs d'orthodontie linguale, avec 6 formes et tailles différentes.

Pour la fabrication de la gouttière de transfert en silicone, les brackets sont dans un premier temps incorporées dans de la silicone fluide.
Une fois celle-ci polymérisée, un matériau putty est malaxé et appliqué par-dessus la silicone. Avant le rinçage du modèle, les bords gingivaux sont découpés et retirés. Pour que l'air puisse s'échapper et que l'agent isolant puisse se dissoudre entièrement, il convient de placer le modèle en plâtre à l'envers dans un bain d'eau pendant au moins 30 minutes.
Puis, la gouttière de transfert à deux couches est détachée avec précaution du modèle. Si, une fois la gouttière détachée, il reste un bracket sur le modèle, le bracket est une nouvelle fois rincé et détaché ultérieurement.
Une fois la gouttière de transfert coupée, le bracket restant est repositionné, puis toutes les bases des brackets sont une nouvelle fois photopolymérisées.
Afin d'obtenir une bonne rétention mécanique et d'assurer un nettoyage optimal, il est recommandé de sabler les bases des brackets avec précaution.
Puis, on peut procéder à un essai sur le modèle en plâtre.

En vue de la procédure intra-orale, tout le matériel nécessaire est préparé.
Puis, la gouttière de transfert est placée dans la bouche du patient afin d'en vérifier la précision d'ajustage. Les bases de tous les brackets sont nettoyées à l'aide de cotons-tiges et d'acétone avant l'application de l'adhésif. Elles sont ensuite munies d'un primer ou, le cas échéant, de la première phase de l'adhésif biphase.
Les couronnes linguales des dents à encoller doivent être sablées à l'oxyde d'aluminium, puis rincées soigneusement.
Les dents sont ensuite mordancées.

Après le mordançage, il convient d'éliminer l'acide de la surface des dents au jet d'eau et de sécher l'émail dentaire.
Puis, la pâte adhésive ou la deuxième phase de l'adhésif biphase est appliquée sur les dents. La gouttière de transfert est ensuite mise en place, appuyée fermement contre les dents et maintenue en place pendant environ une minute.

La gouttière est laissée en place pendant quatre minutes supplémentaires environ : pendant ce temps, l'autre maxillaire peut être préparé, et la gouttière de transfert peut y être posée.

Une fois les gouttières retirées avec précaution, toutes les dents doivent être nettoyées à l'aide d'un grattoir ; elles sont alors prêtes à recevoir les arcs orthodontiques.

indexation index medicus
Publier un article
Juin 2019
L Ma Me J V S D
27 28 29 30 31 1 2
3 4 5 6 7 8 9
10 11 12 13 14 15 16
17 18 19 20 21 22 23
24 25 26 27 28 29 30
Aller au haut