Alors que la loi oblige, depuis juillet 2009, les professionnels de santé à fournir aux patients le prix d'achat et la provenance des dispositifs médicaux, une étude révèle, mardi 16 novembre, que 49% des chirurgiens-dentistes avouent ne pas appliquer de transparence sur le prix et l'origine des prothèses dentaires. Réalisée par l'Ifop pour le magazine Technologie Dentaire, ce sondage rapporte également que seuls 21% des chirurgiens-dentistes interrogés se disent favorables à l'application de cette loi pour les prothèses dentaires.

 

En revanche, plus de sept personnes sondées sur dix (73%) déclarent informer leurs patients sur la récente prise en charge par l'Assurance maladie des couronnes céramo-céramiques. Parmi les chirurgiens-dentistes qui avouent ne pas informer les patients sur cette nouvelle prise en charge, 21% indiquent qu'ils fournissent ce type d'information seulement au moment du devis et 18% précisent qu'ils ne renseignent pas les patients car ceux-ci ne posent pas la question.

Cette étude a été réalisée par téléphone par l'Ifop, entre le 24 septembre et le 11 octobre derniers, auprès d'un échantillon national représentatif de 332 chirurgiens-dentistes exerçant à titre libéral ou mixte.

Source : Le Parisien

Publier un article
indexation index medicus
Octobre 2019
L Ma Me J V S D
30 1 2 3 4 5 6
7 8 9 10 11 12 13
14 15 16 17 18 19 20
21 22 23 24 25 26 27
28 29 30 31 1 2 3
Aller au haut