La Direction de la Santé et de la Population (DSP) de la wilaya de Annaba a procédé à la fermeture de onze cabinets dentaires sur 160 en exercice actuellement suite aux conclusions d’une mission d’inspection.

De la plupoupinelle hôpital algérieme de Gaidi Mohamed Faouzi dans les colonnes d'El watan, nous apprenons les faits regrettables de la fermeture de onze cabinets dentaires dont deux définitivement.

 

Les diverses infractions constatées au niveau de ces structures de santé portent essentiellement sur l’absence d’hygiène et de convention d’incinération des déchets de soins ou encore pour non-vaccination du personnel appelé à manipuler des instruments qui peuvent être contaminés. Ces fermetures, dont deux définitives pour absence de praticien et non-conformité des locaux, vont de 1 à 3 mois selon la gravité de l’infraction relevée et peuvent être prolongées au cas où le chirurgien-dentiste concerné ne s’est pas conformé à la réglementation en vigueur. Selon la direction de la santé, ces décisions coercitives sont motivées, pour l’essentiel, par «le non-respect par les chirurgiens-dentistes des nouvelles directives se rapportant à l’utilisation des autoclaves en lieu et place des stérilisateurs habituels appelés communément dans le jargon médical les poupinelles».

 

Ces directives, qui émanent du ministère de la Santé, de la Population et de la Réforme hospitalière sur recommandation de l’Organisation mondiale de la santé, doivent être exécutées à la lettre puisque, selon des études scientifiques très sérieuses, il a été prouvé que les stérilisateurs utilisés jusque là ne sont pas efficaces à 100% et donc les instruments supposés être stérilisés ne le sont pas tout à fait en réalité. Ils peuvent être à l’origine de contaminations infectieuses, telles que les hépatites A, B et C ou, plus grave encore, le VIH (sida).

Publier un article
indexation index medicus
Octobre 2019
L Ma Me J V S D
30 1 2 3 4 5 6
7 8 9 10 11 12 13
14 15 16 17 18 19 20
21 22 23 24 25 26 27
28 29 30 31 1 2 3
Aller au haut