0
0
0
s2sdefault

Le vice président du Syndicat Tunisien des Médecins Dentistes de libre pratique Dr Bassem Maatar a déclaré le mardi 12 Avril 2016, qu'il y avait un certain nombre de médecins dentistes qui ont fermé leurs cabinets pour rejoindre le secteur public, en raison du coût de l'ouverture des cliniques et des frais importants payés par le dentiste, et en l'occurrence les taxes à l'État.


Dentiste et déclaration de revenus

Il a ajouté également au cours de l'émission "Ecomag" (Radio Express FM) qu'il y a eu 35 fermetures de cliniques au cours de l'année précédente 2015, en signalant que le nombre de médecins dentistes a pratiquement doublé en Tunisie et que la profession n'est aussi rentable que certains peuvent le croire.

Il a également réitéré son rejet du système de facturation qui a été approuvé par le ministère des Finances dans la loi de finances 2016, et que le dentiste risque la prison au cas où il commet une erreur involontaire sur le montant de ses revenus. Le vice président demande la révision de cette loi sinon son annulation.

indexation index medicus
Publier un article
Juin 2019
L Ma Me J V S D
27 28 29 30 31 1 2
3 4 5 6 7 8 9
10 11 12 13 14 15 16
17 18 19 20 21 22 23
24 25 26 27 28 29 30
Aller au haut