Le spécialiste de l'implant dentaire vient d'acquérir Simeda, un concepteur de prothèses dentaires luxembourgeois, pour accélérer son essor à l'international.
Conseillé pour sa première opération de croissance externe par CM-CIC Corporate Advisory, le spécialiste de l'implant dentaire Anthogyr, à Sallanches, vient d'acquérir la société Simeda auprès du groupe luxembourgeois Gottschol Alcuilux. Cette start-up de 25 salariés, spécialisée depuis sept ans dans la conception et l'usinage de prothèses dentaires et implantaires numériques personnalisées, restera basée au Luxembourg.

Cet investissement de « plusieurs millions d'euros » va faire gagner trois ans de développement à Anthogyr, selon son président-directeur général, Eric Genève. Cette entreprise familiale de la vallée de l'Arve, fondée en 1947 dans la micromécanique, a désormais fait de l'implantologie dentaire son coeur de métier. Un secteur dans lequel, grâce à cette acquisition, elle veut se positionner comme fournisseur d'une solution globale.

Investissements industriels
« Anthogyr peut ainsi fournir un service sur mesure à forte valeur ajoutée à ses clients, praticiens et laboratoires, en s'appuyant sur une technologie numérique totalement maitrisée », souligne-t-on chez CIMC-CIC. Analysé comme « un tremplin pour le développement international du groupe », l'achat de Simeda va permettre de dupliquer sa solution sur le marché mondial, où Anthogyr exporte les deux tiers de sa production au travers de ses cinq filiales (Brésil, Italie, Etats-Unis, Chine, Espagne). « Notre entreprise veut confirmer sa position d'acteur mondial de référence », précise Eric Genève.

Pour accroître sa compétitivité, Anthogyr, qui finance son développement sur fonds propres, mise sur l'innovation en consacrant 7 % de son chiffre d'affaires à la R&D depuis trois ans. En 2006, la société a investi 10 millions d'euros dans un nouveau site industriel de 8.000 mètres carrés à Sallanches, et prévoit de consacrer encore 10 % de son chiffre d'affaires aux investissements industriels dans les prochaines années. Et si les indicateurs sont au beau fixe avec, d'ici à 2015, un taux de croissance annuel du marché mondial de 7 % pour l'activité implants et de 15 % pour les prothèses, le secteur se structure et se consolide. « C'est pourquoi, souligne Eric Genève, pour résister et exister au sein de cette concurrence mondiale, il nous faut atteindre un seuil critique. » Son ambition est de faire croître Anthogyr de 150 % sur les quatre ou cinq prochaines années. Fin 2012, et sans compter Simeda, Anthogyr devrait totaliser 300 collaborateurs contre 250 aujourd'hui. Après avoir progressé de 28 % à 25 millions d'euros en 2011, le chiffre d'affaires consolidé du groupe devrait progresser de 22 % à 30 millions d'euros cette année.
GABRIELLE SERRAZ, Les Echos

Publier un article

index medicus

indexation index medicus
Avril 2020
L Ma Me J V S D
30 31 1 2 3 4 5
6 7 8 9 10 11 12
13 14 15 16 17 18 19
20 21 22 23 24 25 26
27 28 29 30 1 2 3
Aller au haut