Après 35 années d’ostéointégration, d’éminents cliniciens et chercheurs du monde entier se sont réunis pour faire le point : l’ostéointégration est un processus prévisible et reproductible avec un taux de succès élevé à condition de choisir le bon implant et le bon patient.

 

Le grand défi reste la temporisation, la perte osseuse et la durée du traitement.

- Grâce aux implants provisoires, aujourd’hui la temporisation fixée peut être réalisée.

- Le problème de la perte osseuse peut être redressé soit par addition de substance (greffes osseuses) ou par la pose d’implants au niveau de l’apophyse zygomatique donnant ainsi un ancrage postérieur à une prothèse fixée.

- Enfin et surtout, le rêve de tout patient édenté, d’avoir des dents le jour même, semble réalisable. En effet, sous l’oeil attentionné de centaines de cliniciens :
« un proche collaborateur du Pr. Brånemark a opéré, posé des implants et appareillé définitivement le même jour et en direct un patient.»

Publier un article
indexation index medicus
Octobre 2019
L Ma Me J V S D
30 1 2 3 4 5 6
7 8 9 10 11 12 13
14 15 16 17 18 19 20
21 22 23 24 25 26 27
28 29 30 31 1 2 3
Aller au haut