0
0
0
s2sdefault

Dr. A. MOUDEN
Médecin spécialiste en rééducation fonctionnelle
Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.
www.osteopathie-casablanca.com

 

Qui n’a pas été victime au moins une fois dans sa vie de cette maladie dont la cible peut être lombaire, dorsale ou cervicale?

 

Dans le cadre de nos consultations de “ l’école du dos ”, nous avons relevé une forte prévalence du mal de dos chez le médecin dentiste, ce qui nous a amené à nous pencher sur l’étiopathogénie de cette maladie, et surtout d’essayer de trouver une prophylaxie efficace contre ce fléau (mal de dos) de la profession dentaire.

ETIOPATHOGENIE
La position de travail assis du dentiste, penché en avant avec les microtraumatismes répétés ou imprimés par l’instrumentation habituelle (détartreurs à ultrason, la turbine ou le micromoteur) peuvent entraîner à la longue un surmenage de la colonne vertébrale.
Ces différentes contraintes sont incapables d’être immédiatement vulnérables mais le devenant à longue échéance par leurs répétitions. Quand elles s’appliquent sur un territoire limité, elles déterminent une usure du cartilage (arthrose) ou encore du disque (discarthrose) qui peut même parfois migrer et donner une hernie discale au niveau de l’étage cervical, dorsal ou lombaire.
L’expression globale de ce dérangement est traduite par la douleur et la contraction musculaire du dos (les cervicalgies : 20% ; les dorsalgies : 22% ou les lombalgies : 58%)(1).

PROPHYLAXIE DU “MAL DE DOS”
Elle s’articule autour de deux points essentiels, l’exercice physique et l’aménagement d’un espace ergonomique pour le médecin dentiste.

 

Quelle position assise adopter ?
Commençons déjà par réduire les contraintes qui pèsent sur les muscles équilibrateurs du bassin, notamment les fléchisseurs de la hanche :
- position assise avec un angle cuisse/tronc > 110°
- surface d’appui des fesses sur le siège :
elle devra être la plus importante possible car la pression qui pèse est d’autant plus faible que la surface est plus grande (P = F/S).
- un siège qui respecte le retour veineux des deux membres inférieurs (qui ne comprime pas la face intérieure des cuisses).

Le Siège idéal
Il aura la forme d’une selle à cheval pour assurer le bon positionnement du bassin et de la courbure physiologique de la colonne vertébrale (voir photo ci-dessous).

 

position 1Quels exercices pratiquer ?
Le mal de dos n’est pas une fatalité ! Cependant des exercices physiques simples (2) pratiqués régulièrement permettent de contrebalancer efficacement les effets délétères du travail à poste fixe. Ces exercices peuvent même être pratiqués dans vos cabinets … N’attendez pas d’être “ bloqué ” pour vous y mettre.

- position 1 : Debout, jambes écartées, bras gauche tendu en l’air, paume de main ouverte vers le ciel, bras droit tendu vers le bas, paume de main vers le sol. Inspirez lentement par le nez et expirer fortement par la bouche. Maintenez la position une minute en imaginant que vous soulevez une charge très lourde vers le haut avec le bras gauche et poussez une charge égale vers le bas avec le bras droit. Changez de côté, cinq fois avec un rythme lent.

 

position 2- position 2 : Debout, jambes écartées en demi-flexion, bras tendus parallèles au sol. Inspirez en imaginant que vous poussez deux murs avec les paumes des mains.

- position 3 : Assis sur les talons, dos droit incliné à 45°, mains aux épaules. Inspirez en tendant les bras et en imaginant que vous poussez deux charges très lourdes avec les paumes des mains. Expirez en serrant les poings et ramenez les mains aux épaules en imaginant que vous tirez deux charges très lourdes, cinq fois.

 

 

- Position 4 : Assis sur les talons, dos droit incliné à 45°, mains à plat de chaque côté des genoux. Inspirez et en expirant, enfoncez les paumes des mains dans le sol, arrondissez tout le dos en imaginant que vous repoussez un sac très lourd placé sur tout votre dos de la nuque au bassin. Inspirez en revenant à la position de départ. Dix fois.

 

 

Position 3 - 4

 

RÉFÉRENCES :
1 - GINISTY J. “Profession bien assise?”
Dialogue Fév 1999 p. 39-40
2 - THERBAULT P., Information dentaire N°40 Nov 1997

indexation index medicus
Publier un article
Avril 2019
L Ma Me J V S D
1 2 3 4 5 6 7
8 9 10 11 12 13 14
15 16 17 18 19 20 21
22 23 24 25 26 27 28
29 30 1 2 3 4 5
Aller au haut