M. JABRI , A. ANDOH
Faculté de médecine dentaire de Casablanca


Les prémolaires maxillaires sont généralement considérées comme des dents faciles à traiter endodontiquement. Cependant, les études anatomiques ont montré une grande variété anatomique ce qui doit imposer une prudence lors des traitements canalaires de celles-ci. Le cas clinique confirme les variations du réseau canalaire de ces dents.


CAS CLINIQUE

Une jeune patiente âgée de 22 ans s’est présentée au CCTD avec comme motif principal de consultation une carie importante et un abcès récidivant qui se vidait spontanément. La patiente a précisé qu’elle ne présentait aucune douleur par contre une odeur désagréable se dégageait de cette dent. L’examen clinique révèle une carie mésiale volumineuse au niveau de la 24. Les tests de vitalité effectués sont négatifs. Le test de percussion axiale réveille une légère douleur. Le radiogramme, pris en incidence orthogonale, montre une carie atteignant la chambre pulpaire. Le diagnostic est celui d’une nécrose pulpaire avec une parodontite apicale suppurée.


L’indication de réalisation d’un traitement canalaire est posée. L’analyse du radiogramme préopératoire a permis de noter une modification de la radiodensité de l’image canalaire et de faire suspecter une bifurcation ou une configuration inhabituelle incitant déjà à une exploration attentive de la chambre pulpaire. Le traitement canalaire a été entrepris sans anesthésie. La dent a été isolée à l’aide d’une digue ,la cavité d’accès est réalisée et l’examen minutieux du plancher à la sonde de Rhein a permis de mettre en évidence les trois entrées canalaires. La préparation canalaire a été réalisée selon le principe de crown-down et en utilisant des instruments en nickel titane en rotation continue.

Il est à noter que les canaux vestibulaires sont très fins et proches l’un de l’autre.


La dent est fermée après préparation canalaire, une bonne désinfection à l’hypochlorite et mise en place d’un hydroxyde de calcium. Une semaine plus tard l’obturation canalaire des trois canaux a été réalisée à la gutta chaude compactée. En effet le système thermafil a permis une obturation tridimensionnelle malgré la limitation d’accès et la proximité des entrées canalaires.

Fig.1 : Radio pré-opératoire :image radiologique pas très nette au niveau radiculaire Fig.2 : Radiographie lime en place , en incidence orthogonale, objectivant les canaux vestibulaires
Fig.3 : radio lime en place ,après exploration plus poussée, mettant en évidence les trois canaux
Fig.4 : Obturation canalaire des trois canaux


DISCUSSION
Il s’agit d’une prémolaire présentant l’anatomie d’une petite molaire maxillaire. Cette dent présente trois racines et trois canaux. La couronne clinique de ces dents présente une morphologie typique des prémolaires. Une légère modification de la forme ovoîde classique de la cavité d’accès est à prévoir du fait de la présence des deux canaux vestibulaires. La localisation des entrées canalaires est identique à celle des deuxièmes molaires maxillaires de petites tailles.

Les possibilités pour que cette dent présente cette configuration canalaire varie de1 à 6% (1). Les résultats d’une étude réalisée dans notre service s’inscrivent dans cet intervalle où le nombre de prémolaires à trois racines est de 3%(2).
La connaissance des différentes variations canalaires, l’analyse correcte des radiogrammes et la localisation rigoureuse des entrées canalaires peuvent éviter de nombreux échecs des traitements endodontiques de ces dents.

BIBLIOGRAPHIE
1-OUALLET.R. Nombre de racines des premières prémolaires supérieures. J. Dent.Québec,1993, vol XXX ; p :399 – 401.
2-CHEIKH . Y. Morphologie canalaire de la première prémolaire maxillaire. Thèse : Méd. Dent : Casa 2000

indexation index medicus
Publier un article
Novembre 2018
L Ma Me J V S D
29 30 31 1 2 3 4
5 6 7 8 9 10 11
12 13 14 15 16 17 18
19 20 21 22 23 24 25
26 27 28 29 30 1 2
Aller au haut