Fricton J, Look JO, Wright E, Alencar FG Jr, Chen H, Lang M, Ouyang W, Velly AM.
University of Minnesota School of Dentistry, Minneapolis, Minnesota 55455, USA.
J Orofac Pain. 2010 Summer;24(3):237-54.


L’objectif de ce travail est la réalisation d’une revue systématisée des essais contrôlés randomisés (RCT) avec méta analyse des études ayant évalué l'efficacité des appareils orthopédiques intermaxillaires pour soulager la douleur chez les patients souffrant de troubles temporo-mandibulaires affectant le système musculaire et les articulations temporo-mandibulaires (TMJD) par rapport à des sujets ne recevant qu’un placebo de contrôle, non traités, ou bénéficiant d'autres traitements.


Une stratégie de recherche dans MEDLINE (Cochrane Library, le registre central Cochrane), puis une recherche manuelle, a permis d’identifier toutes les publications en langue anglaise de RCT portant sur le traitement par appareil intra-oral de la douleur accompagnant les troubles de l’articulation temporo-mandibulaire depuis Janvier 1966 à Mars 2006. Deux autres études publiées en 2006 ont été ajoutées pendant le processus de revue de la littérature avec pour critères d’inclusion: toutes les études évaluant l'efficacité des appareils de stabilisation mandibulaire durs et mous, appareils de positionnement antérieur, appareils avec un plan de morsure antérieur, et les types d'appareils utilisés dans le but de soulager la douleur des troubles temporo-mandibulaires.

 

Une analyse qualitative des méthodes de chaque RCT a été réalisée selon des critères bien définis. Les conclusions de l'évaluation ont été exprimées à la fois comme un examen qualitatif et, si possible, comme une synthèse mathématique à l'aide de méta analyse des résultats.

Les résultats de ce travail ont montré un total de 47 publications citant 44 RCT avec 2.218 sujets ont été inclus. Dix RCT ont été inclus dans deux méta analyses. Dans la première méta-analyse (sept études avec 385 patients), un appareil de stabilisation dur a permis une meilleure amélioration de la douleur par rapport à des appareils non-occlusaux. L’Od-Ratio global (OR) était de 2,46 et statistiquement significatif, avec un intervalle de confiance à 95% de 1,56 à 3,67.


Dans la deuxième méta analyse (trois études incluant 216 patients), les appareils de stabilisation mandibulaires durs ont apporté un soulagement plus important de la douleur comparativement aux traitements témoins. L’Od-Ratio de 2,15 était positif mais non statistiquement significatif, avec un intervalle de confiance à 95% de 0,80 à 5,75.
La qualité (0-1) des études a été modérée, avec une moyenne de 55% des critères de qualité respectés, ce qui suggère une certaine probabilité d’existence de biais systématique.

En conclusion : les appareils de stabilisation rigides, lorsqu’ ils sont bien réglés, ont un niveau de preuve correct de leur efficacité dans le traitement de la douleur des troubles temporo-mandibulaires par rapport à des appareils non-occlusaux et par rapport à l’abstention en traitement.
D'autres types d'appareils, y compris les appareils de stabilisation mous, appareils de positionnement antérieur, et les appareils de morsure antérieure, sont aussi efficaces pour réduire la douleur. Cependant, leurs effets indésirables sont plus élevés et suggèrent la nécessité d'une surveillance étroite de leur utilisation.
Traduit par Pr Farid Bourzgui

indexation index medicus
Publier un article
Juillet 2019
L Ma Me J V S D
1 2 3 4 5 6 7
8 9 10 11 12 13 14
15 16 17 18 19 20 21
22 23 24 25 26 27 28
29 30 31 1 2 3 4
Aller au haut