Quoi de neuf en dentisterie ?
Vincent KOKICH, DDS, MSD
Angle Orthodontist, Vol 79, No 6, 2009

 

L'utilisation des implants dentaires est un traitement qui a fait ses preuves pour le remplacement des dents manquantes. Par conséquent, les patients et les praticiens espèrent toujours un résultat esthétique et fonctionnel de qualité.

 

Cependant, des facteurs de risques potentiels ainsi que les facteurs locaux peuvent influer négativement sur le succès de l'implant.
Une étude publiée dans le Journal of Periodontology (2009, 80:1069-1075) a évalué la prévalence des pertes d’implants et les raisons spécifiques d’échec impliquées. L'échantillon pour cette étude était composé de sujets ayant reçu des implants placés entre 1990 et 2005, à l'Université d'Oslo. Un total de 109 volontaires a été rappelé pour contrôle. La population étudiée comprenait 69 femmes et 40 hommes avec un âge moyen de 43 années au moment de l'insertion de l'implant. L’étude a été réalisée 8,4 ans après la mise en charge des implants. Les sujets ont été examinés cliniquement et interrogés sur leur état de santé général et sur leurs habitudes.

 

Un total de 374 implants a été placé chez ces sujets. Sur ce total, 18 implants (4,8%) ont été perdus (chez 10 sujets). Onze implants ont été perdus avant leur mise en charge, trois ont été perdus au cours des 5 premières années suivant la mise en charge, et quatre ont été perdus plus de 5 à 10 ans après la mise en charge. Aucun implant n’a été perdu après plus de 10 ans de mise en charge.
Les auteurs en ont conclu que les implants dentaires montrent généralement un taux de succès élevé, et que leur perte serait significativement associée au tabagisme et autres problèmes parodontaux.

 

Traduit par Farid BOURZGUI

Publier un article
indexation index medicus
Novembre 2019
L Ma Me J V S D
28 29 30 31 1 2 3
4 5 6 7 8 9 10
11 12 13 14 15 16 17
18 19 20 21 22 23 24
25 26 27 28 29 30 1
Aller au haut