R.C. Moffat 1 2 , C.T. Yentes 2 , B.T. Crookston 2 , J.H. West 2
1. College of Dental Medicine, Roseman University, South Jordan, UT, USA.
2. Department of Public Health, Brigham Young University, Provo, UT, USA.
JDR Clin Trans Res. 2021 Jan;6(1):15-23.

 

RÉSUMÉ
Contexte : Les professionnels dentaires courent un risque élevé d'être infectés par le COVID-19 et de le transmettre aux patients. Il est important de comprendre la perception du risque d'infection par les patients et leur attitude à l'égard des soins dentaires pendant la pandémie, car les patients envisagent de reprendre les soins dentaires de routine à mesure que la pandémie progresse.

 

Objectif : Le but de cette étude était d'explorer les perceptions des patients dentaires sur leur susceptibilité à contracter le COVID-19, leurs attitudes et croyances relatives aux visites de soins dentaires, et leurs considérations sur le retour aux soins de routine pendant et après la pandémie.

 

Méthode : Les données de cette étude transversale proviennent d'une enquête électronique menée auprès de 464 adultes américains. Les variables de l'enquête comprennent les données démographiques, les comportements en matière d'hygiène dentaire, la susceptibilité perçue au COVID-19, les attitudes et les croyances concernant le risque de se rendre à des rendez-vous chez le dentiste, et les conditions et événements nécessaires pour qu'ils se sentent à l'aise pour reprendre des rendez-vous réguliers chez le dentiste.

 

Résultats : Plus de la moitié des participants à l'étude avaient un diplôme de niveau bac+4, un revenu annuel d'au moins 50 000 dollars et de bonnes pratiques d'hygiène bucco-dentaire consistant en un brossage fréquent des dents et des visites dentaires de routine. L'âge avancé et l'accord avec les déclarations d'attitudes positives et les croyances sur les soins dentaires professionnels étaient positivement liés à la susceptibilité perçue de contracter le COVID-19 dans un environnement dentaire. La perception de la susceptibilité, l'appréciation élevée de la dentisterie et l'accord sur le fait que le COVID-19 est une infection grave étaient tous liés positivement aux déclarations d'attitude et de croyances reflétant la prudence lors des visites chez le dentiste. Enfin, l'assurance de responsables de la santé publique confirmant la sécurité de revenir pour des soins dentaires de routine était le plus grand facteur rapporté nécessaire à la reprise des visites dentaires de routine.

 

Conclusion : Cette étude fournit des données préliminaires sur les perceptions des patients en matière de susceptibilité et d'attitudes à l'égard du COVID-19 dans un cadre dentaire professionnel, ainsi que sur les conditions nécessaires au retour à des visites régulières. Ces informations peuvent aider à formuler des messages relatifs au retour aux soins dentaires professionnels, en ciblant spécifiquement les craintes parmi les populations les plus sensibles.

 

Déclaration de transfert de connaissances : Le gouvernement et les organismes de santé publique peuvent jouer un rôle important pour apaiser les inquiétudes et inspirer confiance dans la sécurité des environnements dentaires. Grâce à ces informations du public, les professionnels dentaires et les agences de santé publique peuvent travailler ensemble pour partager des messages qui informeront de manière cohérente le public sur la sécurité du retour aux soins dentaires professionnels dans le cadre de la réouverture des États et des villes.

 

Mots clés : accès aux soins ; directives de pratique clinique ; dentisterie communautaire ; enquête sur la santé dentaire ; santé publique dentaire ; facteurs psychosociaux.

 

Traduit de l'anglais
Source : https://pubmed.ncbi.nlm.nih.gov/33084491/

Formation continue

Publier un article

index medicus

indexation index medicus
Août 2021
L Ma Me J V S D
26 27 28 29 30 31 1
2 3 4 5 6 7 8
9 10 11 12 13 14 15
16 17 18 19 20 21 22
23 24 25 26 27 28 29
30 31 1 2 3 4 5

Articles récents

Aller au haut