Une des étiologies possibles de certains désordres temporo-mandibulaires est le développement anormal de l’articulation temporo-mandibulaire et de ses constituants. Pour vérifier si la structure temporo-mandibulaire et ses désordres sont génétiquement déterminés, une étude publiée dans ‘The journal of dental research’(2000,79 : 1573-78) a comparé l’incidence des symptômes articulaires chez les jumeaux.

 

 

L’échantillon est constitué de 494 paires de jumeau divisées en groupe de monozygote et de dizygote suivis pendant une période de10 ans. Les résultats montrent que les monozygotes et les dizygotes ne présentaient pas de différence par rapport à la population normale. Les chercheurs pensent que l’environnement et ses facteurs spécifiques ont un rôle majeur dans les variations d’apparition des symptômes de désordres cranio-mandibulaires dans l’ensemble de la population.

 

Traduit par Dr. F. BOURZGUI
tiré du «the angle orthodontist vol 71, 2, avril 2001»

Publier un article
indexation index medicus
Novembre 2019
L Ma Me J V S D
28 29 30 31 1 2 3
4 5 6 7 8 9 10
11 12 13 14 15 16 17
18 19 20 21 22 23 24
25 26 27 28 29 30 1
Aller au haut