Shapira, Lubit, Kuftinec
The Angle orthodontist 70,1:16-21-2000


Dans cette étude les auteurs se sont intéressés à l'étude de l'hypodontie (les agénésies) chez les patients porteurs de fente labioalvéolo-palatine. L'agénésie de la 3ème molaire à été écartée de l'étude, l'échantillon étudié se compose de 758 garçons et de 120 filles âgées de 5 à 18 ans avec une moyenne d'âge de 10,4 ans. Un bilan radiologique (panoramique, rétroalvéolaire et mordu occlusal) est réalisé à tous les patients.
Les résultats ont montré une prévalence de 78% d'agénésie chez ces patients alors qu'elle est de 1,6 à 1,9% chez les patients indemnes de cette anomalie.


Le côté le plus atteint par la fente est le côté gauche et ce même côté est plus affecté par l'agénésie. Plusieurs théories incluants les facteurs génétiques et environnementaux, la déficience mésenchymateuse et l'effet direct de la fente sur la denture surtout au niveau des latérales; ont été émises pour expliquer cette fréquence élevée.
La fréquence élevée des agénésies chez les enfants porteurs de fentes constitue une complication secondaire à la prise en charge. Leur dépistage précoce permet de faciliter les suites thérapeutiques.

Formation continue

Publier un article

index medicus

indexation index medicus
Juin 2024
L Ma Me J V S D
27 28 29 30 31 1 2
3 4 5 6 7 8 9
10 11 12 13 14 15 16
17 18 19 20 21 22 23
24 25 26 27 28 29 30

Articles récents

Aller au haut