BLOG

L’orthodontie interceptive en dentisterie pédiatrique

Qu’est-ce que l’orthodontie interceptive ?

L’orthodontie interceptive est un type d’orthodontie basé sur la prévention. Il y a de nombreuses années, l’orthodontie traditionnelle, basée uniquement sur les dents permanentes, ne prenait pas en compte les traitements orthodontiques précoces.

C’est pourquoi elle est désormais pratiquée chez les garçons et les filles à un âge précoce (entre 4 et 9 ans) afin de corriger ou d’aider à guider la croissance des os mandibulaires et maxillaires.

 

Que comprend l’orthodontie interceptive ?

On parle d’orthodontie interceptive ou fonctionnelle car elle cherche à intercepter le problème lié à la croissance maxillo-faciale.

Son objectif est de pouvoir traiter les problèmes occlusaux à un âge précoce, avant que les enfants n’aient terminé leur phase de croissance.

 

Que signifie « interceptive » ?

L’interception signifie que les orthodontistes aident à guider la croissance et à minimiser les problèmes d’occlusion grâce à une orthodontie précoce.

Heureusement, le fait d’avoir recours à l’orthodontie interceptive rendra les traitements ultérieurs plus faciles et plus courts.

 

Quelle est la différence entre l’orthodontie préventive et l’orthodontie interceptive ?

L’orthodontie interceptive est une forme d’orthodontie préventive. Le port préventif d’appareils orthodontiques peut être nécessaire pour différentes raisons :

 

Causes squelettiques
annonce Quick ADN horizontal

Une croissance anormale des mâchoires provoquant un palais haut ou étroit, un articulé croisé postérieur, un articulé croisé antérieur, un articulé ouvert, des os maxillaires en saillie, un overjet accru avec des dents en saillie, des os mandibulaires en saillie… Les profils faciaux en saillie ou les profils faciaux aplatis devront être pris en considération pour décider si une orthodontie interceptive est nécessaire.

 

Origine fonctionnelle

C’est-à-dire les habitudes acquises pendant l’enfance telles que la succion du doigt ou du pouce, l’utilisation prolongée d’une sucette, la respiration buccale, la déglutition atypique ou la poussée de la langue.

De plus, certains enfants souffrant d’apnée du sommeil respirent également par la bouche, ce qui peut entraîner des morsures ouvertes et une altération des problèmes faciaux.

annonce Quick ADN horizontal

 

Héritage génétique

En d’autres termes, les anomalies qui ont une forte charge génétique.

Des problèmes tels que des dents encombrées ou des problèmes d’espace qui nécessiteraient un redressement des dents doivent être étudiés.

 

Comment les enfants bénéficient-ils de l’orthodontie fonctionnelle ou interceptive ?

Quel est le traitement orthodontique le plus rapide ?

L’orthodontie interceptive englobe une grande variété d’appareils dentaires. Le choix de l’un ou l’autre dépend de la malocclusion de chaque patient. Une étude orthodontique est nécessaire.

Il est donc essentiel d’établir un diagnostic correct afin de déterminer le problème et le traitement de choix.

 

La thérapie orthodontique interceptive sera choisie en fonction du problème à traiter :

Pour corriger la classe II ou la rétrognathie, c’est-à-dire la mandibule en position plus reculée.

Dans ce cas, on utilisera des appareils tels que le Bionator (qui stimule la croissance de la mâchoire). Voir « Appareils pour corriger la mâchoire » dans le cas de la correction d’une mâchoire rétrognathe.

 

Pour corriger la classe III ou le prognathisme, c’est-à-dire la mâchoire en position plus avancée.

Des dispositifs tels que la coiffe inversée (masque facial) seront utilisés. Il sert à stimuler la croissance de l’os maxillaire et est combiné à l’utilisation d’un brise-palais.

 

Correction d’une occlusion croisée.

Des appareils appelés disjoncteurs sont utilisés pour élargir la mâchoire supérieure et désaxer l’occlusion du patient. Les expanseurs palatins rapides ou les appareils à quadruple hélice sont les appareils interceptifs les plus utilisés pour corriger les morsures croisées.

 

A quel âge l’orthodontie interceptive s’adresse-t-elle ?

D’une manière générale, la première visite orthodontique est recommandée vers l’âge de 6 ans, c’est pourquoi les parents ne doivent pas attendre la fin de la perte des dents de lait pour la réaliser.

Cependant, tous les enfants sont différents et ont leur propre rythme de croissance. Par conséquent, les appareils orthodontiques interceptifs peuvent être placés avant ou après l’âge de 6 ans. Le dentiste pédiatrique vous conseillera et évaluera s’il est nécessaire de commencer à un autre âge.

Si l’enfant a des problèmes dentaires et qu’il perd précocement une dent en raison d’une infection carieuse importante, il devra subir une extraction dentaire et la mise en place d’un mainteneur d’espace.

 

Quelle est la durée d’un traitement orthodontique interceptif ?

La durée d’un traitement orthodontique est généralement comprise entre 6 et 18 mois. Toutefois, la durée varie en fonction de chaque cas particulier.

Par ailleurs, il faut noter que si l’appareil est amovible, il est indispensable que le patient le porte pendant le nombre d’heures indiqué pour qu’il soit efficace. De cette manière, on évite de prolonger le traitement. Les parents et les enfants préfèrent toujours des traitements plus courts.

 

Quels sont les soins nécessaires lors d’un traitement d’orthodontie fonctionnelle ?

Sans aucun doute, les patients qui la portent doivent avoir une très bonne hygiène bucco-dentaire. Les dents et les gencives doivent rester propres et saines afin d’éviter les caries et les gingivites. Les appareils interceptifs doivent être maintenus propres.

Enfin, ils doivent éviter les aliments durs, très sucrés ou collants qui peuvent endommager leurs dents, ainsi que de mordre des objets quotidiens tels que des stylos.