Qu’est-ce qu’un granulome dentaire ?

L’apparition d’une plaie ou d’un point surélevé et irrité dans la bouche peut être troublante. Cependant, nombre d’entre elles entrent dans la vaste catégorie du granulome dentaire inoffensif. Voici ce qui cause ces taches, leurs symptômes et comment les traiter.

 

Qu’est-ce qu’un granulome ?

Un granulome est défini simplement comme “une inflammation nodulaire localisée dans les tissus”. Cela signifie qu’il ne s’agit pas d’une affection généralisée sur l’ensemble du corps. Les granulomes se situent le plus souvent dans les régions suivantes :

la tête,

le torse supérieur,

le cou.

 

L’inflammation pouvant être localisée ou concentrée n’importe où, certaines personnes présentent des granulomes buccaux dans la bouche.

Les granulomes dentaires sont parfois appelés granulomes pyogènes ou tumeurs de grossesse buccales. Ces deux appellations sont un clin d’œil à l’une des principales causes des granulomes : la grossesse (voir ci-dessous).

 

Quand le granulome dentaire apparait-il ?

Le granulome dentaire peut se trouver n’importe où dans les tissus mous de la bouche, mais il est le plus souvent présent au niveau du rebord gingival. Les femmes sont plus susceptibles d’en être atteintes que les hommes, et ce sont surtout les personnes très âgées ou les enfants et les jeunes adultes qui développent des granulomes buccaux.

Les causes du granulome dentaire ne sont pas toujours claires, mais il existe quelques facteurs qui contribuent à son développement.

 

Traumatisme

Un traumatisme de la bouche peut entraîner la formation d’un granulome buccal. La raison de ce phénomène n’est pas claire, mais elle pourrait être liée à la réaction des vaisseaux sanguins de la zone traumatisée.

Il n’est pas nécessaire que le traumatisme soit particulièrement violent. Même une simple rupture de la peau de la taille d’une piqûre d’épingle peut contribuer à la formation d’un granulome.

 

Infection

L’infection contribue également au développement des granulomes pyogènes. Staphylococcus aureus est fréquemment présent dans la lésion.

L’infection virale (par opposition à l’infection bactérienne) est davantage une cause hypothétique qu’une cause étayée par de nombreuses recherches. La présence d’un virus peut toutefois contribuer au développement d’un granulome oral, mais ce n’est pas la seule cause.

 

Induite par les médicaments

Le granulome pyogène se développe parfois en réaction à un rétinoïde oral (acitrétine ou isotrétinoïne) ou à un inhibiteur de protéase.

Cela ne veut pas dire que les patients prenant ces médicaments développeront toujours des symptômes de granulome, mais simplement que l’utilisation de ces médicaments en augmente la possibilité.

 

Causes hormonales

L’une des principales causes du granulome buccal (et la raison pour laquelle il touche principalement les femmes) est la fluctuation des hormones. Les tumeurs buccales de la grossesse touchent entre deux et dix pour cent des futures mamans. Elles sont appelées tumeur de grossesse buccale, granulome de grossesse ou granulome pyogène. Ces tumeurs sont des ganglions enflammés de tissus qui sont le plus souvent causés par des niveaux excessifs de progestérone pendant la grossesse.

Comme pour d’autres problèmes dentaires pendant la grossesse, les tumeurs buccales de grossesse surviennent le plus souvent au cours du deuxième trimestre.

La prise de contraceptifs oraux qui augmentent les niveaux de progestérone peut également augmenter vos chances de développer un granulome oral. La présence de cette hormone rend les femmes plus sensibles à ce type de lésion partout sur le corps, y compris dans la bouche.

 

Quels sont les symptômes du granulome dentaire ?

Les symptômes des granulomes dans la bouche se manifestent généralement dans la zone du granulome lui-même. Même s’ils atteignent rarement des tailles supérieures à ½ pouce, leur localisation peut entraîner des difficultés à manger et à parler.

 

Certains symptômes localisés peuvent inclure :

Lobe de la taille d’un pois chiche (avec ou sans pédoncule à la base),

Lésions rouges ou violettes,

Mou au toucher (pas ferme),

Texture pouvant ressembler à du bœuf haché ou à une framboise,

Craquement,

Saignement,

Douleur (autour du granulome),

Croissance rapide sur une courte période de temps.

 

Les granulomes dentaires ne contiennent pas de pus, mais ils peuvent se fissurer et saigner en cas d’irritation. Une croûte se forme, puis le processus de fissuration et de saignement se répète si l’irritation se poursuit. Les saignements se produisent plus facilement dans les premiers stades du granulome oral. En vieillissant, ils semblent devenir plus fibreux et ne saignent pas aussi facilement.

Ces symptômes peuvent apparaître soudainement, mais il y a de bonnes nouvelles. Les granulomes buccaux sont bénins. Comme ils peuvent ressembler à certains types de cancers de la bouche, votre médecin peut recommander une biopsie, mais les granulomes buccaux réels sont toujours non cancéreux.

 

Comment traite-t-on les granulomes dentaires ?

Dans de nombreux cas, les granulomes buccaux disparaissent d’eux-mêmes sur une période de six à 18 mois. Cela se produit lorsque l’affection sous-jacente change (par exemple, lorsqu’une femme enceinte accouche) ou simplement parce que les vaisseaux sanguins n’alimentent plus le granulome lui-même. C’est le meilleur scénario possible, car le granulome oral a moins de chances de réapparaître s’il disparaît de lui-même.

Pendant cette période d’attente de la résorption du granulome buccal, il est important de pratiquer une excellente hygiène dentaire. Brossez-vous correctement les dents deux fois par jour, y compris la zone autour du granulome. Passez le fil dentaire au moins une fois et rincez avec un bain de bouche antiseptique sans alcool selon les instructions de votre dentiste.

 

Traitements des granulomes modérés à sévères

Si les lésions saignent constamment, ou si les granulomes buccaux rendent difficile de manger ou de parler, il existe des traitements pour les granulomes buccaux :

• Crème d’imiquimod : Prescrite pour certains types de carcinome basocellulaire, cette crème topique est la plus efficace pour traiter les granulomes buccaux chez les enfants,

• Pommade topique au propranolol à 1% : Cette application est encore en phase expérimentale de traitement, mais c’est un bêta-bloquant qui inhibe l’activité des vaisseaux sanguins qui alimentent les granulomes. Il est généralement plus efficace lorsqu’il est utilisé tôt chez les enfants atteints de granulome oral,

• La chirurgie au laser : La chirurgie au laser est moins invasive que la chirurgie traditionnelle. Elle permet d’enlever rapidement la lésion et de cautériser la base. Les lasers à colorant pulsé réduisent les granulomes buccaux plus petits,

• Cryothérapie : Cette technique permet de geler les petites lésions et n’utilise aucun produit chimique. Pour les femmes enceintes, cela peut être une bonne option,

• Le nitrate d’argent : Le nitrate d’argent élimine chimiquement les petites lésions,

• L’ablation chirurgicale : Votre médecin retire le granulome oral par voie chirurgicale et cautérise le vaisseau sanguin qui l’alimente afin de réduire les risques de réapparition. Dans certains cas, l’intervention chirurgicale permet également d’enlever une petite quantité de peau sous la lésion. Votre dentiste suture ensuite la zone de l’incision chirurgicale.

 

Parmi ces traitements, le plus efficace est aussi, malheureusement, le plus invasif. L’ablation chirurgicale de la totalité du granulome buccal, y compris de la partie située sous la surface de la peau, suivie de points de suture, rend moins probable la réapparition du granulome.