Des scientifiques créent une pastille qui régénère l’émail des dents

Une équipe de scientifiques affirme avoir mis au point une pastille expérimentale, un peu comme un bonbon à la menthe, qui pourrait régénérer l’émail des dents et les renforcer.

Selon un communiqué de presse de l’université, des chercheurs de l’université de Washington s’apprêtent à lancer des essais cliniques pour tester ces pastilles, qui sont recouvertes de blocs de protéines génétiquement modifiées qui devraient se lier aux dents de l’utilisateur et ajouter une minuscule couche d’émail frais. Si cela fonctionne, il pourrait s’agir du premier traitement qui fait réellement repousser l’émail au lieu de simplement préserver et réparer ce qu’il vous reste.

Les chercheurs ont déjà testé ces pastilles sur des dents extraites d’humains, de porcs, de rats, ainsi que sur des rats vivants. Au cours de ces travaux précliniques, ils ont constaté qu’une pastille par jour devrait suffire à préserver l’émail des dents face à l’usure normale. De plus, les chercheurs soupçonnent qu’une deuxième pastille quotidienne réintroduirait quelques micromètres de nouvel émail dans les dents, inversant ainsi les dommages. Mais seuls les essais cliniques à venir permettront de savoir si c’est réellement le cas.

“Chaque étude durera deux semaines et nous pensons que ces essais ne prendront pas plus de trois mois”, a déclaré Sami Dogan, dentiste chercheur à l’université de Washington, dans le communiqué.

Si ces pastilles (ainsi que le dentifrice et les gels que l’équipe prévoit de mettre au point ensuite) fonctionnent comme décrit, elles représenteraient un énorme bond en avant dans les soins et l’entretien dentaires, car elles font passer l’accent de la préservation de l’émail à sa restauration.

Même les bandes de blanchiment et les produits de blanchiment conçus pour donner l’apparence de dents plus saines peuvent en fait endommager davantage l’émail et exposer la couche sous-jacente jaunâtre de la dentine. Pouvoir simplement faire repousser de l’émail sain améliorerait considérablement la santé dentaire, et pourrait même remodeler entièrement le domaine de la dentisterie.